Vietnam

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Vietnam
  4. Sports et activités

Vietnam : Sports et activités

Séjour actif au Vietnam

Randonnée

Que ce soit à l’occasion de treks ambitieux ou de marches faciles, vous découvrirez au Vietnam des paysages souvent exceptionnels : profondes vallées, rizières en terrasses et hautes montagnes de calcaire. Tout est possible, de la randonnée d’une demi-journée à l’ascension du Fansipan. Le nord du pays, avec ses spectaculaires sentiers de montagne et l’étonnante culture de ses ethnies, se prête particulièrement à la randonnée. Ailleurs, les parcs nationaux et réserves naturelles sont parcourus de sentiers balisés (et vous trouverez généralement des guides pour vous accompagner).

Où faire de la randonnée

Le nord du Vietnam, avec ses spectaculaires sentiers de montagne et la fascinante culture des minorités, offre les meilleures possibilités. Ailleurs, les parcs nationaux et réserves naturelles proposent des sentiers balisés (et souvent des guides pour vous  accompagner).

Nord du Vietnam

Au nord de Hanoi, la région est réellement spectaculaire. Sapa est le haut lieu de la randonnée au Vietnam. Là, les agences spécialisées comme les magasins de location (où vous pourrez vous procurer tout l’équipement nécessaire) sont légion. Vous y trouverez aussi des cartes détaillant les sentiers, et des guides pour vous accompagner. À vous le grand air, les paysages sublimes et les fascinants villages d’ethnies montagnardes. Les principaux sentiers sont très fréquentés (certains villages voient passer des randonneurs toutes les heures…). Pour sortir des sentiers battus, il faudra recourir aux services d’un guide local.

À une altitude un peu plus basse, et dans une zone moins pluvieuse, Bac Ha est entouré de sentiers moins fréquentés et souvent moins boueux. La région réserve notamment de superbes randonnées jusqu’à des villages hmong fleurs et nung.

L’altitude remonte à l’extrême Nord, dans la province de Ha Giang. Les marcheurs pourront trouver un guide dans la ville de Ha Giang, ou se rendre à Dong Van, pour de superbes randonnées. Autour des villes de Dong Van et Meo Vac, il existe des parcours à la journée très faciles à faire sans guide. Mai Chau offre des balades assez faciles dans une vallée idyllique. En outre, le parc national de Ba Be compte un réseau de sentiers accidentés desservant des villages d’ethnies montagnardes cachés dans un spectaculaire paysage karstique, tandis que Cat Ba est réputée pour sa randonnée de 18 km (ou des options plus courtes comme celle de la vallée des Papillons).

Centre du Vietnam

Des treks exceptionnels et de nombreux nouveaux parcours sont organisés au coeur des plateaux karstiques du parc national de Phong Nha-Ke Bang par des prestataires. Beaucoup d’itinéraires associent trekking et spéléologie ou tubing. La plus célèbre randonnée passe par Hang Son Doong, la plus grande grotte du monde, mais le nombre de visiteurs est strictement limité et son coût est de 4 000 $US environ...

Dans le parc national de Cuc Phuong, d’excellents sentiers traversent une forêt jusqu’à un village muong.

Près de Danang, le parc national de Bach Ma (Vuon Quoc Gia Bach Ma ; Tel. 0234-387 1330 ; www.bachmapark.com.vn ; adulte/enfant 40 000/20 000 d) permet de bonnes randonnées, tandis que la station climatique de Ba Na offre des itinéraires courts et une vue extraordinaire.

À Hoi An, des agences proposent également d’intéressants treks vers les villages des ethnies de la région, à l’ouest de la ville.

Sud du Vietnam

Vous apercevrez peut-être l’un des nombreux mammifères qui peuplent le parc national de Yok Don près de Buon Ma Thuot. Un guide vous sera nécessaire pour explorer le parc national de Cat Tien. Il abrite des crocodiles et vous pourrez y faire des randonnées nocturnes. Le Wild Gibbon Trek remporte un franc succès. Plus haut, à Dalat, plusieurs agences proposent de courtes randonnées.

Plus au sud, les paysages majoritairement plats et le climat perpétuellement chaud et humide se prêtent peu à la randonnée. L’île de Con Son, rafraîchie par les brises marines, est une singulière exception. Au programme : de beaux sentiers de randonnée à travers la forêt tropicale et les mangroves.

Conseils pour les randonneurs

Ne vous écartez pas des sentiers balisés, le pays est encore parsemé d’engins non explosés. Il est généralement intéressant d’engager un guide ; peu chers, ils parlent la langue et comprennent la culture. Les chiens peuvent être agressifs ; un bâton de randonnée peut se révéler utile.

Des chaussures de randonnée montantes représentent un bon investissement.

Cyclotourisme

Populaire au Vietnam, le vélo est un excellent moyen de découvrir le pays. On trouve de simples vélos pour 1 à 3 $US la journée, et un VTT de bonne qualité pour 7 à 12 $US. 

Les plaines du delta du Mékong sont idéales pour les longues balades sur les routes secondaires. La route du littoral, sur la RN 1, est tentante mais la circulation incessante la rend difficile et dangereuse. Envisagez plutôt la route nationale Hô Chi Minh (RN 14, 15 et 8) qui offre un paysage fabuleux et une circulation réduite. Hoi An est un excellent point de départ pour un circuit dans les villages.

Au nord de la zone démilitarisée (DMZ), le vélo est déconseillé en hiver en raison des vents de mousson venant du nord. Certains itinéraires à travers les Alpes tonkinoises (monts Hoang Lien) relèvent du défi.

Pour des tuyaux sur le vélo au Vietnam, consultez www.mrpumpy.net (en anglais).

Moto

Parcourir le Vietnam à moto est une expérience inoubliable. C’est le moyen de transport de la plupart des Vietnamiens, vous trouverez donc des garages partout. Vous serez plus proche de la campagne, des gens et des paysages qu’en voiture ou en bus. C’est l’option idéale pour les natures aventureuses.

Si vous n’êtes pas sûr de vous, louer les services d’un conducteur est relativement bon marché. Easy Riders propose ce service.

Aux camions et gaz d’échappement de la RN 1, préférez la route nationale Hô Chi Minh qui traverse le pays du nord au sud.

Surf

Le surf se pratique presque toute l’année, mais la meilleure période se situe entre novembre et avril, quand les vents de la mousson d’hiver soufflent en provenance du Nord. Plusieurs typhons se forment dans la mer de Chine méridionale chaque année, produisant d’énormes houles. À proximité de Hoi An, “China Beach” est une superbe étendue de sable de 30 km, sur laquelle peuvent déferler des vagues de plus de 2 m de hauteur ; attention toutefois à la pollution après de fortes pluies.

Au nord de Quy Nhon, la portion de côte qui remonte vers Quang Ngai offre aussi un beau potentiel, malgré le manque ou l’absence d’infrastructures. En haute saison, gagnez la plage de Bai Dai, à 27 km au sud de Nha Trang, où vous trouverez un bon break gauche. Les débutants peuvent se rendre à Mui Ne, où les vagues déferlent autour de la baie, notamment de courts breaks droite et gauche. Plus au sud, Vung Tau, aux conditions changeantes, bénéficie de certaines des plus belles vagues du Vietnam quand la météo s’y prête.

Soyez extrêmement prudent si vous êtes à la recherche de vagues dans des lieux reculés : il y a toujours quantité de munitions non explosées dans la campagne. Autres nuisances : les déchets, les eaux de ruissellement et la pollution industrielle.

Kitesurf et planche à voile

La planche à voile et le kitesurf sont en plein essor. Avec ses compétitions et sa réputation croissante, la plage de Mui Ne est l’un des points de ralliement des amateurs en Asie. Pour le kitesurf, la plage de Ninh Chu fait de plus en plus parler d’elle et possède désormais sa propre école. Sinon, Nha Trang et Vung Tau sont d’autres options.

Les cours de 2 heures pour débutants coûtent un minimum de 100 $US ; il n’est guère facile d’assimiler tous les rudiments (et le corps en pâtit !). À Mui Ne, les conditions idéales sont réunies de novembre à avril. Les débutants en profiteront le matin, car l’après-midi les vents soufflent jusqu’à 35 noeuds.

Toujours à Mui Ne, le Manta Sail Training Centre, un centre nautique très sérieux géré par une Anglaise, propose cours de voile et location de bateaux.

Plongée et snorkeling

Le Vietnam n’est pas une destination de premier plan pour la plongée, mais certains sites sont fascinants. Si vous connaissez les récifs indonésiens ou australiens, sachez que la vie marine et la visibilité sont moindres au Vietnam. Le lieu le plus prisé pour la plongée et le snorkeling se trouve près de Nha Trang, où plusieurs spécialistes proposent équipements et formations conformes aux normes internationales. Les deux écoles de plongée de Hoi An vous emmènent découvrir l’impressionnante vie sous-marine vers les jolies îles Cham. L’île de Phu Quoc est également très appréciée.

Les îles Con Dao offrent les meilleurs spots de plongée et de snorkeling : vie marine abondante, jolis récifs et plongée sur épave. Vous y trouverez deux écoles professionnelles mais attendez-vous à débourser plus qu’ailleurs au Vietnam.

Certaines stations balnéaires du littoral, comme la plage de Cua Dai, Ca Na et China Beach, louent des combinaisons et du matériel.

Prix pour la plongée et le snorkeling

  • Baptême 60-80 $US
  • 2 plongées découverte 70-80 $US 
  • (140 $US dans les îles Con Dao)
  • Open Water de Padi 350-500 $US
  • Sortie snorkeling 30-40 $US

Kayak et SUP

Le kayak est de plus en plus pratiqué dans la baie d’Along. La plupart des circuits comprennent désormais une sortie en kayak ou en SUP (stand-up paddle) au milieu des pics karstiques. Des agences spécialisées proposent même des excursions autour des majestueux pinacles de calcaire, suivies d’une nuit dans la baie.
Parmi les autres destinations phares, citons l’île de Cat Ba, le parc national de Ba Be, les îles Con Dao, Phong Nha, Dalat et les rivières de la région de Hoi An. On peut louer des kayaks de mer ou des planches de paddle sur de nombreuses plages, comme celle de Nha Trang, Mui Ne ou Bai Xep. Asia Outdoors, Cat Ba Ventures, SUP Monkey, Hoi An Kayak Tours et Phat Tire Ventures comptent parmi les prestataires spécialisés.

Rafting

L’activité n’en est qu’à ses débuts au Vietnam. À Dalat, Phat Tire propose des sorties à la journée dans les rapides de la rivière Langbian, de classe 2, 3 ou 4 suivant la saison. Les tarifs démarrent à 57 $US. À Nha Trang, des agences, notamment Shamrock Adventures, proposent également des excursions.

Spéléologie

Des excursions de spéléologie sont envisageables dans le parc national de Phong Nha-Ke Bang. La plupart du temps, vous serez amené à marcher, à nager (il y a beaucoup de rivières souterraines) et à faire un peu d’escalade. Oxalis, spécialiste en la matière, est le seul prestataire habilité à vous faire découvrir les splendeurs de Hang Son Doong, la plus grande grotte du monde. Si votre budget ne vous le permet pas, consolez-vous en passant une journée mémorable à Hang Toi (“grotte obscure”), qui peut se visiter de manière indépendante. Vous pouvez aussi faire une marche de 7 km dans la remarquable grotte du Paradis, et nager dans le superbe réseau souterrain de Tu Lan.

Escalade et canyoning

À Cat Ba, Asia Outdoors, le pionnier et spécialiste reconnu de l’escalade, propose des formations pour débutants et des excursions spécifiques pour les plus expérimentés. Sa nouvelle succursale, à Mai Chau, offre d’excellentes ascensions des pics karstiques locaux. À Hoi An, Phat Tire Ventures organise des sorties d’escalade et des descentes en rappel sur une falaise de marbre.

La pratique du canyoning est très populaire à Dalat. Ne mégotez pas sur la sécurité ; adressez-vous uniquement à des agences réputées et bien établies. On déplore un accident mortel de canyoning aux chutes de Datanla, près de Dalat, en 2016.

Mis à jour le : 16 janvier 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Le compagnon des voyageurs au long cours en Asie du Sud-Est, à glisser dans tous les sacs à dos avant le départ.
 

Paramètres des cookies