Chine : Histoire

Dynastie Zhou (1100-221 av. J.-C.)

Cette tribu auparavant nomade prend Zhou (aujourd'hui Hao, près de Xi'an) pour capitale. C'est à cette période que s'enracinent les concepts politiques propres à la Chine.

Dynastie Qin (221-206 av. J.-C.)

Le pays se dote d'institutions administratives qui marqueront les deux millénaires suivants : système administratif fortement centralisé, division du territoire en provinces, normalisation des poids et mesures et de la langue écrite, construction de la Grande Muraille.

Dynastie Han (206 av. J.-C. - 220 ap. J.-C.)

Phase de consolidation, notamment avec le véritable établissement de l'État chinois et l'extension militaire des frontières de l'Empire aux futurs Vietnam et Corée.

Dynastie Tang (618-907)

Considérée comme la plus glorieuse de l'histoire chinoise, elle établit une administration pyramidale chapeautée par l'empereur, divise l'Empire en 300 préfectures et 1 500 districts (toujours en vigueur), rétablit le contrôle chinois sur les Routes de la Soie, "internationalise" la société chinoise, fait s'épanouir le bouddhisme et les arts.

Dynastie Song (960-1279)

Elle se caractérise par une forte centralisation politique, un renouveau de l'érudition confucéenne, une révolution commerciale et le développement d'un grand nombre de centres urbains.

Règne des Mongols (dynastie Yuan, 1277-1368)

Gengis Khan et ses Mongols bleus franchissent en 1214 la Grande Muraille. L'année suivante, ils s'emparent de Pékin. En 1279, Kubilaï Khan fait passer la Chine du Sud sous sa domination, créant ainsi le plus vaste empire que le monde ait jamais connu.

Dynastie Ming (1368-1644)

Restauration du pouvoir chinois. La Chine devient une puissante nation maritime.

Dynastie mandchoue Qing (1644-1911)

Les actuelles triades chinoises, ces sociétés secrètes souvent impliquées dans des affaires criminelles, sont les héritières des forces rebelles constituées à cette époque pour résister aux Mandchous, qui donnent cependant au pays une grande prospérité.

XVIIe-XIXe siècle

Portugais, Anglais, Hollandais et Espagnols accèdent au marché chinois. Le commerce prospère au profit de la Chine. Mécontents de ce déséquilibre, les Britanniques se lancent dans la vente de l'opium. Après la guerre de l'Opium, les Chinois sont contraints d'accorder aux Anglais, par l'humiliant traité de Nankin, la ville de Hong Kong, 6 millions de yuans d'indemnités et une emprise totale sur le commerce. Le déclin des Qing s'accentue avec la perte des possessions coloniales : les Français prennent le contrôle de l'Indochine, les Britanniques occupent la Birmanie et le Japon s'impose en Corée et à Taïwan.

1911

Le 10 octobre, un gouvernement républicain provisoire est proclamé à Taïwan par Sun Yat-sen. Quelques années plus tard, le chef de l'armée impériale, Yuan Shikai, rétablit la monarchie. À sa mort, et jusqu'en 1949, les seigneurs de la guerre vont régner en maîtres.

1921

Fondation du Parti communiste chinois (PCC).

1933-1934

Pour échapper aux campagnes d'extermination de Tchang Kaï-chek, chef du Guomindang, les communistes lancent la Longue Marche, qui consacre Mao chef suprême du mouvement.

1949

Après plusieurs années de guerre civile, Mao proclame, le 1er octobre, la naissance de la République populaire de Chine. Tchang Kaï-chek se réfugie à Taïwan avec toutes les réserves d'or, suivi de deux millions de soldats et de réfugiés.

1958-1959

Grand Bond en avant : la Chine s'embarque dans une grande expérience économique volontariste qui conduira 30 millions de personnes (60 millions selon certains experts) à la famine. L'année suivante, rupture sino-soviétique, à la suite d'importantes dissensions idéologiques.

1966-1967

Révolution culturelle. Mao souhaite mettre en place de nouvelles structures socialistes par le biais d'un processus révolutionnaire. Les Gardes rouges (et l'ensemble du pays) brandissent le Petit Livre rouge. On purge les milieux artistiques, on détruit les vestiges culturels ; les victimes sont innombrables.

1976

Mort de Mao et prise du pouvoir par Hua Guofeng. L'année suivante, Deng Xiaoping, évincé deux fois par le Parti, revient aux affaires. Il sera à l'origine des réformes économiques des années 1980 et 1990.

1989

En avril-mai, un million de manifestants se rassemblent sur la place Tian'anmen, à Beijing, pour réclamer des changements politiques en faveur de la démocratie. La loi martiale est instaurée. Le 4 juin, la 27e division de l'armée passe à l'attaque : c'est le massacre de Tian'anmen.

1997

Près de 160 ans après le traité de Nankin, Hong Kong est rétrocédé à la Chine. Décès de Deng Xiaoping à 92 ans.

1998

L'ancien maire de Beijing, Chen Xitong, est condamné à 16 ans de prison pour corruption. La récession économique asiatique affecte la croissance chinoise.

1999

Les Chinois fêtent en octobre le cinquantième anniversaire de la République populaire. En décembre, le Portugal rétrocède le territoire de Macao.

2001

Beijing est choisie pour accueillir les Jeux olympiques de 2008. La Chine adhère à l'OMC. Le pays semble prendre la voie des réformes structurelles et d'une plus grande libéralisation économique. Les inégalités sociales sont encore très importantes : 40% des richesses sont détenues par 1% de la population.

2002

XVIe Congrès du Parti communiste chinois. Hu Jintao est élu secrétaire général du comité central du Parti en remplacement de Jiang Zemin.

2003

Après l'épidémie de SRAS, la Chine doit faire face à l'épizootie de fièvre aviaire.

2004

Introduction dans la Constitution de la notion de droits de l'homme.

2005

La Chine devient la 4e économie de la planète (elle était auparavant au 6e rang mondial), devant le Royaume-Uni et la France.

2006

Inauguration de la ligne de chemin de fer reliant Beijing à Lhassa, au Tibet. Des travaux sont engagés dans tout Beijing en vue des Jeux olympiques de 2008.

2008

Au printemps, Lhassa est secouée par de violentes émeutes. Le Tibet est fermé pendant plusieurs mois. En mai, un terrible séisme fait 69 000 morts et 18 000 disparus au Sichuan. En août, tout le monde salue le succès des Jeux olympiques de Beijing, inaugurés par une cérémonie spectaculaire.

2009

En mars, le Tibet est à nouveau fermé à l'occasion de la commémoration des 50 ans de la révolte anti-chinoise du 10 mars 1959. En juin, chape de plomb sur la Chine pour le vingtième anniversaire des événements de la place Tian'anmen. En octobre, les Chinois fêtent le soixantième anniversaire de la fondation de la République populaire.

2010

En avril, un terrible séisme d’une amplitude de 7,1 dévaste la ville de Yùshù et fait des milliers de victimes dans une région perdue à l’ouest des hauts plateaux du Qīnghǎi.

Shanghai accueille l'Exposition universelle.

2011

Une vague de manifestations se propage à travers le pays dans le sillage des révolutions arabes en faveur de la démocratie. Internet est notamment censuré.
Le Yangzi, après avoir connu sa plus grave sécheresse depuis 50 ans, et bien que perdurant dans le nord, soumet sa partie sud à de graves innondations à partie du mois de juin.

Articles récents

Guide de voyage Chine

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Chine