1. Accueil
  2. Magazine
  3. Shenzhen, capitale chinoise du design

Shenzhen, capitale chinoise du design

Texte par

Cathy Adams (traduit de l'anglais par Anna Alvarez)

Mis à jour le : 16 octobre 2018

Carte

Il y a seulement trente ans, Shenzhen était un village de pêcheur assoupi de la banlieue de Hong Kong, situé sur la rive opposée, en Chine continentale. La ville est aujourd’hui devenue un des grands pôles économiques du pays, au cœur du delta de la Rivière des Perles, région peuplée de plus de 12 millions d’habitants qui connaît une croissance fulgurante.

Shenzhen est la ville la plus riche de Chine. Elle devint d’abord un important foyer industriel à la fin des années 1980, après avoir été déclarée zone économique spéciale (ZES). Au cours de ces dix dernières années, la ville s’est transformée en pôle technologique et abrite désormais quelques-unes des entreprises les plus innovantes de Chine. Shenzhen joue de plus en plus la carte de la créativité. En 2008, elle a rejoint le réseau des Villes créatives de l’Unesco, consolidant sa réputation artistique et passant officiellement du statut de moteur industriel à celui de capitale créative. Si elle peut facilement faire l’objet d’une excursion depuis Hong Kong, Shenzhen mérite à elle seule un voyage en Chine continentale. Nous avons répertorié les hauts lieux du design de Shenzhen, des centres culturels aux boutiques.

Design Society

En décembre 2017, Shenzhen a montré de quoi elle était capable avec l’avènement de la Design Society, bâtiment immaculé aux parois de verre qui domine le port en voie de gentrification de Shekou. Conçu par le Japonais Fumihiko Maki, lauréat du prix Pritzker d’architecture, ce centre culturel dédié au design issu d’une collaboration entre le Victoria & Albert Museum de Londres et le China Merchants Group réunit des galeries, des ateliers d’artistes et un vaste espace public ouvert. Sous la saillie en verre se cachent aussi une boutique de cadeaux et un café.

design-society-shenzhen-b0e62fe209f2.jpg

La Design Society, espace artistique inauguré en 2017 en partenariat avec le musée V&A de Londres

Plus qu’un musée, la Design Society est un catalyseur créatif pour le design en Chine. “La Design Society reliera les industries créatives chinoises au reste du monde” affirme le directeur Ole Bouman dans une véritable déclaration d’intention qui reflète tout à fait l’ambition de Shenzhen : devenir une métropole artistique.
La Design Society est entourée d’un parc soigné qui jouxte le port − un lieu des plus agréables pour se détendre tout en admirant la croissance fulgurante de Shenzhen et le port de Hong Kong, sur l’autre rive.
 

OCT Loft

Dans le monde entier, les grandes villes prennent conscience de l’intérêt de transformer d’anciens bâtiments industriels en “villages d’art”. Pour Shenzhen, il en va ainsi de l’OCT Loft, dans le district de Nanshan, avec ses larges avenues bordées de palmiers, son atmosphère décontractée et ses nombreuses galeries climatisées qui en font un lieu idéal pour se familiariser avec la scène artistique populaire chinoise.

oct-loft-shenzhen-c308dfd50626.jpg

L’OCT Loft est composé d’anciens bâtiments d’usine de Shenzhen, métamorphosés en galeries et espaces artistiques

L’OCT Loft est un vaste ensemble de bâtiments d’usine colorés, pour certains recouverts de street art, qui abritent de grandes galeries d’art et des petites boutiques design (essayez l’IM Loft Shop et l’insolite Incover). Cette ancienne zone industrielle abrite aussi plusieurs restaurants animés fréquentés par les visiteurs en week-end à Shenzen, notamment le Malaysian Champor Champor et le coquet My Coffee, ainsi que quelques pâtisseries. Au coucher du soleil, installez-vous par exemple au Penny Black Jazz Bar, qui accueille des musiciens presque tous les soirs.
Le quartier a pour épicentre l’OCT Art Terminal, qui fut la première galerie à s’établir ici, en 2005. Il s’agit d’un vaste entrepôt présentant les œuvres d’artistes chinois et étrangers. Des galeries plus petites se cachent dans les ruelles qui donnent sur Enping Jie, la rue principale.

incover-shenzhen-design-0d29bcd6ec6f.jpg

Incover, dans l’enceinte de l’OCT Loft, vend des cadeaux originaux signés de créateurs

Le premier et le troisième week-end du mois, les artisans locaux s’installent derrière l’OCT Loft, sur le T-Street Creative Market, pour vendre toutes sortes d’articles, notamment de curieuses coques de smartphones, des bijoux personnalisés, des calligraphies chinoises ou des vêtements vintage. Et ce n’est pas tout : à quelques minutes en taxi de l’OCT Loft, l’OCT Creative Exhibition Center, aux allures de vaisseau spatial, a accueilli des expositions inédites, notamment celle du collectif d’artistes visuels futuriste TeamLab en 2017.
Dans le district de Futian, quartier des affaires tout en hauteur, le gigantesque Museum of Urban Art and Contemporary Planning (MOCAPE, musée d’art urbain et d’urbanisme contemporain) est l’œuvre de l’agence autrichienne très en vue Coop Himmelb(l)au. Jouxtant le Palais des enfants, cet important musée s’intègre dans un nouveau projet de la ville, la création du District Culturel de Futian.

shenzhen-urban-art-contemporary-planning-f8977a7d2f12.jpg

Selfie capturé dans une boule réfléchissante du MOCAPE

L’intérieur de cet espace artistique public inauguré en 2017 est aussi monumental que l’extérieur : une courbe chromée fait fusionner les deux institutions − la Planning Exhibition (galerie d’urbanisme) et le Museum of Contemporary Art (musée d’art contemporain).
Ne manquez pas de prendre en photo votre reflet dans le Cloud, un “nuage” réfléchissant qui trône dans le hall d’entrée curviligne (ce n’est pas si facile étant donné ses angles variables). Vaste et interactive, quoique d’aspect un peu clairsemé, la collection est essentiellement consacrée à la sculpture chinoise.
 

Muji Hotel

La plus reconnaissable des marques de design japonaises a choisi d’installer à Shenzhen son premier hôtel, fin 2017. Les passionnés de design de passage en Chine ne trouveront pas meilleure adresse.

muji-hotel-shenzhen-a4f55c2658ac.jpg

Le Muji Hotel de Shenzhen, au design japonais épuré, abrite également un magasin et un café-restaurant

Dans l’élégant centre commercial d’UpperHills du district de Futian, le Muji Hotel, de petite taille et doté d’une façade en bois, compte 79 chambres. Le sous-sol est occupé par une immense boutique Muji (la plus grande de Chine) et le rez-de-chaussée par un Muji Diner servant des classiques japonais. Un seul bémol : le flot d’habitants branchés qui s’arrête pour prendre la pose devant l’enseigne Muji.
 

Préparez votre voyage

Idéal pour une excursion, Shenzhen n’est qu’à une heure de métro du centre de Hong Kong (et facilement accessible en train express depuis Guangzhou). Les visiteurs devront être munis d’un visa leur permettant d’entrer en Chine continentale. Il est possible d’acheter un visa d’une journée pour Shenzhen au poste-frontière de Luohu, en fonction du passeport dont vous êtes détenteur.


Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Chine

Paramètres des cookies