1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Chine : Découvrez la province de Guìzhōu
Idées de voyage

Chine : Découvrez la province de Guìzhōu

Mis à jour le : 27 septembre 2019

Carte

Peu visité, le Guìzhōu (贵州) a toujours été la moins en vogue des provinces chinoises du Sud-Ouest. C’est une injustice, car elle possède deux des sites les plus impressionnants de Chine, une cascade et une grotte. Les collines et les forêts sont sillonnées de multiples cours d’eau entrecoupés de cascades, qui s’engouffent dans de saisissantes grottes karstiques. On y visite même une “mer de bambous”. Les habitants du Guìzhōu sont à l’image de cette nature variée. Environ 37% de la population regroupe près d’une vingtaine de minorités, qui contribuent à en faire la province de Chine la plus riche en festivités.

1. Descendre en rafting près des chutes de Huángguǒshù

Très prisées des visiteurs chinois, les très belles chutes de Huángguǒshù (Huángguǒshù Dàpùbù ; chutes de l’Arbre aux fruits jaunes ; mars-oct 180 ¥, nov-fév 160 ¥ ; 7h30- 18h) forment l’une des nombreuses cascades qui jalonnent un parc national sillonné par de très beaux sentiers de randonnée aux  panoramas exceptionnels. Larges de 81 m et hautes de près de 78 m, elles constituent le principal site touristique du Guìzhōu. De mai à octobre tout particulièrement, leur grondement couvre tous les bruits alentour, tandis que la brume forme des arcs-en-ciel sur le bassin du Rhinocéros en contrebas et que des paons font étalage de leur plumage.
Les chutes font partie d’un ensemble de grottes et de formations karstiques de 450 km² découvert dans les années 1980 à l’occasion de l’exploration de la région par des ingénieurs. Une randonnée le week-end se fait parfois dans la foule mais n’en vaut pas moins le détour.
N’oubliez pas de parcourir à tâtons, derrière la cascade, le couloir naturel suintant creusé dans la grotte du rideau d’eau (水帘洞, Shuǐlián Dòng), longue de 134 m. Les profondeurs des immenses grottes de la zone panoramique de Tiānxīng Qiáo (天星桥景区, Tiānxīng Qiáo Jǐngqū) constituent une curiosité, surtout si vous n’avez pas le temps de voir les grottes de Lónggōng et de Zhījīn. Le village de Huángguǒshù compte des hébergements, mais la nuit sur place ne se justifie pas. Les chutes se visitent facilement en une journée depuis Ānshùn, plus difficilement depuis Guìyáng.

istock-bihaibo-chutes_de_huangguoshu.jpg

Les chutes de Huángguǒshù

2. Réaliser une croisière dans les environs de Zhènyuǎn

Zhènyuǎn est un incontournable pour de nombreux visiteurs dans le sud de la Chine : charme authentique, nombreux sites historiques, cadre idyllique à proximité de la rivière Wǔyáng (Wǔyáng Hé), et la ville est encore peu connue des voyageurs internationaux (dans certaines provinces voisines, des sites nettement moins charmants attirent bien plus de monde). Ancien poste avancé sur la route commerciale du Yúnnán au Húnán, Zhènyuǎn offre également une formidable croisière dans les gorges, capable de rivaliser avec celle des Trois Gorges, au nord-est, plus importante mais moins pittoresque.

istock-4045-zhenyuan.jpg

Ville de Zhenyuan, province de Guizhou

3. Visiter la grotte de Zhījīn

Longue de 10 km, la grotte de Zhījīn (织金 洞, Zhījīn Dòng ; 150 ¥ ; 8h30-17h30) est la plus grande du pays et séduira tant le spéléologue averti que le touriste subjugué par sa splendeur, avec ses forêts de pierre en forme de spirales qui se dressent dans des salles de 150 m de haut. Les billets pour la grotte, située à 15 km de Zhījīn et à 125 km au nord d’Ānshùn, comprennent une visite obligatoire de 2 heures 30 en chinois (minimum 10 personnes). Ce circuit de 6 km oblige par endroits à grimper des marches hautes et glissantes ; des panneaux en anglais en jalonnent les principales étapes. Si vous venez seul en dehors des mois d’été et des congés chinois, préparez-vous à une longue attente avant que se forme un groupe.
Une excursion d’une journée depuis Ānshùn est possible, à condition de prendre un bus pour Zhījīn (34 ¥, 3 heures, à partir de 7h), de la gare routière Nord d’Ānshùn. Ensuite, prenez un taxi (4 ¥) jusqu’à la gare routière locale, dans Yuping Jie, et empruntez un des minibus qui desservent régulièrement l’entrée de la grotte (8 ¥, 50 min). Au retour, des bus partent de la grotte à intervalle régulier. Le dernier bus à destination d’Ānshùn quitte Zhījīn à 17h30.
De la gare routière longue distance de Guìyáng, des bus desservent Zhījīn (110 ¥ aller-retour, 4 heures) toutes les demiheures entre 6h30 et 17h20.

4. Découvrir les villages miao autour de Kǎilǐ

La plus grande ville de l’est du Guìzhōu, Kǎilǐ, est un centre industriel dynamique pour la région, mais peu attrayant pour les voyageurs. C’est toutefois un point de départ (ou de transit) pratique, pour découvrir les villages des minorités ethniques dans la belle campagne environnante.

Que voir ?

  • Parc Jīnquánhú (金泉湖公园, Jīnquánhú Gōngyuán). Connu pour abriter la tour du Tambour des cérémonies Dong, ce parc s’anime pendant les festivals.
  • Musée des Minorités (贵州民族博物馆, Guìzhōu Mínzú Bówùguǎn ; Ningbo Lu, 宁波路; 9h-16h30). Collection de vêtements et objets traditionnels.

istock-luxiangjian4711-kaili.jpg

Village miao de Kǎilǐ


5. Explorer les forêts de fougères préhistoriques de Chìshuǐ

À la pointe nord-ouest de la province, la jolie ville de Chìshuǐ, traversée par la rivière éponyme, joua un rôle non négligeable dans le commerce du sel. Si la ville se parcourt en un après-midi, les environs réservent un paysage de gorges profondes et de vallées flanquées de hautes falaises de grès rouge, répertoriées au Patrimoine mondial sous le nom de dānxiá, que complètent une profusion de cascades, de forêts luxuriantes de bambous et de fougères datant du Jurassique. La région a de quoi occuper les amoureux de la nature pendant plusieurs jours.
Chìshuǐ s’étend sur la rive est du Chishui (Chìshuǐ Hé). Traversez le pont principal de la ville (Chìshuǐ Dàqiáo), et vous voilà à Jiǔzhī (九支), au Sìchuān. La rivière vit de nombreux passages de l’Armée Rouge, entrés depuis dans l’histoire.

La Réserve naturelle de Jīnshāgōu (金沙沟自然保护区, Jīnshāgōu Zìrán Bǎohùqū) a été aménagée pour protéger les abondantes fougères Alsophila, plantes préhistoriques plus hautes qu’un homme. Elle abrite aussi une bambouseraie, appelée la mer de Bambous.

adobestock_79328433.jpeg

La rivière Chishui

6. Vivre l'ambiance d'un des nombreuses fêtes du Guìzhōu

Les fêtes des minorités ethniques sont des événements qui peuvent durer plusieurs jours et comprennent généralement des chants, des danses, des courses de chevaux et des combats de buffles.
L’une des plus importantes, la fête du Lúshēng, a lieu au printemps ou à l’automne selon les villages. Le lúshēng est une flûte en roseau utilisée par les Miao. Parmi les autres fêtes majeures, citons la fête des Bateaux-Dragons, la fête du SauteCollines et la fête du Partage du repas de la sœur (équivalent de la Saint-Valentin occidentale). Le Nouvel An miao est célébré pendant les 4 premiers jours du 10e mois lunaire à Kǎilǐ, Guàdīng, Zhōuxī et dans d’autres régions miao.
Toutes ces fêtes suivent le calendrier lunaire, et leurs dates varient d’une année à l’autre. Elles changent aussi selon les villages et les chamans. Le CITS de Kǎilǐ vous fournira les dates de l’agenda local.


Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Chine

Paramètres des cookies