1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Le meilleur de Pékin
Idées de voyage

Le meilleur de Pékin

Mis à jour le : 18 juin 2019

Carte

Ancrée dans une longue et riche histoire de gloires et de calamités, Běijīng file à vive allure vers son avenir : celui d’une cité puissante, aussi complexe qu’envoûtante, avec laquelle il faut compter. Rares sont les lieux sur terre en mesure de rivaliser avec l’extraordinaire paysage urbain de cette cité historique. Elle ne compte pas moins de 6 sites inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Non contente d’être l’un des bastions originels de la civilisation chinoise, elle façonne aujourd’hui l’avenir du pays. Běijīng ne se borne pas à être la capitale politique et le moteur économique du pays : c’est aussi ici que bat le coeur de la scène culturelle nationale qui connaît une mutation rapide. Éloignés de la frénésie des mégalopoles comme Shànghǎi ou Hong Kong, ses hútòng dégagent encore une ambiance unique de “village dans la ville”, où les habitants soufflent un peu et prennent le temps de s’asseoir, de jouer aux échecs et d’observer la vie quotidienne.

1. Balade sur le plus célèbre monument chinois : la Grande Muraille

"Qui n’a pas gravi la Grande Muraille n’est pas un homme véritable." Mao Zedong

Extraordinaire réalisation et site incontournable du pays, la Grande Muraille serpente à l’infini, à l’état de vestiges mandchous dans le Liáoníng, de décombres érodés par le vent dans le désert de Gobi et de faibles traces dans les sables du Xīnjiāng.

Les sections les plus connues et les mieux conservées – abordées ici – ondulent sur les collines de l’agglomération de Běijīng (Pékin), mais vous pourrez aussi découvrir la Grande Muraille dans de nombreuses provinces du nord de la Chine. On pense souvent, à tort, que la muraille est une structure continue ; en réalité, il s’agit d’un édifice en plusieurs tronçons, jalonné d’éléments de défense naturels (comme des montagnes escarpées) qui n’avaient pas besoin de protection supplémentaire.

istock-928725724.jpg

La grande Muraille de Chine

2. La puissance et la splendeur de la Cité interdite

Ceinte d’une douve large de 52 m au coeur de Běijīng, la Cité interdite est le plus vaste et le mieux préservé des édifices anciens en Chine. Centre du pouvoir étatique de la Chine impériale, de sa construction (1406-1420) à la fin de la dynastie Qing en 1911, elle resta inaccessible pendant 5 siècles, d’où son nom. Jadis soumise à toute une série de rituels et de protocoles, elle demeure le plus vaste ensemble palatial du monde. La visiter en apprend beaucoup sur l’architecture mais aussi sur l’organisation politique et sociale de la Chine impériale. Elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987.

istock-516680609.jpg

La Cité Interdite

3. Une promenade dans un hútòng

C’est dans ses vieilles ruelles que l’on s’imprègne vraiment de l’essence de la ville. Le coeur et l’âme de Běijīng résident dans les hútòng : des allées qui quadrillent le centre-ville, là où fut longtemps la vie de rue de la capitale. Le charme véritable de cette métropole pourtant tournée vers le XXIe siècle ne réside pas dans ses gratte-ciel, mais dans la merveilleuse architecture de ses cours ou de ses ruelles typiques et dans l’esprit de village qui y règne. Pour vous en convaincre, logez dans un petit hôtel à cour carrée.

4. Le parc du temple du Ciel

Ce parc de 267 ha est une oasis de paix, conçue selon les principes méthodiques de la pensée confucéenne, au coeur d’un paysage urbain surpeuplé. À l’origine, il servait de cadre aux rites propitiatoires de l’empereur (le Fils du Ciel), voués à favoriser la moisson ou à solliciter la clémence divine. C’est à proprement parler davantage un autel qu’un temple, aussi n’y a-t-il ni brûleurs d’encens ni fidèles.

istock-1032519314.jpg

Le Temple du Ciel

5. La résidence impériale au bord du lac Kunming

Aussi incontournable que la Grande Muraille ou la Cité interdite, le palais d’Été était l’ancienne villégiature des empereurs fuyant la fournaise estivale de la cité impériale. Merveille de conception, le domaine, vallonné, s’étend sur 290 ha, dont 220 ha sont occupés par l’immense lac Kūnmíng. C’est une escapade champêtre dans des paysages dignes de la peinture chinoise traditionnelle. Le palais d’Été mérite une journée complète d’exploration, mais, en accélérant le pas, une matinée ou un après-midi peuvent suffire pour découvrir ses principaux temples, jardins, pavillons et ponts.

6. Le plat emblématique de la capitale, le canard laqué

Ultramoderne, le Dàdǒng se présente comme le seul restaurant servant du canard laqué avec toute la saveur du plat impérial, mais sans la graisse : il s’agirait de la volaille la moins grasse de la capitale. Pour certains, c’est un restaurant terriblement cher et loin d’être authentique. Pour d’autres, c’est le meilleur restaurant de canard laqué de Chine

istock-999828472.jpg

Spécialité pékinoise : le canard laqué

7. Les tours du Tambour et de la Cloche

Tout comme la tour de la Cloche, qui se dresse derrière elle, la magnifique tour du Tambour, peinte en rouge, était l’horloge officielle de la ville. Ainsi, on roulait les tambours pour marquer les heures de la journée. Construite en 1272, la tour du Tambour était jadis le centre de Dàdū, la capitale de la dynastie mongole des Yuan. Cet édifice fut détruit par un incendie avant d’être reconstruit, légèrement à l’est de son emplacement d’origine, en 1420. Le bâtiment actuel est une réplique de la tour du XVe siècle, érigée sous la dynastie Qing.

Plus modeste, l’édifice gris de la tour de la Cloche est peut-être plus charmant que sa resplendissante moitié, la tour du Tambour. Elle a donné son nom à ce quartier de Běijīng. Autre avantage : elle dispose d’un balcon avec vue sur son homologue

8. Le Great Leap Brewing

Cette microbrasserie tenue par un Américain passionné de bière, Carl Setzer, est installée dans une cour centenaire, magnifiquement restaurée, datant de la dynastie Qing. Les excellentes bières sont préparées avec des ingrédients locaux pour la plupart. Goûtez les blondes ou les brunes classiques ou choisissez une boisson d’inspiration chinoise, comme celle à base de poivre du Sìchuān, qui picote la langue.



Guide de voyage

Toutes les clés pour découvrir Pékin le temps d'un petit voyage

Paramètres des cookies