1. Accueil
  2. Magazine
  3. Astuces voyage
  4. Choisir sa tente, mode d'emploi
Astuces voyage

Choisir sa tente, mode d'emploi

Mis à jour le : 5 décembre 2016

Carte

Il est de plus en plus la star de nos étés. On nous annonce en effet de toutes parts que les Français – qui regarderaient leur porte-monnaie d’un air vaguement inquiets à la veille des vacances – sont plus que jamais enclins à se tourner vers le camping.
En plus c’est écolo, positif, sain… Bref : tendance. Reste à bien s’équiper, et donc à choisir la tente « qui va bien ». Pas facile à priori, car la tente idéale – légère, spacieuse, étanche mais aérée, petite mais solide… on pourrait allonger à liste à l’infini ! – reste à inventer. Quelques critères simples permettent cependant de faire le bon choix.

Quelle utilisation ?

Chaque cas appelle des caractéristiques spécifiques. En randonnée, le poids est déterminant. En montagne, on privilégiera également le poids, mais aussi la faible prise au vent. On gardera également en tête que plus une tente est petite, plus elle est facile à chauffer. Planter des sardines étant souvent difficile dans le sable, une structure autoportante (type dôme, voir plus loin) est préférable. Le climat a également son mot à dire. En région tropicale, des ouvertures dotées ou non de moustiquaires peuvent être synonymes de repos bien mérité ou… de nuit blanche. Une bonne aération est importante dans les régions chaudes et un double toit efficace est à privilégier dans les climats pluvieux, même si le poids de l’ensemble doit s’en ressentir. On distingue généralement 3 grandes familles de tentes : les “estivales” (utilisation peu soutenue sous un climat tempéré), les “3 saisons” (les plus polyvalentes) et les “4 saisons” (conditions difficiles voire extrêmes)

Quelle structure ?

Oubliées les antiques “canadiennes”. Les tentes se déclinent maintenant en deux grands types : les “dômes” et les “tunnels”. Les premières ont une silhouette globalement ronde et se montent grâce à des arceaux qui se croisent à leur faîte. Ils soutiennent l’ensemble et le rendent “autoportant”. Les “tentes tunnels” ont une forme proche du triangle et se montent grâce à des arceaux latéraux. Elles sont moins spacieuses que les dômes mais c’est dans cette catégorie que l’on trouve les modèles les plus légers.

Quelle fréquence d’utilisation ?

La qualité et la robustesse attendues dépendent de la réponse à cette question. Pour un usage d’un été, tous les modèles ou presque peuvent faire l’affaire. Dans le cas d’une utilisation plus soutenue, il est sage de prendre soin à vérifier la qualité des finitions – notamment des fermetures à glissière – et la technicité des matériaux : le polyester est plus solide que le nylon, et les traitements d’étanchéité au silicone sont en général plus pérennes que ceux à base de polyuréthane. Préférez les arceaux en alliages d’aluminium, plus légers que la fibre de verre.

Quelques conseils…

  • vérifiez les aérations - vérifiez la qualité des fermetures
  • tenez compte de la présence ou non d’emplacements latéraux (les « absides ») qui permettent de garder dehors, mais au sec, sacs et chaussures, et donc de gagner de l’espace à l’intérieur
  • entraînez vous à monter votre tente au moins une fois avant le départ
  • rangez toujours votre tente après l’avoir faite sécher

 
Plus d'infos et liens utiles
Choisir sa tente de randonnée sur Journal du trek 


Paramètres des cookies