Chine : Santé

Vaccins et soins médicaux en Chine

La Chine est un pays relativement sûr, cependant, un certain nombre de problèmes de santé nécessitent votre attention. La plupart des cas critiques résultent soit d’un état préexistant, soit de blessures, en particulier à la suite d’un accident de la route. En dehors des grandes villes, il arrive que les soins médicaux soient inadaptés alors que les maladies d’origine alimentaire ou hydrique sont courantes. Le paludisme sévit toujours dans certaines régions du pays et le mal des montagnes peut poser problème, en particulier au Tibet. En cas d’accident ou de maladie, il est conseillé de se rendre directement à l’hôpital en taxi.

Vaccins

Plus vous vous éloignez des circuits classiques, plus il faut prendre vos précautions. Les vaccins ont des durées d’efficacité très variables ; certains sont contre-indiqués pour les femmes enceintes.

Vaccins recommandés

Les vaccins suivants sont recommandés pour les voyageurs se rendant en Chine : 
Diphtérie, tétanos et poliomyélite (DTPolio) Une piqûre de rappel tous les 10 ans. Effets secondaires éventuels : douleurs au bras et fièvre. Un vaccin qui inclut l’immunisation contre la coqueluche peut vous être conseillé par votre médecin. 
Hépatite A Protection presque à 100% pendant un an ; un rappel 12 mois plus tard assure une protection pendant au moins 20 ans. Effets secondaires modérés tels que maux de tête et douleur au bras chez 5 à 10% des personnes.
Hépatite B Aujourd’hui considéré comme une routine par la plupart des voyageurs. 
Il est prescrit sous la forme de 3 piqûres sur 6 mois, mais il en existe aussi un schéma accéléré et une version combinée avec le vaccin contre l’hépatite A. Effets secondaires modérés et rares tels que maux de tête et douleur au bras. Le vaccin assure une protection à vie chez 95% des personnes.
Rougeole, oreillons et rubéole (ROR) Deux doses de ROR sont recommandées chez les personnes qui n’ont jamais eu ces maladies. Une fièvre et des rougeurs sur la peau peuvent se produire durant la semaine suivant l’injection. De nombreux adultes de moins de 40 ans ont besoin d’un rappel.
Typhoïde Recommandé en cas de séjour de plus d’une semaine. Le vaccin, sous la forme d’une seule injection, assure une protection à environ 70%, durant 2-3 ans. 
Il existe sous la forme de tablettes, mais l’injection est généralement préférable car elle produit moins d’effets secondaires (douleurs au bras et fièvre). Il existe aujourd’hui un vaccin combinant hépatite A et typhoïde. 
Varicelle Si vous n’avez jamais eu cette maladie, discutez avec votre médecin 
de l’opportunité de vous faire vacciner. 
Les vaccins suivants sont recommandés aux personnes qui passent plus d’un mois dans le pays ou aux personnes à risque : 
Grippe Injection annuelle recommandée aux plus de 65 ans ou aux personnes 
qui souffrent de problèmes tels que fragilité cardiaque ou pulmonaire.
Encéphalite japonaise B Série de 3 injections avec un rappel 2 ans plus tard. Recommandée aux personnes qui passent plus d’un mois dans les régions rurales au cours des mois d’été ou plus de 3 mois dans le pays. 
Pneumonie Simple injection, avec un rappel 5 ans plus tard. Recommandé à tous les voyageurs de plus de 65 ans ou aux personnes souffrant de déficience immunitaire (maladies cardiaques ou pulmonaires, cancer ou virus VIH, notamment).
Rage Trois injections. Un rappel 1 an plus tard assure une protection durant 10 ans. Rares effets secondaires tels que maux de tête et douleur au bras. 
Tuberculose Pour les voyages à haut risque et de longue durée, il est recommandé aux adultes de se faire faire un test cutané avant et après le voyage, plutôt que la vaccination. Le vaccin n’est administré qu’une seule fois au cours de la vie. Les enfants de moins de 5 ans passant plus de 3 mois en Chine devraient être vaccinés.
Les femmes enceintes et les enfants doivent prendre l’avis d’un médecin spécialisé dans la médecine des voyages.

Planification

Planifiez vos vaccinations à l’avance (au moins 6 semaines avant le départ), car certaines demandent des rappels ou sont incompatibles entre elles. 
Faites inscrire vos vaccinations dans un carnet international de vaccination que vous pourrez vous procurer auprès de votre médecin ou d’un centre.
Le seul vaccin qui peut être obligatoire est celui contre la fièvre jaune. 
Si vous rejoignez la Chine directement depuis l’Amérique du Sud ou l’Afrique, renseignez-vous auprès d’une clinique pour savoir si vous avez besoin d’être vacciné.
Le ministère des Affaires étrangères (www.diplomatie.gouv.fr/voyageurs) effectue une veille sanitaire et met régulièrement en ligne des recommandations sur les vaccinations.
Planifiez vos vaccinations à l’avance (au moins 6 semaines avant le départ), car certaines demandent des rappels ou sont incompatibles entre elles. Les vaccins ont des durées d’efficacité très variables ; certains sont contre-indiqués pour les femmes enceintes.
Quelques centres de vaccination : 
Institut Pasteur (0 890 710 811 ; www.pasteur.fr/fr/sante ; 209-211 rue de Vaugirard, 75015 Paris ; hvaccinations sans rdv) 
Centre de vaccination 
Air France (01 43 17 22 00 ; www.vaccinations-airfrance.fr ;148 rue de l’Université, 75007 Paris ; hlun-sam sans rdv)
Hôpital Saint-Louis – Centre de vaccination internationale et d’information aux voyageurs (01 42 49 49 72 ; ghparis10.aphp.fr ; 1 av. Claude-Vellefaux, 75010 Paris)
Centre de vaccinations ISBA (04 72 76 88 66 ; www.isbasante.com ; 7 rue Jean-Marie-Chavant, 69007 Lyon)

Disponibilité des soins médicaux

Dans les grandes villes, on trouve de bons centres médicaux pour les étrangers. Leurs tarifs sont habituellement plus élevés que ceux des services médicaux locaux, mais vous vous sentirez sans doute plus à l’aise avec un médecin formé en Occident et qui parle anglais. Généralement, ces centres médicaux savent quelles sont les meilleures possibilités hospitalières locales et ont des liens étroits avec les compagnies d’assurances utiles au cas où une évacuation serait nécessaire. 

Précautions élémentaires

Faire attention à ce que l’on mange et à ce que l’on boit est la première des précautions à prendre. Les troubles gastriques et intestinaux sont fréquents, même si la plupart du temps ils restent sans gravité. Ne soyez cependant pas paranoïaque et ne vous privez pas de goûter la cuisine locale, cela fait partie du voyage. Et la Chine se prête particulièrement aux découvertes culinaires... Privilégiez les restaurants très fréquentés et ne consommez que des plats fraîchement préparés – et non ceux qui restent longtemps sur les buffets. Pelez les fruits et consommez les légumes cuits. N’hésitez pas également à vous laver les mains fréquemment. 

Eau potable

Suivez ces conseils pour éviter de tomber malade.

  • Règle d’or : ne buvez jamais l’eau du robinet (même sous forme de glaçons).
  • Préférez les eaux minérales et les boissons gazeuses, tout en vous assurant que les bouteilles sont décapsulées devant vous.
  • Évitez les jus de fruits, souvent allongés à l’eau.
  • Faire bouillir l’eau (15 min) est la meilleure solution pour la purifier, ou traitez-la chimiquement avec des comprimés ou des gouttes, comme le Micropur (vendu en pharmacie), très efficace.
  • Une autre méthode de purification sûre et pratique : Steripen (stylet à rayons ultraviolets), en vente sur Internet et dans les boutiques de matériel de camping.
  • Brossez-vous les dents avec de l’eau traitée.

Problèmes de santé et traitement

L’autodiagnostic et l’automédication sont risqués. Aussi, chaque fois que cela est possible, adressez-vous à un médecin. Ambassades et consulats pourront en général vous en recommander un. Les grands hôtels également, mais les honoraires des praticiens qu’ils vous indiqueront risquent d’être très élevés. 

Mis à jour le : 12 octobre 2015

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Chine

Paramètres des cookies