1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. S’enivrer de grand air sur l'île Islay et Jura
Idées de voyage

S’enivrer de grand air sur l'île Islay et Jura

Texte par

Elisabeth Blanchet

Mis à jour le : 7 mai 2018

Carte

On surnomme Islay la “Reine des Hébrides” et on comprend pourquoi dès qu’on y atterrit ou qu’on y accoste car elle déborde de beauté, de grand air et de bonnes odeurs de whisky tourbé. Pour découvrir cette île majestueuse et sa somptueuse voisine Jura, suivez nos pas sur la plage de Saligo Bay, sur les collines de Jura jusqu’à la maison de George Orwell, le long de criques bordées de ruines, à la découverte des histoires de clans écossais, le tout bien sûr en passant par quelques distilleries…

De Bowmore à Port Charlotte

 On peut arriver sur Islay en ferry depuis Kennacraig en 2h à destination de Port Askaig et 2h 20min pour Port Ellen. On peut aussi atterrir sur l’île après un vol d’à peine 45 minutes depuis Glasgow. Une seule route longe le petit aéroport d’Islay. A droite en sortant, on file vers Port Ellen, à gauche vers Bowmore, la capitale de l’île. Faites-y une petite halte : le charmant petit port de pêche donne sur la distillerie de Bowmore et sur sa jolie baie dont les couleurs changent constamment. Prenez ensuite la route de Port Charlotte qui se trouve de l’autre côté de la baie. Passez la distellerie de Bruichladdich - réputée pour son whisky bio et que vous pouvez visiter -pour vous poser, tranquillement à Port Charlotte. Le charme de ce village au bord de l’eau est saisissant. Sa petite plage protégée par une digue et son musée incontournable - le Museum of Islay Life - qui raconte l’histoire d’Islay et de ses traditions invitent à passer du temps à Port Charlotte. Sans oublier le seul pub, cosy, traditionnel et où l’on mange très bien - choisissez la place au coin du feu ! -, au sein du raffiné Port Charlotte hotel.

port_charlotte_-_t68b5656_copy.jpg

Le port Charlotte


Port Ellen

 Au lieu de tourner à gauche en sortant de l’aéroport d’Islay, prenez à droite et moins d’une dizaine de kilomètres plus loin, vous atteindrez Port Ellen. Outre la jolie plage bordée de petites maisons blanches et d’un pub que les amateurs de whisky et d’ambiance authentique adoreront, le Ardview Inn, suivez les indications qui vous emmènent aux distilleries de Laphroaïg, Arberg et Lagavulin. Elles sont toutes proches et un chemin le long de la route permet de vous rendre de l’une à l’autre à pied. Ce qui vous permet de prendre l’air si vous avez déjà goûté - un peu trop - aux whiskies ! Une fois à Lagavulin, prenez le chemin qui surplombe la distillerie, il vous conduira aux ruines d’un chateau du XIIème siècle, le Dunyvaig Castle, du clan des MacDonalds. Il donne directement sur la mer, une jolie baie et la distillerie de Lagavulin. Au loin, on distingue l’Irlande. Apparemment, si on la voit, c’est qu’il va pleuvoir et si on ne la voit plus, c’est qu’il pleut !

vue_sur_lagavulin_depuis_le_dunvayg_castle_-_t68b5721.jpg

Vue sur Lagavulin depuis le Dunvayg Castle


Kidalton Cross, histoire celtique et phoques !

 Après les ruines de Dunyvaig, continuez à vous plonger dans le temps en remontant la petite route - single track (à une voie) avec des passing places (emplacements réguliers sur le côté de la route pour laisser passer la voiture qui vient en face) - qui va vers le nord. Vous longerez une côte magnifique truffée de criques, de rochers et d’îlots. N’hésitez pas à faire des petites haltes et des balades jusqu’à la mer. Ce petit bout de côte est très apprécié par les phoques, surtout s’il y a un rayon de soleil, vous risquez de les voir se prélasser sur les rochers, faire un brin de bronzette. Mais ne ratez pas le clou du spectacle, quasiment au bout de la route : la fameuse Kidalton Cross : une croix celtique scultpée qui date du VIIIème siècle avant JC, et l’un des plus beaux monuments de cette époque à avoir survécu en Europe de l’Ouest. L’environnement : un cimetière de vieilles tombes et croix espacées dans une herbe sauvage ainsi qu’une église en ruines ajoutent à l’aspect à la fois beau, imposant, mystérieux et dramatique de Kidalton Cross.

kidalton_cross_-_t68b5488_copy.jpeg

 Kidalton Cross


A la plage à Saligo Bay

 Des rochers et des criques du sud-est d’Islay, mettez le cap vers le sud-ouest, de l’autre côté de la baie qui abrite Bowmore et Port Charlotte. Vous serez émerveillé par la plage magnifique et sauvage de Saligo Bay. Un petit parking vous permet de laisser votre voiture derrière les dunes qui cachent la plage - ou votre vélo, si vous décidez de visiter Islay sur deux roues -. Derrière les hautes herbes, vous découvrirez le sable fin de Saligo Bay : une invitation à une bonne balade iodée le long de la mer. Vous y trouverez une épave en plein milieu, sans doute les vestiges d’un bateau de contrebandiers… Allez-y en fin d’après-midi, c’est au moment du coucher de soleil que les lumières sur Saligo Bay sont les plus belles et les plus douces… Pour avoir une vue plus générale, remontez la petite route jusqu’au petit hameau qui surplombe la mer. Mais gare aux fantômes : dans les ruines de l’église abandonnée errerait l’âme du révérend qui s’y est suicidé dans les années 70… Pour vous requinquer et trouver des souvenirs sympas et différents, rendez-vous à l’Islay Celtic Craft Shop, un magasin dans une remorque de 38 tonnes plantée dans un champ sur la route de Saligo Bay à Portnahaven. Profitez-en pour faire une petite halte dans ce joli petit port de pêche tout au sud d’Islay.

la_plage_de_saligo_bay_-_t68b6337.jpg

La plage de Saligo Bay


Jura, sa pureté, son whisky et ses montagnes !

 Direction le nord d’Islay et Port Askaïg, embarcadère où les ferries accostent du mainland mais aussi de Jura qui se trouve juste en face. C’est un bac aux couleurs vives bleu et jaunes qui vous y emménera toutes les demi-heures, bravant les courants impressionnants de la passe qui sépare les deux îles. En l’attendant, la vue sur Jura vous fera trépider d’impatience. Trois belles montagnes - on les appelle les paps de Jura - dont les sommets sont enneigés l’hiver surplombent un paysage sauvage, désolé de collines et de landes à perte de vue aux herbes jaunes et ocres. Une fois sur Jura, une route unique contourne l’île par le sud et remonte à l’est au seul village de l’île, Craighouse, où l’on trouve un magasin, un hotel-restaurant-pub - le très hospitalier Jura Hotel, où la cuisine est à la fois excellente et novatrice - et la fameuse distillerie de Jura. La visite guidée est fort agréable et ennivrante, menée par un jeune enthousiaste de Glasgow, amoureux de l’île. Difficile de ne pas quitter l’endroit sans une bouteille de cet excellent whisky tourbé distillé avec les eaux pures s’écoulant des paps.

port_de_port_askaig_-_t68b6467.jpg

Port Askaig


Barnhill et le whirpool de Jura

A Jura, on a l’impression d’être à un bout du monde, en harmonie avec une nature extraordinaire : les phoques se prélassent sur la plage de Craighouse, les aigles royaux survolent les collines et les vallées, les lochs, les cours d’eau et les cascades de l’île et les cerfs rouges se baladent en pagaille, sans s’affoler de la présence humaine, au contraire. Ils sont d’ailleurs en forte majorité : plus de 6 000 contre 150 habitants permanents sur l’île ! Vous en verrez de plus en plus si vous vous baladez à pied.
Une des balades les plus belles à réaliser est celle qui relie Ardlussa, où la route s’arrête et où on ne peut que continuer à pied, à Kinuachdrachd. Après 7 km de marche sur un chemin magnifique bordé de champs aux herbes fauves, de cours d’eau, de rochers, de cascades, vous découvrirez au fond d’une vallée une jolie maison qui donne plein sud sur la mer. Il s’agit de Barnhill, la bâtisse où George Orwell s’est retiré en 1946 pour écrire 1984… L’endroit ne peut que vous inspirer. Et si vous n’en n’avez pas plein les bottes, parcourez 3 km de plus vers le nord pour voir le fameux whirlpool (le deuxième plus puissant au monde), un tourbillon dans le détroit de Corryvreckan - entre Jura et l’île de Scabra - d’une force qui, selon les conditions météorologiques, peut engendrer des vagues verticales ! Vous pouvez aussi y aller en bateau et vous rapprocher ainsi de cet impressionnant phénomène naturel. Des tours sont organisés via le Jura Hotel.

chemin_pour_barnhill_la_maison_de_george_orwell_-_t68b6008.jpg

Chemin pour Barnhill, la maison de George Orwell


Port Askaig et le clan des MacDonalds

Retour sur Islay où les cerfs rouges sont remplacés par des moutons : on en voit en effet partout… Soyez vigilents au volant car ils ont parfois tendance à penser que la route leur appartient. D’ailleurs avant de la reprendre, faites une halte à Port Askaig. Le pub du charmant et unique hôtel du village vaut qu’on s’y attarde un vendredi soir. En plus des locaux, on y rencontre des gens de passage grâce aux passages des ferries. La coutume veut que des petits sandwichs soient gratuitement servis à tous les clients ce soir-là. Et comme dans tous les pubs d’Islay, la carte des whiskies ne laisse pas sur sa soif. Le propriétaire de l’hôtel a choisi de garder la déco - mélange d’antiquités et de brocante - de cette belle bâtisse familiale, truffée de recoins, qui donne sur le petit port de pêche et sur Jura. Passez-y tranquillement la nuit et démarrez la journée avec un bon breakfast avant de vous aventurer sur les pas du fameux clan des MacDonalds à quelques kilomètres de Port Askaig. C’est en effet sur une petite île du Loch de Finlaggan que le clan avait son siège dans un chateau du XIIIème siècle dont il ne reste aujourd’hui que des ruines.
Un petit musée permet de découvrir des objets d’époque et d’en savoir plus sur le clan des MacDonalds et Islay. Mais marchez - des bottes en caoutchouc ou de bonnes chaussures étanches sont recommandées !- jusqu’aux ruines : la balade, avec les moutons comme compagnons, est belle et sereine. On comprend à la quiétude et à la majesté de l’endroit pourquoi les chefs du clan des MacDonalds ont choisi d’y installer leur siège.

vue_generale_dislay_-_t68b5281.jpg

Vue générale d'Islay
evaneos
Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Ecosse