1. Accueil
  2. Magazine
  3. Les plus beaux road-trips à faire en Bourgogne
France

Les plus beaux road-trips à faire en Bourgogne

Texte par

Nicola Williams traduit de l'anglais par Vincent Guilluy

Mis à jour le : 24 janvier 2022

Carte

La Bourgogne, grande région viticole de l'est de la France, est une étape classique au départ de la capitale depuis les folles années 1920, quand les automobilistes parisiens à la mode ont commencé à traverser la région en longeant les rives pittoresques de la Seine et le l'Yonne, en descendant vers le soleil de la Méditerrannée et l'Italie. 

La route qu’ils empruntaient, la fameuse Nationale 6, n’était pas surnommée la route des vacances pour rien. Une voiture permet de visiter facilement la Bourgogne et un road-trip sur ses routes a quelque chose de revigorant, comme un voyage où l’on oublie tout pour traverser des paysages incroyablement pittoresques ponctués de vignes, de champs de moutarde et de forêts où abondent les truffes.

Il y a de très beaux endroits à visiter en Bourgogne (fermes et exploitations viticoles familiales, petits châteaux, village au sommet des collines et anciennes abbayes), qui justifient amplement de longues étapes paisibles, invariablement rehaussées de gastronomie, de bon vin et d’une atmosphère de vacances éternelles.

istock-1287587820.jpg

Bateau sur Yonne près de Joigny en Bourgogne

Bourgogne médiévale

Pour les amateurs d’histoire et de culture

Départ – Cluny ; Arrivée – Vézelay ; Longueur – 400 km (250 miles) environ

L’architecture religieuse, florissante en Bourgogne du Moyen Âge au XVe siècle, y a laissé quantité de monastères et de basiliques que vous pouvez visiter en suivant cet itinéraire de plusieurs jours. Comme il se doit, il commence à Cluny, parmi les ruines sereines de la plus importante abbaye de la chrétienté, qui dirigeait plus de 1 100 monastères, répartis entre Pologne et Portugal. En allant vers le nord et Tournus, où on trouvera une autre abbaye, le restaurant le St-Martin, à Chapaize, offre une excellente pause déjeuner avec sa cuisine française moderne et sa terrasse donnant sur la belle église du village, datant du XIe siècle.

Les villes riches de culture que sont Dijon et Beaune débordent d’architecture majestueuse, de monuments et de musées, tandis qu’à Autun on découvrira des vestiges romains et le superbe Musée Rolin. Plus au nord, ces trésors citadins cèdent la place aux vignes, aux sentiers de randonnée campagnards et aux chambres d'hôtes enchanteresses, autour de l’ancien village perché de Semur-en-Auxois (faites le plein de biscuits roses en passant). Terminez par les deux hauts lieux de culture que sont l’Abbaye de Fontenay et la Basilique sainte-Madeleine à Vézelay, fantastiques trésors classés au patrimoine mondial de l’Unesco.

istock-1277862973.jpg

Les charmantes rues pavées de Semur-en-Auxois méritent une étape lors de votre road-trip en Bourgogne

Route du crémant

Pour les amateurs de bulles

Départ – Châtillon-sur-Seine ; Arrivée – Châtillon-sur-Seine ; Longueur – 120 km (75 miles)

Se détendre à l’apéritif avec la version bourguignonne du kir royal (du crémant de Bourgogne AOC à la place du champagne, avec un trait de crème de cassis) est un des rituels pétillants de ce road-trip d’un week-end dans le nord de la Bourgogne.

Les panneaux marron arborant le logo orné d’une grappe de l’union des vignerons des coteaux du Châtillonnais emmènent les automobilistes à travers 23 hameaux et villages, bordés de vignobles de pinot noir et de chardonnay, où on produit les pétillants crémants de Bourgogne, blancs ou rosés. Cette boucle part de Châtillon-sur-Seine vers l’ouest à travers les vignes du Châtillonais, puis vers le nord par la vallée de la Laigne, vers l’est en traversant celles de la Seine et de l’Ource, avant de revenir vers l’ouest à Châtillon-sur-Seine.

Les occasions de randonner et de déguster du vin abondent et à Châtillon-sur-Seine, on célèbre les bulles de la région avec la “fête du Crémant et du Tape-Chaudron”, le troisième week-end de mars. Les réjouissance bien arrosées n’ont rien de nouveau ici : l’énorme vase de bronze (Cratère de Vix) exposé au musée local, le Musée du Pays Châtillonnais, contenait le vin (plus de 1 100 litres) servi aux banquets du VIe siècle.

istock-1248118941.jpg

Vignobles de Bourgogne

Route des Grands Crus

Pour les œnologues amateurs

Départ – Dijon ; Arrivée – Santenay, près de Beaune ; Longueur – 60 km (37 miles)

Déguster du vin est une chose incontournable quand on vient en Bourgogne, et cette route est idéale pour le faire en voiture. Aussi appelée “Champs-Élysées du vin”, cette célèbre route mérite bien son surnom parisien-chic. Passant par les domaines et châteaux les plus fameux du centre de la région, et par 37 villages viticoles, cet itinéraire tracé vers 1930 se parcourt de préférence en deux jours, pour mieux profiter de toutes ces caves sentant bon le raisin fermenté et savourer de mémorables accords mets-vins au dîner. La route des Grands Crus est une occasion en or de déguster les rouges et les blancs les plus prestigieux de France, à l’endroit même où on les produit avec art depuis des siècles.

La route commence par quitter Dijon vers le sud et traverse élégamment le nord de la Côte d’Or et la Côte de Beaune par des petites routes, à l’ouest de la N 74. Des panneaux marrons ornés de grappes balisent l’itinéraire et on ne fait guère plus que quelques kilomètres avant d’avoir une occasion de s’arrêter.

Parmi les points forts, Gevrey-Chambertin d’où proviennent neuf des trente-deux grands crus bourguignons, plusieurs châteaux célèbres comme le Château du Clos de Vougeot, le Château Pommard et le Château de Meursault, ainsi que les musées de Nuits-Saint-Georges consacrés au vin et à la fameuse crème de cassis de la région.

istock-112042927_1.jpg

Découvrez les nombreux vignobles bourguignons de réputation mondiale avec un road-trip tranquille

Route 71

Pour les amateurs de jolis paysages

Départ – Chalon-sur-Saône ; Arrivée – Mâcon ; Longueur – 120 km (75 miles) environ

Portant le numéro du département qu’elle traverse (les 96 départements de France métropolitaines ont chacun le leur), la Route 71 permet de parcourir tranquillement le sud de la Bourgogne : une application à télécharger sur Internet fournit carte, recommandations, etc.

De jolis villages avec de petites maisons à colombages, de romantiques églises romanes, des prairies où paissent les bovins charolais et de curieuses formations rocheuses ponctuent cette route pittoresque. Comptez deux jours pour admirer ses principaux sites (la ville romane d’Autun, l’abbaye en ruines de Cluny, le panorama du haut de la roche de Solutré, une des plus belles randonnées de Bourgogne), Mâcon et ses vins blancs, mais plus si vous aimez visiter boutiques d’artisans potiers, domaines viticoles méconnus et bistrots de village où la cuisine est faite de produits frais du marché.

Passez la nuit à Tournus, sur les bords de la Saône, avec sa splendide abbatiale et son restaurant Aux Terrasses, étoilé au Michelin, ou le chef Jean-Michel poursuit l’importante œuvre gastronomique lancée par son père. Et si vous y êtes un lundi, faites un détour par le marché aux volailles frénétique, bruyant et anarchique mais inoubliable dont le poulet de Bresse est la star, à Louhans, 30 km (18 miles) plus à l’est sur la D 971.

istock-1157306904.jpg

Abbaye de Cluny en Bourgogne

Fromage, poulets et moutarde

Pour les épicuriens

Départ – Dijon ; Arrivée – Bourg-en-Bresse ; Longueur – 230 km (143 miles) environ

Le fromage le plus odorant, le poulet le plus goûteux de France, et une moutarde de réputation mondiale : tout cela se trouve en Bourgogne. De fait, en matière de gastronomie, cette région épicurienne ne fait pas les choses à moitié – et on y fait bien d’autres choses que le classique bœuf bourguignon ou les escargots de Bourgogne à la coquille luisante.

Avec son génial marché couvert du XIXe siècle et de bons bars à vins (L’Âge de Raisin est un de nos préférés) servant plats et cépages locaux qu’on trouvera difficilement hors de la région, Dijon fait un excellent point de départ. Le meilleur endroit pour goûter à la moutarde de Dijon est en réalité Beaune, ville où dans la dernière fabrique de moutarde, on écrase encore les graines à la meule pour produire la moutarde de Bourgogne IGP.

En route, faites un petit détour jusqu’à l’abbaye de Cîteaux, du XIe siècle, là où les moines fabriquent l’odorant Époisses, fromage à la croûte orangée, depuis le XVIe siècle. Plus au sud, ce sont des chiens qui reniflent les truffes noires d’hiver chez Le Cos-Piguet, près de Cortevaix. Arrêtez-vous à cette splendide ferme bio qui produit aussi du safran, située dans une maison traditionnelle de vigneron du XVIIe siècle, pour une démonstration de chasse à la truffe et une dégustation.

Chez Two Dudes, géniale brasserie de Tournus, la bière artisanale, alliée à la cuisine faite de produits locaux “zéro kilomètre”, est une alternative agréable à l’hégémonie du vin dans la région. Arrêtez-vous à Mâcon pour goûter à la solide andouillette de Mâcon et, aux environs de Bourg-en-Bresse aux célèbres poulets, chapons, poulardes et coquelets de Bresse. Mariez-les avec un chardonnay (blanc) ou un pinot noir (rouge) local pour être au paradis terrestre des épicuriens.

istock-521988700.jpg

Les Halles, marché fermier de Dijon

Les recommandations et les restrictions sanitaires peuvent évoluer rapidement durant une pandémie. Lonely Planet conseille aux voyageurs de toujours se renseigner auprès des autorités locales pour connaître les règles en vigueur avant de voyager pendant la pandémie de Covid-19.

Guide de voyage

Ne soyez jamais à court d'idées pour prendre l’air lors de votre prochain week-end