1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. Corse : 13 idées d'activités sportives
Sports et activités

Corse : 13 idées d'activités sportives

Mis à jour le : 18 janvier 2017

Carte

La Corse est une destination idéale pour se remettre au sport. Du mythique GR®20 aux fabuleux sites de plongée, les occasions de bouger ne manquent pas sur l'île de Beauté. Voici des idées de sports praticables en Corse.  

1. Balades équestres et à dos d’âne

Le tourisme équestre a le vent en poupe en Corse. Les fermes et centres équestres sont disséminés dans la plupart des régions de l’île et proposent une gamme complète de prestations, allant de la balade d’une heure au circuit d’une semaine – l’idéal pour se plonger au cœur de la nature corse, soit sur le littoral, soit dans l’arrière-pays. Ces structures disposent aussi généralement de poneys qui feront la joie des enfants.
Nouvelle mode en pleine expansion, la balade avec un âne. Il s’agit de randonnées pédestres en compagnie d’un âne qui porte vos bagages et, à l’occasion, un enfant fatigué. Certains centres prévoient aussi que la balade se fasse entièrement à dos d’âne pour les enfants. Les formules vont de la balade d’une heure à l’excursion de plusieurs jours, accompagnée ou non.
Louer un âne avec www.randonnee-ane-corse.com qui organise des randos en âne d'une journée ou plus. 

2. Canyoning et randonnée aquatique

Le canyoning est en plein essor depuis quelques années grâce aux sites des environs du massif de Bavella – canyons de la Vacca, de la Purcaraccia et de Piscia di Gallo, à la fois ludiques et grisants – et à celui de Fiumicelli. Dans l’arrière-pays de Propriano, le canyon de Baracci est lui aussi réputé. Près de Solenzara, le canyon de Travo peut convenir pour la randonnée aquatique. La vallée du Niolo offre également quelques jolis parcours.
Informations sur www.canyoningcorse.net

3. Escalade et via ferrata

Pour l’escalade, le massif de Bavella est, là encore, incontournable. La vallée 
du Niolo vaut également le déplacement, surtout dans le secteur de Cuccia et 
de Calasima, ainsi que dans les vallées de la Restonica et du Prunelli.
Pour éviter les risques et les difficultés techniques de l’escalade, vous pouvez vous tourner vers la via ferrata. Née dans les Dolomites italiennes durant la Première Guerre mondiale afin de permettre aux troupes de franchir facilement les montagnes, cette discipline permet de goûter aux joies de l’escalade grâce à des échelles en fer fixées dans la roche. Pas besoin d’équipement sophistiqué : une paire de baskets, un casque et un baudrier font l’affaire. Une corde accrochée à un gros câble retient les grimpeurs en cas de chute.
Consultez http://www.paradisu.info/via-ferrata.html pour des informations pratiques.

4. Parcs aventure

Une dizaine de parcours aventure ont été aménagés ces dernières années dans les forêts de l’île, comportant généralement plusieurs niveaux de difficulté et un nombre plus ou moins grand d’ateliers. Ces parcours sécurisés, accessibles à tous (enfants à partir de 6 ans, voire moins), sont particulièrement adaptés aux familles.
Infos sur  www.altore.com 

5. VTT et cyclotourisme

Le cyclotourisme et le VTT font de plus en plus d’adeptes. Sentiers forestiers, petites routes de montagne, chemins sinueux, il y en a pour tous les goûts. 
Vu les dénivelés, mieux vaut être entraîné. Plusieurs prestataires multisports louent des VTT et proposent des randonnées avec ou sans guide, d’une demi-journée à une semaine. De même, plusieurs organismes basés à Ajaccio organisent des circuits pour les cyclotouristes.
Renseignez-vous sur www.velo-en-corse.com

6. Ski et raquettes

On oublie généralement les sports d’hiver : pourtant, le centre de l’île est régulièrement enneigé, et les promenades en ski de fond ou en raquettes constituent une excellente façon de découvrir des paysages superbes. La forêt de Valdu Niellu, dans la vallée du Niolo, offre notamment de magnifiques pistes de ski de fond. Quand l’enneigement s’y prête, le ski de piste se pratique dans les stations de Vergio, du Val d’Ese et de Ghisoni. Les plus expérimentés pourront aussi pratiquer le ski de randonnée.
Plusieurs sociétés spécialisées dans le sport-aventure proposent une large palette d’activités encadrées par des accompagnateurs professionnels.

7. Randonnée

Le relief montagnard de la Corse appelle à la découverte à pied. L’île compte des centaines de kilomètres de sentiers balisés. Le GR®, qui traverse l’île du nord-ouest au sud-est, est un mythe pour nombre de randonneurs, marcheurs confirmés ou randonneurs occasionnels. Stupéfiant par ses paysages, éprouvant par ses dénivelés et souvent surprenant par son tracé parfois acrobatique totalisant près de 200 km, il se parcourt en seize étapes. Parcours de moyenne montagne plus courts que le GR®, les Mare a Mare® et Mare e Monti® présentent l’avantage de faire étape dans les villages de l’intérieur de l’île. Le beau Mare a Mare® sud, créé sur la base d’anciens sentiers de transhumance, relie les abords de Porto-Vecchio à ceux de Propriano.
Le parc naturel régional de Corse est également une merveille : il regroupe plus du tiers de la superficie de l’île, dont certains de ses plus beaux joyaux naturels, réserve de Scandola et aiguilles de Bavella en tête.


Le kayak est l'un des meilleurs moyens d'accéder à des paysages époustouflants. Photo : Henri Bourgeois-Costa

8. Kayak de mer

En plein essor, le kayak de mer peut se pratiquer de manière simplement ludique le long de nombreuses plages corses, comme celles du Ricanto (Ajaccio), de Porticcio ou de San Ciprianu (Porto-Vecchio), pour ne citer qu’elles. Toutefois, cette embarcation discrète et maniable, qui permet de se fondre dans le décor naturel, dévoile mieux ses atouts lors de courtes randonnées ou de raids plus longs. Si la visite des criques des Agriates ou le tour des îles depuis Algajola font partie des classiques, on peut également se promener le long de la baie de Santa Manza ou explorer les échancrures de la pointe de Spérone en quelques heures, ainsi que les îles Sanguinaires dans le golfe d’Ajaccio.
Les kayakistes chevronnés se lanceront pour une expédition autonome de plusieurs jours, notamment autour du cap Corse, ou entre Calvi et Porto (voire Ajaccio !) – à condition d’être très expérimenté ou accompagné d’un guide.

9. Kitesurf

À l’instar de nombreuses plages du continent, la pratique du kitesurf est réglementée en Corse : la navigation n’est autorisée qu’au-delà de 300 m de la plage, comme pour tous les engins dépassant la vitesse de 5 nœuds. Elle s’adresse avant tout aux kitesurfeurs confirmés. Bien qu’il en soit question depuis 2006, aucune zone réservée au kitesurf n’avait encore été mise en place sur des plages de l’île par les communes du littoral lors de nos recherches. Renseignez-vous auprès de Corsica Kiteboarding (www.corsica-kiteboarding.com) ou de l’association ajaccienne Corsikite (www.corsikite.com) pour connaître les spots accessibles autour de Bonifacio et d’Ajaccio.

10. Planche à voile et funboard

Le vent étant la condition essentielle pour pratiquer la planche à voile, l’île offre quantité de possibilités, quelle que soit l’orientation du vent. Les plages de Calvi, de Marana ou de la Roya (Saint-Florent) devraient convenir aux pratiquants de tous niveaux qui séjournent en Haute-Corse. Les confirmés devront franchir le shortbreak de la longue plage d’Algajola avant de surfer sur ses vagues bien connues des passionnés. Plus au sud, Sagone, Ajaccio et Porticcio possèdent quelques sites, mais c’est en se rapprochant de l’extrême sud que ceux-ci fleurissent à nouveau : autour de Bonifacio, les plages de Figari, de Santa Manza et de Piantarella conviennent à tous les niveaux, et particulièrement aux débutants, ce qui n’est pas le cas des bouches de Bonifacio (accès depuis Piantarella), avec leurs courants forts, ni de la Tonnara, qui réserve aux imprudents les pièges d’un spot de pleine mer et aux confirmés les sensations fortes attendues les jours de vent. 
Renseignements sur www.bonifacio-windsurf.com

11. Voile

Des clubs de voile et sites propices à cette activité jalonnent tout le littoral. Ils sont particulièrement concentrés aux deux extrémités de l’île. Les clubs, saisonniers, s’installent en été sur les plages pour louer du matériel (catamarans de sport type Hobie-Cat, dériveurs…) et proposer cours et stages, tant pour les adultes que pour les enfants. En Haute-Corse, les sites les plus privilégiés sont la plage de la Roya (Saint-Florent), la baie de Calvi et les alentours de Bastia. Sur la côte ouest, les plages de Sagone et surtout celles du Ricanto (Ajaccio) et de la Viva (Porticcio) comptent parmi les plus appréciées. Les sites ne manquent pas dans le sud, avec les golfes du Valinco (Propriano) et de Santa Manza, la pointe de Piantarella (Bonifacio) et les plages des abords de Porto-Vecchio, notamment San Ciprianu. Ghisonaccia et Aléria, sur la côte est, comptent également quelques clubs.
Infos pratiques sur le site de la ligue Corse de voilewww.liguecorsedevoile.org

12. Surf et Bodyboard

Tout comme les autres côtes de la “grande bleue”, celles de Corse ne sont pas particulièrement propices au surf. Cependant, ici et là, quelques jolies déferlantes permettent de se procurer des sensations. La route des Sanguinaires, à proximité d’Ajaccio, mène au spot de Capo di Feno, le plus connu des environs, qui s’adresse à des pratiquants chevronnés. Ceux qui souhaitent surfer sur la vague de Coggia, la première plage en arrivant d’Ajaccio, juste avant Sagone, devront également être expérimentés : la baignade est dangereuse et la plage, parsemée de panneaux de mise en garde, n’est pas surveillée. Le fond se dérobe d’un seul coup et vagues et courants peuvent surprendre. Les débutants trouveront plus loin, à Cargèse, une vague à leur portée et découvriront d’autres spots dans les alentours. Plus au nord, en Haute-Corse, la plage d’Algajola constitue un spot plus sûr encore.
Visitez surf-en-corse.fr pour plus d'informations. 

13. Plongée

Le relief sous-marin des abords des côtes corses n’a rien à envier aux dénivelés qui se dressent au-dessus des flots. La côte découpée du littoral ouest et sud de l’île abrite des dizaines de sites de plongée, exceptionnels pour certains, adaptés à tous les niveaux. Ici, pas de plateau continental, mais des tombants aux formes torturées, des bouquets de corail et des profondeurs qui affolent vite le profondimètre…
Idéal pour ceux qui hésitent à franchir le cap de la plongée avec bouteille, le snorkeling est une excellente introduction à la découverte du milieu sous-marin. Les îles Lavezzi sont particulièrement adaptées à cette pratique, mais toute crique bien abritée fera l’affaire. Avec ses criques profondes, ses clubs professionnels et bien équipés, sa température de l’eau dépassant 20°C et sa visibilité jusqu’à 25 m en été, la Corse présente des conditions idéales.
Contactez Barakouda  Plongée (www.barakouda.fr) pour plonger dans les îles Lavezzi. 
 
Photo : Masque et tuba en Corse


Paramètres des cookies