Les plus beaux spots de plongée en Corse.

Plages, îles & Plongée

Les plus beaux sites de plongée en Corse

© michel gatti - AdobeStock

Avec ses 1 000 kilomètres de côtes, ses fonds marins aussi tumultueux, variés et colorés que ses reliefs terriens, ses eaux turquoise, ses anémones-fleurs et ses épaves, la Corse est une île idéale pour plonger. Faites-en le tour d’un spot incontournable à l’autre selon vos goûts et votre niveau. A vos masques, palmes, bouteilles et tubas ! 

Où faire de la plongée en Corse ?


Le golfe de Porto aux portes de la réserve naturelle de Scandola

Joyau sous-marin de la Corse, le golfe de Porto est une étape obligée. Les parois granitiques dévalent rapidement vers les abysses (- 800 m au milieu du golfe). Une dizaine de sites entre le Capo Rosso au sud et la Punta Mucchilina au nord sont exploités par seulement quelques centres. Par ailleurs, le golfe de Porto jouxte la limite sud de la réserve naturelle de Scandola, un sanctuaire qui abrite la faune méditerranéenne au grand complet. La plongée y est bien sûr interdite, mais les centres de Porto et de Galéria proposent des sites à la lisière de la réserve, au sud. Seule ombre au tableau : le vent d’ouest peut rendre les sorties difficiles ; les plus belles plongées, près des extrémités nord et sud du golfe, sont alors annulées.

Les îles Lavezzi près de Bonifacio

La réserve naturelle des îles Lavezzi, à une vingtaine de minutes de la côte, au sud-est, offre un cadre et des conditions exceptionnels, pour tous les niveaux. L’eau turquoise évoque des latitudes exotiques – l’idéal pour des baptêmes de plongée. Les formations rocheuses et les tombants offrent un terrain de jeu fascinant pour les photographes sous-marins.
Parmi les plus beaux spots, citons Mérouville, à l’est des Lavezzi, qui est sans doute LA plongée phare de Corse. Sur un fond sablonneux, un ensemble rocheux remonte jusqu’à -15 m. Des mérous bruns, habitués à la présence des plongeurs, se laissent approcher. Vous y verrez aussi des barracudas, des dentis et des dorades.

La réserve des îles Cerbicale

La Réserve Naturelle des îles Cerbicale, située au large de Porto-Vecchio, est un site de plongée exceptionnel. Les eaux protégées de cette réserve regorgent de vie marine. Vous y rencontrerez des bancs de barracudas, des mérous, des dorades et parfois même des dauphins. Les récifs coralliens et les herbiers de posidonies constituent un écosystème riche et varié, idéal pour les plongeurs amateurs de biodiversité.

Image
La région de Calvi et de la presqu'île de la Revellata est une autre destination prisée des plongeurs de tous les niveaux.
La région de Calvi et de la presqu'île de la Revellata est une autre destination prisée des plongeurs de tous les niveaux. joningall - iStock

La presqu’île de la Revellata près de Calvi

La région de Calvi et de la presqu'île de la Revellata est une autre destination prisée des plongeurs de tous les niveaux.  Là, vous évoluerez dans un site exceptionnel d’eaux cristallines propices à l’observation de la faune sous-marine. En flânant sous l’eau, vous aurez même la chance de tomber nez à nez avec une raie diable et de vous éblouir devant des cerveaux de Neptune - énormes coraux durs aux belles teintes marron-jaunes -, voire du corail rouge à partir de 30 m sous l’eau. Profitez du relief riche et varié pour vous aventurer en profondeur dans des grottes, des tunnels et des canyons qui descendent jusqu’à près de 35 m. Vous adorerez nager entouré de de mérous, de rascasses et parfois même des thons

Le golfe de Valinco

La profonde échancrure formée par le golfe du Valinco jouit d’une excellente réputation auprès des plongeurs, en raison de son relief sous-marin, très chaotique (au milieu du golfe la profondeur frise les 800 m) et de l’abondance de la faune fixée (gorgones, parazoanthus), avec, en vedette, le corail rouge, bijou de la Méditerranée. La densité de la faune n’est pas exceptionnelle, mais de plus en plus de mérous, barracudas, sars et dentis reviennent. Les plongées se concentrent surtout à la sortie du golfe, au sud et au nord, près des côtes, sur des remontées rocheuses. Vers Propriano, des criques abritées et sécurisantes rassureront les débutants. Les centres de plongée locaux proposent des plongées “hors golfe”, notamment dans le secteur du cap de Senetosa, au sud, où se trouvent des sites très sauvages, peu fréquentés et poissonneux.

Les îles Sanguinaires dans la baie d’Ajaccio

Les îles Sanguinaires, situées à l'entrée du golfe d'Ajaccio, sont un autre site de plongée incontournable en Corse. Ces îles offrent des eaux claires et des fonds marins variés. Les plongées autour des îles Sanguinaires permettent de découvrir des gorgones, des anémones de mer et une grande diversité de poissons. La beauté des paysages sous-marins et la richesse de la vie marine en font un site très prisé des plongeurs.

La Campanina, en baie d'Ajaccio

Armez-vous de votre équipement pour nager dans l’immense caverne de La Campanina, une curiosité géologique nichée à 40 m de profondeur. Peu fréquentée par les poissons à cause de sa profondeur, vous y évoluerez tranquillement dans une ambiance pré-abyssinale. Reconnectez-vous avec le monde des vivants en nageant du côté de la proche Punta di Sette Nave ou « pointe des sept navires » qui fait face à autant d'îlots de granit rose. Située à l'extrémité de la presqu'île de l’Isolella, la légende raconte qu'au sud du golfe d'Ajaccio, sept galères remplies de pestiférés voulurent accoster mais, à terre, on invoqua un Saint qui, d’un geste de la main, pétrifia les 7 galères ! 

Oubliez les pestiférés, le spot est idéal pour découvrir les joies de la plongée sous-marine. Vous vous glisserez dans les nombreux passages des éboulements rocheux. Entre les bancs de mulets et la rencontre avec des dorades royales, vous croiserez sûrement des roussettes. Avec un niveau 2, vous pourrez vous aventurer sur le Tombant de Nino, une arrête rocheuse séparant deux plateaux sableux. Nagez aussi jusqu’à Isola pour sa colonie de corail rouge. Et si vous avez le niveaux 3, rendez-vous avec une bande de méga langoustes au Tabernacle.

Porto Pollo, près d’Ajaccio

Au sud d’Ajaccio, dans le golfe de Valinco, faites escale à Porto Pollo pour découvrir un site qu’on appelle les «cathédrales», l’un des plus réputés de Corse. Vous y découvrirez un magnifique tombant aux parois tapissées de multiples gorgones, éponges et anémones. Vous serez subjugués par ses arêtes rocheuses accrochées à 50 m de profondeur et aux pics grimpant à la verticale jusqu’à 17 mètres de la surface pour les plus courtes et 6 mètres pour les plus hautes. Ces cathédrales sous l’eau constituent un habitat idéal pour le corail et ses magnifiques gorgones rouges les castagnoles, les mérous, les murènes, les dentis et même les barracudas adorent y trouver refuge.

Image
L'épave du Heinkel-111 près de Bastia.
L'épave du Heinkel-111 près de Bastia. Arnaud Abadie - iStock

Les plus belles épaves en Corse 


La Pinella près de Porto-Vecchio : cet ancien cimentier de 45 m, qui a coulé en 1967, gît droit sur sa quille, entre - 5 et -12 m. Un site idéal pour les baptêmes et les plongées de nuit. Il est possible d’évoluer à l’intérieur d’une partie de l’épave. À part la faune fixée sur les parties métalliques, le secteur est peu poissonneux. Ce site est parfois appelé “Pecorella”, du nom du récif responsable du naufrage.

Le Grand-Cerf entre Calvi et l’île-Rousse : ce navire fit naufrage au XIXe siècle, par -25 m. Les membrures et les mâts de charge sont apparents.

L'épave du Heinkel-111 près de Bastia : cette épave d’un bombardier allemand repose sur le dos par - 33 m, à une encablure de la digue du nouveau port. La queue de l’appareil est cassée et les moteurs sont détachés ; le train d’atterrissage est toujours en place. On peut entrer dans la carlingue.

Le B17 près de Calvi : reposant à 200 m de la côte, il en impose toujours avec ses 32 mètres de long, ses 23 mètres d’envergure et ses 13 mitrailleuses ! Echoué dans un état de conservation remarquable à 27 mètres de fond, son exploration fera votre bonheur si vous n’avez pas peur des fantômes ou de macabres découvertes que vos prédécesseurs plongeurs n’auraient pas repérées ! Faufilez-vous dans la carlingue au milieu d’une faune et d’une flore qui s’y sont bien installés depuis près de 80 ans et regardez l’intensité du bleu profond à travers ce qu’il reste des hublots ! Ce site est théoriquement réservé aux confirmés, mais les centres de Calvi y emmènent les niveaux 1 en survol.

Le Canadair dans le golfe de Sagone : un peu plus au large, à la sortie de l’anse, cette épave d’un avion qui s’est écrasé en 1971 lors d’une mauvaise manœuvre est posée à l’envers sur un fond sablonneux par -30 m.

La Girafe dans le golfe de Sagone : cette épave dans l’anse de Sagone à -18 m (canons en bronze, quelques structures de coque, des boulets) est une flûte napoléonienne qui transportait des pins laricios destinés à la construction navale. Cernée par des navires anglais, elle s’est sabordée dans les années 1800.

La Canonnière près de Bastia : à hauteur de Pietracorbara, cette épave longue de 45 m, coulée en 1943, repose entre -40 et -45 m. Vous pouvez inspecter la coque, une partie du pont, l’hélice et le moteur, ainsi qu’un canon, en compagnie de mérous, de homards, de corbs, de congres et d’anthias.

Image
À défaut d’être une destination tropicale, la Corse sous-marine dispose d’excellents atouts en saison.
À défaut d’être une destination tropicale, la Corse sous-marine dispose d’excellents atouts en saison. Subphoto - AdobeStock

Plonger en Corse : le guide pratique


Quand faire de la plongée en Corse ?

La plongée est évidemment marquée par une forte saisonnalité. Ainsi, seul un petit nombre de centres ouvrent toute l’année – sur demande ou le week-end uniquement. La plupart fonctionnent d’avril à octobre, mais tournent au ralenti et à la demande en avril, mai et octobre. La saison commence véritablement en juin et bat son plein en juillet-août. Le nombre de sorties quotidiennes s’adapte à la (sur-) fréquentation saisonnière. Préférez l’avant-saison (juin) et l’après-saison (septembre), pour éviter d’avoir le sentiment d’être le énième client d’une “usine à plongeurs”.

À défaut d’être une destination tropicale, la Corse sous-marine dispose d’excellents atouts en saison. La température de l’eau, fraîche en hiver (aux alentours de 13-14°C), monte à 17°C en mai, puis à 20-21°C en juin ; elle atteint son maximum en août, où elle flirte avec les 25°C. Septembre reste très agréable (23°C), de même qu’octobre (20°C). Ces températures sont valables en surface. Pour un bon confort thermique, une combinaison avec cagoule est fortement recommandée. 

En été, la visibilité est en moyenne de 25 m ; elle peut aller jusqu’à 40 m en août par beau temps. Le vent constitue le paramètre dominant. Tenez surtout compte du libecciu (sud-ouest), qui peut rendre certains sites impraticables. Le courant affecte surtout les pointes et les avancées rocheuses. Quand les conditions sont défavorables, les centres disposent de solutions de repli à l’intérieur des baies. 

Quel budget prévoir ?

Le budget à prévoir pour pratiquer la plongée en Corse dépend du type de prestation que vous souhaitez. Pour vous initier et découvrir l’univers sous-marin, vous pouvez vous offrir un baptême pour 70 à 90 €, selon la structure. Si vous y avez pris goût, il vous est possible de passer un brevet niveau 1, il vous en coûtera de 350 à 500 € environ. Pour des sorties de plongée à l’unité, comptez de 40 à 60 € en moyenne.

Plongée et environnement

Voici quelques conseils pour limiter au maximum votre impact sur cet écosystème fragile

  • Ne pas nourrir les poissons, à plus forte raison avec des aliments étrangers à leur régime habituel.
     
  • Survoler les fonds et éviter les coups de palmes intempestifs. La faune fixée, notamment les éponges et les gorgones, ne résiste pas aux coups de boutoir dévastateurs. 
     
  • Ne pas s’attarder dans les grottes : les bulles restent prisonnières sous les voûtes, provoquant la nécrose des organismes marins. 
     
  • Ne rien remonter du fond. La collecte d’animaux en plongée avec bouteilles est interdite sur le littoral français. Ces comportements, répétés des milliers de fois, peuvent causer des dégâts irréparables.

Les derniers articles liés à la destination

Conseils & Astuces

GR®20 : le guide pour préparer votre randonnée

Créé en 1972, ce sentier balisé de Corse est devenu une institution. Il relie Calenzana, en Balagne , à Conca, dans l’arrière-pays de Porto-Vecchio , et attire chaque année plus de 12 000 courageux venus de toute l’ Europe se frotter à ses dénivelés.

Découvrez nos conseils pour réussir le GR20.

30/05/2024 | 5 minutes

À l'aventure !

Les plus belles randonnées de Corse

Randonnée et Corse  : deux mots qui font tout de suite penser au GR20 , le célèbre trek qui suit la principale chaîne montagneuse de l’île.

Découvrez les plus beaux sentiers de randonnée en Corse.

02/04/2024 | 7 minutes

À l'aventure !

Rando en Corse : cap sur le Capo Rosso !

Au pied de la tour génoise du XVIe siècle qui coiffe la pointe du Capo Rosso (Capu Rossu), un promontoire vertical de granit rose s’avançant dans la Méditerranée , vous vous sentirez pousser des ailes .

Les couleurs incroyables des calanques de Piana

14/06/2021 | 3 minutes

À l'aventure !

Découvrez la Corse et ses secrets

Posée à la surface de la Méditerranée entre la France et l' Italie , la Corse éveille les sentiments les plus variés . Difficile de présenter en quelques mots cette île inclassable et pleine de contradictions !

Plage de Sant' Amanza, Pietrosella, Corse

31/03/2021 | 9 minutes

Les derniers articles liés à la thématique

Plages, îles & Plongée

Les 10 plus belles plages de Thaïlande

Avec plus de 1 500 kilomètres de côtes et 1 430 îles , la Thaïlande offre une multitude de plages dignes de cartes postales.

Découvrez les plus belles plages de Thaïlande.

15/07/2024 | 5 minutes

Plages, îles & Plongée

Top 9 des plages de Sardaigne

Les plages de la Sardaigne frisent le divin. Lisses ou accidentées, sablonneuses ou recouvertes de galets, blanches ou dorées, il y en a pour tous les goûts. Voici nos cinq préférées.

Cala Goloritzè compte parmi les 9 plus belles plages de Sardaigne.

10/07/2024 | 4 minutes

Plages, îles & Plongée

Açores : choisir son île de rêve

À peine de retour de ses Açores natales - elle y travaillait sur le prochain guide Açores à paraître cette année -, Sandra Henriques nous fait part de ses connaissances de l’archipel.

Choisir son île aux Açores.

08/07/2024 | 7 minutes

Plages, îles & Plongée

Les 10 plus belles plages des Pouilles

Dotées de pas moins de 865 km de côtes , les Pouilles peuvent s’enorgueillir du plus long littoral de la péninsule italienne. Et il y en a pour tous les goûts : falaises à pic sur la mer ou rivages ensoleillés de sable doré, antiques ports romains et intrigantes grottes marines .

Les plus belles plages des Pouilles.

05/07/2024 | 3 minutes

Le catalogue des éditions Lonely Planet

L’évasion commence ici, découvrez nos guides et livres de voyage.

#ExperienceLonely