1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées week-end
  4. 6 raisons de visiter Hambourg
Idées week-end

6 raisons de visiter Hambourg

Texte par

Christophe Corbel

Carte

Hambourg rivalise sans problème avec Berlin pour un week-end décontracte à l’allemande. Avec un atout majeur en plus, son penchant maritime qui fait de la seconde ville du pays une destination unique. Chantée par Piaf et Solange (des Demoiselles de Rochefort) Hambourg et le Nord de l'Allemagne sont à découvrir.

En bateau

Explorer Hambourg en bateau est un passage obligé. Cette balade fluviale permet de prendre toute la mesure de la ville, entre zones urbaine et portuaire. D’un côté les bâtiments historiques et les pépites architecturales contemporaines et de l’autre les grues métalliques qui s’élèvent dans le ciel comme des pantins désarticulés. Au soleil couchant, la ville prend même un aspect fantastique qui fait le bonheur des photographes. Six lignes de ferries (61, 62, 64, 72, 73 et 75 ; www.hadag.de) sillonnent les rives de l’Elbe et des canaux, le tout pour le prix d’un ticket de métro. Le ferry n°62 offre le parcours le plus complet. Plus touristique, une croisière explore les rives campagnardes autour de Hambourg, vers Blankenese et la région des Altes en particulier.

Retenez aussi que Hambourg a fait le choix de l’inter-modalité en matière de transport. Son réseau est hautement connecté et surtout vous n’aurez aucune peine à y transporter un vélo. Ainsi un trajet se commence en bateau, se poursuit en train et en métro avant de faire les derniers mètres en vélo. La ville rêvée pour le cycliste visiteur.

Archi nouveau

Massivement détruite pendant la seconde Guerre Mondiale, Hambourg n’offre plus guère de quartiers historiques cohérents (à l’exception du Speicherstadt, ensemble d’entrepôts magnifiquement restauré). Mais cette relative absence de centre historique est compensée par un dynamisme architectural à faire pâlir d’envie la plupart des grandes métropoles européennes. En top de palmarès, il faut citer le bijou de la philharmonie d’Hambourg, inaugurée au début 2017.  En bordure de l’Elbe, posée sur un ancien entrepôt de briques, le bâtiment, comme une proue de navire en verre et en métal, est en passe de devenir l’emblème qui manquait à la ville. On y pénètre par un tunnel avant de déboucher dans un vaste espace vitré qui offre sur ses quatre côtés un panorama unique sur la ville, son port et l’Elbe. Obtenir des billets pour un concert à la Elbphilharmonie relève de la mission impossible, mais la visite du bâtiment (9h-minuit, tous les jours) suffit pour en profiter. L’alternative (plus onéreuse) consiste à réserver une chambre d’hôtel dans le bâtiment.

A deux pas de l'Elbphilharmonie, Hafencity est un nouveau quartier qui redessine en profondeur la ville. C’est le plus grand projet urbanistique en Europe, qui devrait à terme agrandir de 40% la surface du centre. Un véritable plaisir pour le piéton qui peut profiter des quais de l’Elbe et des canaux dans un urbanisme où la voiture est logiquement absente.

Beatles ou bobos

C’est dans le quartier de Sankt Pauli que les nostalgiques des Beatles se retrouveront. Sankt Pauli a effectivement servi de refuge pour les Beatles dans les années 60 ¬ « j’ai grandi à Hambourg, pas à Liverpool » disait Lennon -  qui ont donné ici leurs premiers concerts  (au Top Ten Club et au Kaiserkeller). Aujourd’hui, le quartier est davantage renommé pour ses bars à bières et son industrie du sexe. Plutôt que de se perdre dans ce point chaud, on préfèrera les quartiers de Schanzenviertel et de Karolinenviert qui regorgent de petits bars accueillants, de restos bio pas prétentieux, de magasins de vélos pour hipster et de magasins de fripes.

Poissons aux arrêts

Si le hamburger américain tient ses racines du steak de Hambourg — servi dans les cantines allemandes —, c’est le poisson qui tient le haut du grill dans la ville. Pour s’en rendre compte, il faut prendre la direction du Fischmarkt Altona (via le ferry 62) qui se tient le dimanche matin. A la clé, une ambiance de marché aux poissons avec vente au kilo à l’enchère. Pour le brunch, ce sera sandwich de poisson à déguster dans la superbe halle XIXe (fischauktionshalle) qui, en plus, accueille le visiteur avec des concerts de musiques (rock, jazz). En longeant les quais (vers le nord), vous croiserez de nombreux restaurants de poissons (de l’échoppe à la table plus luxueuse). Si le soleil est au rendez-vous, installez-vous en terrasse pour profiter de la vue sur l’Elbe et les grues du port de marchandises.

Romantique au musée

Sans avoir la richesse muséale de Paris ou de Berlin, Hambourg abrite quelques incontournables de l’art.  En particulier, au musée des Beaux-Arts le tableau icône du romantisme, le "Promeneur au-dessus de la mer de nuages" (Der Wanderer über dem Nebelmeer) du peintre allemand Caspar David Friedrich. Les fans d’histoire et de navigation ne manqueront sous aucun prétexte le musée maritime, tandis que les amateurs de photos et d’art contemporain rejoindront la DeichtorHallen qui propose de passionnantes expositions.

Patrimoine à Lübeck

Massivement bombardée en juillet 1943, Hambourg n’a conservé que quelques bâtiments historiques disséminés dans le centre-ville. A 50 km au nord, Lübeck, en revanche, affiche une unité architecturale et est accessible par le train depuis Hambourg (1 heure). La « Reine de la Hanse » offre, en particulier, un ensemble de bâtiments qui témoignent de sa position stratégique : capitale du négoce en Europe du Nord, jusqu’au XVIe siècle. Au-delà de belles places et de grandes églises, une autre partie de la ville se cache des visiteurs. Ce sont les arrière-cours des maisons de maîtres qui sont parcourues de venelles et de jardins de poupée et d’anciens ateliers d’artisans : un véritable havre de paix.



evaneos