Alex devant l’ancien hôtel de ville de Wernigerode

Reportages

J’ai voyagé avec le pass allemand à 9 € : mon itinéraire en 48 heures

© Alex Butler / Lonely Planet

Avec les prix des trajets en avion et du carburant qui s’envole, les voyages estivaux s’avèrent plus chers que nous ne le souhaiterions.C’est peut-être pour cette raison que l’annonce par l'Allemagne de proposer cet été des pass de transports en commun dans tout le pays pour 9€ seulement – pour les résidents comme pour les touristes– a fait la une dans le monde entier.J’étais particulièrement enthousiaste parce que j’avais déjà projeté de passer le mois de juillet à Berlin. Jusque là, ce pass était un moyen incomparable de pouvoir explorer la ville, mais j’ai aussi voulu découvrir comment m’en servir pour une aventure d’un week-end. En à peine plus de 48heures, j’ai pu aller voir des maisons à colombages, des panoramas de montagne et des musées dans des régions d’Allemagne que je n’aurais jamais pensé à visiter autrement, et le tout pour moins cher que le prix d’un repas.

Comment fonctionne le pass voyage à 9€?

Les pass s’achètent en ligne ici et sont valables pour un mois calendaire. (L’offre ne dure que jusqu’au 31 août, il ne reste donc que peu de temps pour en profiter.) Vous recevrez un pass numérique avec un QR code. Enregistrez-le dans votre smartphone (ou imprimez-en une copie, pour être sûr), on le contrôlera assez souvent.Ce pass est valable dans tous les transports en commun tels que bus, tram, S-bahn, U-bahn et trains régionaux. Mais il ne s’applique pas aux trains intercités rapides ICE ou IC. Et comme il n’est pas valable pour ces trains rapides longue distance, attendez-vous à des temps de voyages plus longs, parfois avec beaucoup de correspondances.

Organiser un week-end avec le pass à 9€

Ayant deux jours de libres pour faire un petit voyage, j’ai essayé de remplir au maximum ces quelque 48heures, tout en évitant de les passer entièrement à voyager. Ce qui signifiait ne pas traverser tout le pays et me concentrer plutôt sur de petites régions peu éloignées de mon point de départ. Après avoir un peu étudié la question, je me suis décidée pour une première étape.

Image
L’ancien hôtel de ville de Quedlinburg
L’ancien hôtel de ville de Quedlinburg Alex Butler / Lonely Planet

Les rues pittoresques de Quedlinburg

Les quelque deux heures pour aller de Berlin à Quedlinburg ont nécessité de prendre le S-bahn puis deux trains régionaux différents. Le premier train ayant eu du retard, nous avons failli manquer la correspondance – risque bien réel quand on doit prendre plusieurs de ces trains.Mais à l’arrivée, cela valait vraiment le coup d’avoir couru d’un quai à l’autre pour ne pas manquer nos trains. Quedlinburg est une Allemagne de carte postale que je n’avais encore jamais vue en vrai. Le temps nous était compté mais en nous baladant dans les rues, nous avons pu voir bon nombre des bâtiments à colombages qui font la réputation de Quedlinburg – qui en compte plus de 1300. D’ailleurs, toute la vieille ville est classée au patrimoine mondial de l’Unesco, en qualité “d’exemple exceptionnel de ville médiévale européenne”.Si les rues étaient impressionnantes vues du sol, nous sommes aussi allés à la Sternkeikerturm, une tour d’observation (1€ suffit à débloquer le portillon qui permet d’y monter). Et une seule vue d’en haut ne nous suffisant pas, nous avons marché jusqu’à la Stiftskirche StServatius (collégiale Saint-Servais), actuellement entourée d’échafaudages, qui domine la ville. Nous avons juste eu le temps de déjeuner et de nous balader dans le quartier historique de Münzenberg avant de repartir vers la gare pour l’étape suivante.

Image
Vue de Wernigerode
Vue de Wernigerode Alex Butler / Lonely Planet

Jusqu’à Wernigerode, dans le massif du Harz

Le choix de Wernigerode comme deuxième étape fut assez aisé. Avec une seule correspondance pour un trajet d’une demi-heure, le voyage a été simple, et la récompense très belle: d’autres beaux bâtiments à colombages, une vue superbe sur le massif du Harzet un château de carte postale dominant la ville.Comme nous y passions la nuit, nous avons déposé nos sacs à l’hôtel et profité d’une jolie vue sur les toits de tuile rouge nichés au creux des monts, puis sommes partis visiter la ville en contrebas et ses monuments (un ancien hôtel de ville incroyable, la plus petite maison de Wernigerode) avant la tombée de la nuit.

Image
La plus petite maison de Wernigerode, en Allemagne
La plus petite maison de Wernigerode, en Allemagne Alex Butler / Lonely Planet
Je n’avais pas encore déterminé où nous irions le jour suivant. Si au départ je pensais prolonger notre voyage en visitant d’autres petits villages, j’ai compris qu’avec ce que nous avions déjà admiré, voir de nouveaux paysages pittoresques aurait suscité moins d’enthousiasme. Nous avons donc envisagé de visiter une grande ville – sans perdre trop de temps en restant assis dans un train. Hanovre et Leipzig nous semblaient possibles. C’est Leipzig qui l’a emporté, grâce à ses sites touristiques mais aussi parce que nous serions plus proches de Berlin pour le retour.Une fois ce plan établi, nous nous sommes levés le lendemain pour une petite balade et une visite du château de Wernigerode, forteresse médiévale devenue au fil des siècles un “château de résidence romantique”. Ensuite, nous avons pris le train pour l’étape suivante.
Image
Cafe Riquet, Leipzig
Cafe Riquet, Leipzig Alex Butler / Lonely Planet

Une soirée à Leipzig

Le voyage de deux heures, avec deux correspondances, fut assez facile. Nous avons trouvé des sièges tout de suite et pu nous détendre pendant le trajet. Comme il était déjà 16h à l’arrivée à Leipzig, nous avons foncé aux Museen im Grassi et, manquant de temps, nous avons opté pour le musée des Arts décoratifs – et tout spécialement ses collections Art Déco et Art Nouveau.Leipzig, souvent surnommée le nouveau Berlin tant elle devient la ville préférée de ceux qui quittent la capitale, abrite de grands “passages”, fruits de son passé de ville de commerce. Nous sommes allés au Mädlerpassage – une immense halle couverte de cinq niveaux, pleine de bars, de restaurants et de boutiques– pour passer devant l’Auberbachs Keller restaurant, célèbre pour être le cadre du Faust de Goethe, et prendre un rapide cocktail au bien nommé Mephisto.Puis nous avons admiré les sites de la vieille ville et leur architecture incroyable. Épuisés après tout cela, nous sommes rentrés dormir à l’hôtel avant de rentrer chez nous le lendemain.

Retour à Berlin

Sans grande surprise, les trains de Leipzig à Berlin étaient pleins, notamment de voyageurs en route vers l’aéroport. Mais notre voyage nécessitait une correspondance entre train régional et S-bahn, ce qui nous laissait le temps d’un dernier détour au lac de Schlachtensee, où nous nous sommes baignés pour effacer la fatigue du voyage avant de rentrer à la maison.Un aller simple dans un train rapide entre Berlin et Leipzig pouvant coûter plus de 30€, j’avais eu du mal à croire qu’on peut vraiment, avec ce pass à 9€, visiter l’Allemagne – si on est prêt à y passer du temps.

Comment préparer un itinéraire avec le pass à 9€

Si vous vous aidez d’applis comme Google Maps pour prévoir vos voyages, elles ne vous seront pas d’une grande utilité ici: Google suggère en général l’itinéraire le plus rapide d’un point A à un point B, ce qui nécessite souvent de prendre les trains rapides pour lesquels le pass n’est pas valable. Facilitez-vous la vie et téléchargez plutôt l’appli Deutsche Bahn (ou utilisez son site Internet). Dans “autres options”, choisissez “seulement transport local”. Cela élimine immédiatement les ICE et autres trains qu’on ne peut pas prendre avec le pass, et vous ne verrez que les itinéraires qui sont réellement disponibles.

Image
Et si vous testiez l'Allemagne en train ?
Et si vous testiez l'Allemagne en train ? Leon Bublitz - Unsplash

Les trains sont-ils pleins?

Ils peuvent l’être. J’ai voyagé pendant un week-end et certains étaient bondés, avec beaucoup de gens debout dans les allées ou assis sur leurs valises. Mais sur certaines lignes régionales, on trouvait un siège tout de suite. Les choses étant difficiles à prévoir, je vous conseillerais de voyager léger et d’être prêt à rester debout – la surprise n’en sera que plus agréable si vous avez un siège.

En bref

Si vous manquez de temps et que vous voulez faire un court séjour dans une autre grande ville d’Allemagne, payez-vous un billet en ICE. Mais si vous voulez un voyage amusant et un peu différent, qui vous poussera à explorer des endroits que vous ne visiteriez pas autrement, téléchargez l’appli DB et commencez à établir votre itinéraire. Quel que soit le temps que vous passerez dans le pays, ce pass est une offre exceptionnelle qui mérite qu’on en profite le plus possible.

Traduit par : Vincent Guilluy

Les derniers articles

Toute l'actualité et conseils de nos spécialistes sur le terrain

Road Trip & Van Life

Les plus beaux road-trips d’Allemagne

L’ Allemagne est idéale à parcourir en voiture, grâce à ses excellentes routes.

Rothenburg-ob-der-Tauber est tout proche de la route des Contes de fées

04/06/2021 | 5 minutes

Voyage responsable

10 voyages aux frontières de la France

Pas besoin de beaucoup de temps pour partir à l'étranger ! Voici dix astuces pour vous dépayser et revenir le soir même.

La frontière de la France.

21/01/2021 | 4 minutes

Voyage responsable

Allemagne : traversez la Forêt-Noire en train !

Tout droit sorties des contes de Grimm, la mystérieuse Forêt-Noire et ses vallées sont parfaites pour une lente traversée en train sur une ligne de chemin de fer pittoresque. Dans leurs villages aux maisons à colombages, le temps semble s’être arrêté...

25/10/2020 | 3 minutes

À l'aventure !

Partez à la découverte de la nature en Allemagne

Quand on pense à l’Allemagne , on pense souvent à ses grandes villes Berlin, Munich, Hambourg … L’Allemagne compte également des espaces naturels riches et variés avec de nombreux lacs - que l’on compte par dizaines de milliers, des montagnes, des îles sauvages, des forêts luxuriantes et d’ancienn

En partenariat avec

20/11/2019 | 4 minutes

Le catalogue des éditions Lonely Planet

L’évasion commence ici, découvrez nos guides et livres de voyage.

#ExperienceLonely