Fidji : Histoire

Chronologie des îles Fidji

1220 av. J.-C.

Arrivée des Austronésiens. Ils choisissent de s’installer le long de la côte et de vivre de la pêche, comme ils le faisaient à Tonga avant de peupler Samoa.

500 av. J.-C.

Des Mélanésiens issus d’ailleurs dans le Pacifique s’établissent dans les îles, à l’intérieur des terres. Ils créent des fermes d’autres moyens de subsistance.

1000

Les guerriers tongiens et samoans mènent des raids sur le territoire vitien, forçant les Fidjiens à construire des sites fortifiés et à vivre sur le pied de guerre.

1643

Le bateau de l’explorateur néerlandais Abel Tasman manque de faire naufrage au large des îles du nord ; Tasman réussit à cartographier la partie orientale de Vanua Levu permettant à d’autres de l’éviter.

1774

Après son arrivée en Australie, le capitaine Cook visite les îles Fidji. Mais il y limite les contacts humains, car on les surnomme les îles cannibales.

1789

Le capitaine William Bligh et 18 membres d’équipage établissent de grossières cartes maritimes alors qu’ils naviguent entre les îles vitiennes après leur dérive près de Tonga suite à la mutinerie de la Bounty.

1804

Après des échanges commerciaux avec les Tongiens, les Européens découvrent du bois de santal sur Vanua Levu et débutent un commerce direct qui épuisera la ressource naturelle avant 1813. C’est l’occasion pour certains chefs de s’enrichir brièvement.

1822

Fondation de la première ville moderne des Fidji, Levuka, par les Européens. La population se compose principalement de commerçants, de missionnaires, de charpentiers, d’opportunistes et de traîne-savates.

1830

Les premiers pasteurs de la Société des Missions de Londres arrivent de Tahiti et se mettent à l’écriture de la langue qu’ils enseigneront dans les écoles et utiliseront pour consigner les premiers contacts culturels.

1840

Première visite de la marine américaine dirigée par le capitaine Charles Wilkes. Un incident sur l’île de Malolo se solde par la mort de 2 marins et de plus de 70 Fidjiens.

1867

Après plusieurs conversions dans les zones côtières, le révérend méthodiste Thomas Baker gagne les Western Highlands, mais les villageois n’acceptent pas son dieu. Ils le tuent et le mangent.

1874

Après de longues discussions et négociations, Cakobau et 12 autres chefs cèdent les Fidji à la reine Victoria et à la Grande-Bretagne le 10 octobre lors d’une cérémonie à Levuka.

1875

Privé de l’immunité dont jouissent les Européens, un tiers de la population meurt d’une terrible épidémie rougeole ce qui renforce les tensions au sein de la colonie.

1879

Après l’interdiction du “blackbirding”, la Grande-Bretagne introduit un premier groupe de girmitiyas (travailleurs indiens sous contrat) qu’elle place dans les champs de l’île principale pour la culture intensive de la canne à sucre.

1882

L’emplacement géographique défavorable de Levuka bloque son expansion contraignant le gouvernement à la délocalisation. Suva devient la nouvelle capitale officielle, même si la ville ne compte qu’une douzaine de bâtiments.

1916

L’importation des travailleurs indiens sous contrat prend fin après des troubles en Inde et la visite sur le territoire fidjien d’un membre du clergé anglican, Charles Freer Andrews.

1951

L’aviateur australien Harold Gatty fonde Fiji Airways, renommée Air Pacific en 1971. La compagnie ouvre une des premières lignes vers la nouvelle capitale de l’Australie, Canberra.

1958

Mort de Ratu Sir Lal Sukana, l’homme d’État préféré des Fidjiens. Chef de la maison Bau Royal, il a travaillé sans relâche pour fonder la Commission des terres autochtones (Native Land Trust Board).

1963

Les Fidjiens de souche, hommes et femmes, obtiennent le droit de vote. L’attribution des 38 sièges du Conseil législatif est répartie de manière plus ou moins égale entre les autochtones, les Indo-fidjiens et les Européens.

1970

Après 96 ans de domination coloniale, les Fidji deviennent indépendantes (le 10 octobre) et adoptent un modèle parlementaire britannique bicaméral. La Chambre des Lords est composée de chefs fidjiens.

1977

Le parti de la Fédération Nationale remporte les élections, mais ne parvient pas à créer un gouvernement. Les résultats sont donc invalidés par le gouverneur général. Le parti de l’Alliance remporte haut la main la nouvelle élection.

1979

Un remake du film Le Lagon bleu, dans les îles Yasawa, fait de Brooke Shields, alors adolescente, une star et place les Fidji en tête de liste des destinations prisées des vacanciers romantiques.

1987

Deux coups d’État militaires menés par le lieutenant-colonel Sitiveni Rabuka surviennent l’un à la suite de l’autre. Les Fidji sont exclues du Commonwealth et deviennent une république.

1990

Création d’une nouvelle constitution qui réaffirme la place des Fidjiens autochtones dans le système politique, marginalise les Indo-Fidjiens et attribue deux sièges du Cabinet à l’armée.

1997

Sous la pression, Rabuka propose une nouvelle constitution qui appelle à un retour à une démocratie multiethnique : des élections démocratiques sont organisées et une Déclaration des Droits interdisant la discrimination raciale est adoptée.

1998

Mahendra Chaudhry est le premier Indo-Fidjien à devenir Premier Ministre. Il promet le changement, ce qui excède nombre de Fidjiens autochtones et engendre des troubles dans la capitale et tout le pays.

2000

Le 19 mai, un homme d’affaires en faillite, George Speight, fomente un coup d’État. Il prend en otage une trentaine de parlementaires pendant huit semaines, exigeant la démission de Mahendra Chaudhry et du président. Il sera emprisonné.

2001

Au terme d’une campagne électorale féroce, le Premier Ministre par intérim Lasenia Qarase bat Mahendra Chaudhry. George Speight (sous le nom de Ilikimi Naitini) est brièvement élu avant de se voir retirer son mandat.

2006

Le chef de l’armée, Frank Bainimarama, entame des manœuvres militaires qui finissent par renverser le gouvernement de Lasenia Qarase. Il s’auto-proclame président par intérim des Fidji.

2007

Bainimarama restitue la présidence à Ratu Josefa Iloilo qui à son tour le nomme Premier Ministre.

2009

La crise constitutionnelle fidjienne continue. Le Président Iloilo abroge la constitution et limoge des fonctionnaires et des magistrats. Il reconduit Bainimarama dans ses fonctions de Premier Ministre sous son “nouvel ordre”.
Les Fidji sont suspendues du Forum des îles du Pacifique et du Commonwealth pour absence d’élections démocratiques.

Mis à jour le : 1 août 2014

Articles récents

Paramètres des cookies