Fidji : Santé

Vaccins et soins médicaux aux îles Fidji

Les îles Fidji ne sont pas concernées par le paludisme et la rage. L'archipel dispose par ailleurs de bonnes infrastructures de soins. Toutefois, il s'agit d'un petit pays au budget limité, ce qui signifie que le qualificatif “bon” ne correspond pas forcément à ce à quoi on peut s’attendre dans un pays développé.
Le risque global de contracter une maladie pour une personne en bonne santé est faible. Les problèmes les plus courants sont les troubles intestinaux, les maux de gorge viraux et les infections des oreilles et de la peau, tous pouvant être traités principalement par l’automédication. En cas de symptômes plus graves (fièvre prolongée, douleurs à la poitrine ou à l’abdomen), il est préférable de se rendre chez le médecin ou le centre médical le plus proche.

Dengue

La dengue est un virus contracté par la piqûre d’un moustique. Il cause une fièvre avec des maux de tête et des douleurs musculaires importantes comparables à celles ressenties dans le cas d’une mauvaise grippe. Cette maladie est parfois appelée la “fièvre qui casse les os”, ce qui traduit bien ce que les malades ressentent. Les signes de danger sont des vomissements prolongés, la présence de sang dans les vomissements et une éruption cutanée marbrée. Il n’existe pas de vaccin préventif et les piqûres de moustique doivent être le plus possible évitées. La dengue nécessite des soins médicaux.

Vaccinations recommandées

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande que tous les voyageurs soient vaccinés contre la diphtérie, le tétanos, la rougeole, les oreillons, la rubéole et la polio, quelle que soit leur destination. Sachant que la plupart des vaccins n’immunisent pas avant au moins deux semaines après leur administration, il faut s’y prendre au moins six semaines avant le départ. Il est également conseillé de se faire vacciner contre la grippe, l’hépatite A, l’hépatite B et la fièvre typhoïde.
Si vous vous êtes rendu dans un pays affecté par la fièvre jaune dans les six jours précédant votre arrivée aux îles Fidji, vous devez présenter un Certificat international de vaccination contre la fièvre jaune pour être admis dans le pays.

Infrastructures médicales

Les îles Fiji ont des médecins facilement disponibles exerçant dans des cabinets privés, à l’hôpital et dans des laboratoires avec des consultants. On trouve également des dentistes, opticiens et pharmaciens libéraux. Plus vous vous éloignez des grandes villes, plus les services médicaux sont rudimentaires.
Les honoraires pratiqués par les médecins en libéral et les cliniques privées sont à peu près équivalents à ceux pratiqués en Australie. Les honoraires des hôpitaux publics varient de modérés à négligeables, mais les temps d’attente peuvent être très longs. Le paiement des consultations est exigé sur place partout, sauf en cas d’accord spécifique, par exemple dans le cas d’une évacuation ou d’un séjour prolongé à l’hôpital ; vous devez pour cela contacter votre assurance.

Médicaments

Les médicaments d’usage courant sont disponibles. Les pharmacies ne sont pas autorisées par la loi à délivrer des médicaments sans une ordonnance fournie par un praticien local inscrit au registre des médecins, mais la plupart des officines le feront pour les voyageurs sur présentation d’une boîte de médicaments ou d’une ordonnance de leur pays d’origine.

Eau potable

L’eau courante fournie par la municipalité à Suva, Nadi et dans d’autres grandes villes est généralement fiable. Ailleurs dans le pays, évitez de boire de l’eau du robinet non traitée et, après de fortes pluies, il est recommandé de faire bouillir l’eau avant de la boire.

Mis à jour le : 30 mars 2014

Articles récents

Paramètres des cookies