Hôtels et hébergements aux Fidji

Se loger aux Fidji

Hôtels 5 étoiles, chambres d’hôtes, auberges de jeunesse, motels, complexes touristiques, cabanes dans les arbres, bungalows sur la plage, campings et logements chez l’habitant dans les villages : les Fidji ne manquent pas d’options d’hébergement.

Quelle île ?

Quel que soit le style de vacances recherché, il y a de fortes chances que vous le trouviez aux Fidji, du logement le plus simpliste pour routards au séjour culturel chez l’habitant, du bungalow de plage haut de gamme design à l’énorme complexe hôtelier. L’ambiance est généralement animée dans les zones très touristiques de Viti Levu ou des îles Mamanuca et Yawasa, tandis que l’atmosphère est plus calme, mais toujours agréablement sympathique dans des îles moins visitées comme Kadavu et Taveuni.

Complexes hôteliers

Le terme de resort (complexe hôtelier) est largement utilisé aux Fidji pour désigner à peu près tout ce qui se situe à un lancer de frisbee d’une plage. Prenez note des tarifs et vérifiez sur Internet pour savoir de quoi il retourne. Si les prix sont bas, il est fort probable que ce ne soit pas un établissement luxueux, mais il peut s’agir d’une agréable option économique.

Hébergement bon marché

La plupart des auberges de jeunesse des Fidji ressemblent plus à des villages-vacances que les hôtels les moins chers, non pas en raison de leurs conditions luxueuses, mais du fait de leur emplacement, généralement en bord de mer, et des activités qu’elles proposent. Pour faire un choix entre ces adresses et un hôtel d’entrée de gamme, vous devrez décider ce qui est plus important pour vous : une chambre privée avec baignoire et télévision d’un côté ou la possibilité de rencontrer du monde, des activités abordables et, le plus souvent, un meilleur choix pour la bronzette et la plongée de l’autre.

Camping

Il y a peu de campings aux Fidji. L’hébergement se fait en principe en dortoir, dans des cabanes rudimentaires et dans des tentes. Certains terrains peu chers accueillent les touristes qui aiment passer la nuit sous la tente, mais, comme l’emplacement coûte quelques dollars de moins qu’un lit en dortoir, s’embarrasser d’une tente ne semble pas valoir la peine.
Ne campez pas sans autorisation. La plupart des terres de l’archipel, y compris dans les zones les plus reculées en apparence inoccupées, sont la propriété du groupe mataqali (famille élargie) ou du village. Avant de monter votre tente, offrez votre sevusevu (cadeau) de racine de kava au chef et demandez-lui sa permission. Vous serez probablement invité à dormir dans une famille de toute façon et si vous refusez cette invitation, la famille pensera certainement que vous ne trouvez pas sa maison digne de vous.

Séjour chez l’habitant

Certains villages offrent un hébergement chez l’habitant pour pouvoir gagner un peu d’argent. Il s’agit non seulement d’une manière bon marché de voyager, mais cela permet également d’approcher de près les traditions fidjiennes et de se faire tout un village d’amis par la même occasion. Viseisei, Navala, Namatakula, Rabi et Silana accueillent tous en permanence des touristes curieux. Sur les îles plus reculées, comme dans les archipels de Lau, Moala et Rotuma, l’hébergement chez l’habitant et en chambres d’hôtes sont l’unique option.

CouchSurfing

Le CouchSurfing gagne en popularité aux Fidji avec une cinquantaine de membres. Les CouchSurfers ont la possibilité de bénéficier d’un hébergement gratuit, mais la vraie récompense réside dans l’opportunité de rencontrer des locaux, de discuter avec leur famille et de participer à leurs activités quotidiennes. Voir le site www.couchsurfing.org.

Locations de vacances

La location d’une maison de vacances appartenant à un particulier peut être une option au bon rapport qualité-prix, surtout pour les touristes voyageant en groupe ou en famille. Les tarifs, à la semaine, oscillent généralement entre 800 et 3000 dollars fidjiens, avec des jours d’arrivée et de départ fixes. C’est une option idéale pour ceux qui recherchent un point de chute fixe d’où organiser des excursions à la journée. Beaucoup de ces locations se trouvent à Pacific Harbour, sur l’île de Viti Levu, ou à Vanua Levu et Taveuni. Consultez les sites suivants pour en savoir plus :
www.harcourts.com.fj
www.myhome.com.fj
www.fijilive.com/realestate
 

Mis à jour le : 8 février 2017
Paramètres des cookies