Réunion

  1. Accueil
  2. France
  3. Réunion
  4. Côte est de la Réunion

Côte est de la Réunion

La plupart des visiteurs ne font qu'y passer, en route vers le Grand Brûlé ou le cirque de Salazie. Certes, elle n'a ni le glamour de la côte ouest ni les paysages grandioses des cirques. On la dit pluvieuse, humide, discrète, en un mot, peu touristique. Souvent (injustement) délaissée, la côte au vent, exposée aux alizés, s'illustre plutôt par sa vocation agricole : bienvenue au pays des litchis, de la canne à sucre, de la vanille et des distilleries de rhum.
N'y cherchez pas les plages : elles sont pratiquement inexistantes. En revanche, les cascades et les bassins naturels dans les rivières offrent un cadre magnifique pour un pique-nique familial ou un bain rafraîchissant.
Entrez dans l'« autre Réunion ». Pas celle des Zoreilles et des métros, mais celle des Tamouls et des Kafs Malbars, l'une des composantes essentielles du melting-pot réunionnais, qu'on avait un peu oubliée en venant de la côte ouest ou des cirques. La communauté indienne, très présente, fait partager ses rites et ses traditions colorés. Ici, on vit au rythme des offrandes et des marches sur le feu, à proximité des temples qui semblent tout droit sortis des quartiers de Bombay, et des grands festivals religieux tels que Cavadee et Divapali.
Côté loisirs nature, les amateurs de sensations fortes seront comblés. Fortement arrosée, la côte est compte plusieurs rivières qui, lorsqu'elles sont gonflées par les pluies, se prêtent à merveille à la pratique des sports en eaux vives. S'y ajoute la possibilité d'explorer le canyon de Takamaka, escarpé et sauvage, l'une des références mondiales en matière de canyoning.
Faible fréquentation oblige, les possibilités d'hébergement et de restauration sont moins diversifiées que dans le reste de l'île. Mais on se sent souvent plus hôte que client, et les habitants ont une sincère volonté de mieux faire connaître les petits secrets de leur région.

À ne pas manquer

  • Une marche sur le feu au temple du Colosse, à Saint-André
  • La visite de la distillerie de Savannaetsucrerie de Bois-Rouge, à Saint-André
  • Une balade équestre dans le cadre sauvage du Grand Étang
  • La vue sur les cascades depuis le belvédère de Takamaka
  • Un pique-nique dans le cadre paradisiaque de l'anse des Cascades
  • Les rapides d'une rivière en rafting ou en cano-raft près de Saint-Benoît
Mis à jour le : 12 novembre 2012
Paramètres des cookies