Estonie : Histoire

Chronologie de l'Estonie

7 500-2 000 av. J.-C.

L'Histoire de l'Estonie est marquée par des siècles de lutte pour préserver son identité et obtenir son indépendance. Les premières habitations humaines dans la région remontent au moins à 7 500 av. J.-C. mais les premiers ancêtres des Estoniens d'aujourd'hui étaient des chasseurs finno-ougriens, arrivés probablement entre 3 000 et 2 000 av. J.-C.

XIIIe siècle

La région n'apparaît véritablement sur les cartes qu'au XIIIe siècle, avec la Drang nach Osten (poussée vers l'est) des princes, colons et marchands germaniques, qui marque le début d'une sombre période de 700 ans durant lesquelles l'Estonie sera aux mains de puissances étrangères.

1920-1934

En 1920, le combat pour l'indépendance semble gagné lorsque la Russie soviétique signe un traité de paix avec la république parlementaire d'Estonie, reconnaissant définitivement son indépendance. Malheureusement, prise entre la poussée de l'Union soviétique et l'expansionnisme de l'Allemagne nazie, la démocratie estonienne ne tarde pas à tomber sous le joug dictatorial de son Premier ministre Konstantin Päts, en 1934.

1939-1941

Le pacte germano-soviétique de 1939 place secrètement l'Estonie sous le contrôle des autorités soviétiques, qui entament une politique de nationalisations et de purges entraînant la mort, la déportation ou la fuite de près de 60 000 Estoniens. C'est pour cette raison que, en 1941, lorsque les troupes d'Hitler envahissent les pays baltes en chassant les Soviétiques, les Estoniens les accueillent en véritables libérateurs.

1944

La Seconde Guerre mondiale fait 200 000 victimes en Estonie, qui, en outre, perd de nouveau son indépendance. Retombé aux mains des Soviétiques en 1944, le pays entre dans une période de stalinisme, marquée par la collectivisation de l'agriculture et l'assassinat ou la déportation de milliers d'Estoniens.

1988

Toutefois, la domination soviétique n'entame pas l'espoir des Estoniens d'accéder un jour à l'indépendance. À la fin des années 1980, la politique de Mikhaïl Gorbatchev ravive le sentiment nationaliste et les demandes d'autonomie deviennent de plus en plus pressantes. En 1988, lors de la "révolution chantante", des rassemblements énormes ont lieu en Estonie, durant lesquels les manifestants chantent des hymnes nationalistes précédemment interdits. On compte près de 300 000 manifestants à Tallinn.

1989-1991

En novembre 1988, le Soviet suprême estonien proclame la souveraineté du pays. En août 1989, 2 millions de personnes, dont la plupart réclament la sécession, forment une chaîne humaine allant de Tallinn à Vilnius, la capitale lituanienne. En août 1991, l'Estonie déclare son indépendance. Le mois suivant, elle entre aux Nations unies et commence à renforcer sa nouvelle identité nationale.

2004

L'Estonie intègre l'OTAN le 2 avril 2004 et l'Union européenne le 1er mai.

2006

Le 27 avril 2006, l’Estonie repousse son entrée dans la zone euro d’un an à partir de 2007. Le 9 octobre, Toomas Hendrik Ilves est élu président de la République.

2007

Le 21 décembre 2007 l'Estonie entre dans l'espace Schengen. 2007 est également marquée par une crise diplomatique avec la Russie, suite à la décision de déplacer du centre de Tallinn à la périphérie une statue commémorant la "libération" de l'Estonie par l'Armée Rouge. L'Estonie est alors victime d'une cyber-attaque massive et puissante. Le Riigikogu, le 5 avril 2007, a voté la confiance au second gouvernement Ansip.

2008

Une inflation trop importante (environ 4% sur 12 mois) retarde le passage à l'euro pour 2009 ou 2010.

2009

Toujours à cause d'une inflation trop importante, le passage à l'euro est à nouveau repoussé.

2011

Le 1er janvier 2011, l'Estonie adopte l'euro, près de sept ans après son entrée dans l'Union Européenne.

Mis à jour le : 6 octobre 2016

Articles récents

Paramètres des cookies