Estonie : Environnement

Géographie, faune et flore de l'Estonie

Géographie

D'une taille à peu près égale à celle de la Suisse, l'Estonie est le plus petit et le plus septentrional des États baltes. Elle est bordée à l'est par la Russie, au sud par la Lettonie, à l'ouest par la mer Baltique et au nord par le golfe de Finlande. Helsinki ne se trouve qu'à 80 km à vol d'oiseau et Saint-Pétersbourg n'est qu'à 320 km de la capitale, Tallinn, sur la côte nord-ouest.
Le pays étant très plat, son point culminant – le Suur Munamägi (317 m), dans le Sud-Est – offre une impressionnante vue d'ensemble sur la région. Le lac Peipus, sur la frontière russe, est le 4e plus grand d'Europe avec ses 3 500 km². L'Estonie est composée d'îles à près de 10% de sa superficie. Les plus importantes, Saaremaa et Hiiumaa, sont toutes deux situées sur la côte ouest. Les forêts couvrent près de la moitié du territoire et un quart du pays environ est formé de marais – certaines tourbières atteignent 6 m de profondeur.

Faune et flore

La riche flore estonienne est constituée de quelque 1 470 variétés de plantes. La faune comprend, quant à elle, beaucoup de grands mammifères, comme les chevreuils et les élans, ainsi que 10 espèces d'amphibiens rares et protégés. Le pays abrite également d'autres espèces protégées comme la très rare cigogne noire ou plusieurs grands rapaces comme l'aigle royal (250 couples), le pygargue à queue blanche, l'aigle criard et le grand-duc. Enfin, n'oublions pas de citer l'écureuil volant, l'un des hôtes les plus originaux des forêts estoniennes.

Mis à jour le : 6 octobre 2016

Articles récents

Paramètres des cookies