Pouilles : Comment s'y rendre

Depuis/vers les Pouilles

Voie aérienne

Se rendre dans les Pouilles n’a jamais été aussi simple avec de nombreux vols directs reliant les Pouilles à plusieurs pays européens.

Aéroports

Aeroporti di Puglia (080 580 02 00 ; www.aeroportidipuglia.it) gère les 4 aérogares de la région : soit, par ordre d’importance, l’aéroport international Karol Wojtyla de Bari (BRI ; 080 580 03 58) ; l’aéroport du Salento de Brindisi (BDS ; 0831 411 74 47) ; l’aéroport Gino Lisa de Foggia (FOG ; 0881 650 542), qui au moment de nos recherches ne desservait que les îles Tremiti ; l’aéroport Grottaglie de Tarente (TAR ; 099 562 56 00), réservé aux vols privés.
En dehors des Pouilles, il peut être intéressant d’atterrir à Naples ou à Pescara (Abruzzes), deux villes desservies par des compagnies low-cost.
Si vous n’arrivez pas d’Europe, vous devrez peut-être changer à Rome ou à Milan.
Depuis la France
Air France et Alitalia assurent des liaisons vers Bari ou Brindisi avec une correspondance à Rome ou Milan. Easyjet propose des vols saisonniers directs entre Paris et Bari ou Brindisi. Cette dernière est desservie par Ryanair depuis Paris-Beauvais.

Depuis la Belgique
Brussel Airlines propose des vols Bruxelles-Naples uniquement en haute saison. Il est également possible de gagner les Pouilles avec Ryanair qui relient Bruxelles-Charleroi et Brindisi ou Bari plusieurs fois par semaine.
Airstop (070-233-188 ; www.airstop.be)
Brussel Airlines (0902 51 600 ; www.brusselsairlines.com)
Connections (070-233-313 ; www.connections.be)
Éole (02/672-35-03 ; www.voyageseole.be)
Jetairfly (www.jetairfly.com)
Depuis la Suisse
Durant la saison estivale, Easyjet (www.easyjet.com)dessert Brindisi depuis l’aéroport de Bâle-Mulhouse-Fribourg. Par ailleurs, les compagnies suivantes proposent des vols pour l’Italie du Sud avec escales.
Alitalia (0892 655 655, 0,34€/min ; www.alitalia.fr)
Swiss (848 700 700 ; www.swiss.com)
Depuis le Canada
À défaut de vols directs, vous devrez transiter par Rome ou par Milan.
Air Canada (1-888 247 2262 ou 1-514 393 3333 ; www.aircanada.com)
Air Transat (www.airtransat.com)
Expedia (1 888 397 3342 ; www.expedia.ca)
Travel Cuts-Voyages Campus (1 866 246 9762 ; www.travelcuts.com)
Travelocity (800 457 8010 ; http://travelocity.ca)

Voie terrestre

Pour rejoindre le sud de l’Italie, il vous faudra traverser toute la Botte, ce qui peut représenter, soit une énorme perte de temps, soit, pour qui n’est pas pressé, un formidable moyen de voir du pays.
Le bus est généralement la solution la moins onéreuse, mais les liaisons sont moins fréquentes et beaucoup moins confortables qu’en train.

Passage de frontières

Les principaux points d’accès à la frontière italienne sont depuis la France le tunnel du Mont-Blanc près de Chamonix, le tunnel du Fréjus près de Modane et l’autoroute A8 sur la Côte d’Azur. Depuis la Suisse, il faut passer par le tunnel du Grand-Saint-Bernard, le tunnel du Saint-Gothard ou le tunnel de base de Lötschberg. Le col du Brenner relie l’Autriche à l’Italie. Tous sont ouverts toute l’année. Les cols de montagne sont, eux, souvent fermés l’hiver, voire à l’automne et au printemps, si bien qu’il est plus fiable d’opter pour les tunnels. N’oubliez pas vos chaînes si vous voyagez en hiver.

Bus

Eurolines (www.eurolines.com). Cette compagnie de bus ayant des antennes dans toute l’Europe dessert Milan, Venise, Florence, Sienne et Rome d’où l’on peut emprunter des trains ou des bus italiens pour le Sud.
Les lignes de bus indiquées ci-après relient les Pouilles à d’autres régions de la Péninsule.
Marino Autolinee (www.marinobus.it). Dessert un réseau ramifié de très nombreuses localités des Pouilles, mais aussi de nombreuses villes du centre et du nord de l’Italie.
Marozzi (www.marozzivt.it). Liaisons quotidiennes de Rome à Bari, Manfredonia, Brindisi, Otrante et Matera. Également d’autres services depuis des localités d’Italie du Nord : Padoue-Lecce, Udine-Tarente, etc.
Miccolis (www.miccolis-spa.it). Plusieurs bus quotidiens de Naples à destination de Tarente, Brindisi et Lecce.
Marino (www.marinobus.it). Liaisons journalières de Naples à Bari et à Matera.

Train

Se rendre dans les Pouilles en train depuis la France, la Belgique ou la Suisse est une solution longue, peu commode et relativement onéreuse. Si l’expérience vous tente néanmoins, vous devrez rallier l’Italie du Nord par une liaison internationale, puis monter dans un train à grande vitesse de Trenitalia (%892021 ; www.trenitalia.com) avec une correspondance probable à Bologne. Sachez à titre indicatif qu’il faut de 7 heures à 9 heures pour gagner Bari selon que l’on parte de Milan ou de Turin. Les grandes villes des Pouilles sont en revanche plus accessibles depuis Rome.
Depuis la France, la compagnie Thello (01 83 82 00 00 ; www.thello.com ; point de vente à Paris Gare de Lyon) propose chaque jour, et dans les deux sens, une liaison de nuit entre Paris Gare de Lyon et Venezia Santa Lucia, avec un arrêt à Milan d’où il est possible de prendre un train vers les Pouilles. Au moment de nos recherches, la liaison vers Rome était en revanche sur le point d’être suspendue. La SNCF (36 35 ; www.voyages-sncf.com) assure également des liaisons quotidiennes entre Paris Gare de Lyon et Milan ou Turin.
Depuis la Suisse, il n’est guère difficile de rallier Milan ou Turin au départ de Genève, Zurich ou Bâle. Renseignements et achats de billets sur le site des Chemins de fers suisse : CFF (0900 300 300 ; www.cff.ch)
Il n’existe pas de train direct entre la Belgique et l’Italie. Il vous faudra au préalable rallier Paris (voir ci-dessus).
Les chemins de fer italiens proposent une assistance aux voyageurs handicapés ou à mobilité réduite, aux personnes âgées et aux femmes enceintes dans de nombreuses villes d’Italie. Renseignements et réservation du service aux numéros de téléphone suivants : 199 89 20 21 – appuyer sur 7 (Assistance aux personnes à mobilité réduite), 199 30 30 60 ou encore %06 3000. Sur le site www.trenitalia.com, vous obtiendrez de plus amples informations en vous rendant successivement sur “Trenitalia”/“Informazioni”/“Per le persone a mobilità ridotta”.

Voiture et moto

Gardez toujours sur vous les papiers de votre véhicule et de l’assurance. L’assurance au tiers est obligatoire en Italie et dans toute l’Europe. Demandez à votre assureur un formulaire de déclaration d’accident européen qui vous simplifiera la tâche en cas d’accident.
Il peut être judicieux de souscrire un service d’assistance européenne
en cas de panne, auprès, par exemple, de l’Automobile-club italien . Tous les véhicules passant une frontière internationale doivent porter une plaque d’immatriculation identifiant leur pays d’origine.
L’Italie dispose d’un excellent réseau autoroutier. Les autostrade (autoroutes) sont signalées par un A blanc suivi d’un numéro sur fond vert (en France, ce sont les routes nationales qui sont signalées en vert, ne vous trompez pas !). L’axe principal nord-sud, l’Autostrada del Sole (l’autoroute du Soleil), relie Milan à Reggio di Calabria (appelée A1 de Milan à Rome, A2 de Rome à Naples et A3 de Naples à Reggio di Calabria). L’A16 traverse le Sud d’ouest en est, de Naples à Canosa di Puglia, d’où elle devient l’A14 qui continue au sud-est jusqu’à Bari puis Tarente.
La plupart des autoroutes sont payantes. Le paiement s’effectue à la sortie, en espèces ou par carte bancaire. Pour éviter les files d’attente, vous pouvez acheter une carte prépayée (Telepass ou Viacard) d’un montant de 25 €, 50 € ou 75 € auprès des bureaux ACI, des principales stations-service d’autoroute, des commerces Autogrill et de quelques banques. Ces cartes sont valables sur tout le territoire. Autostrade per Italia (www.autostrade.it) vous renseignera sur les péages et les cartes prépayées.
Les routes panoramiques italiennes semblent taillées sur mesure pour les motards, nombreux chaque été.
À deux-roues, vous pourrez circuler dans les zones urbaines à circulation limitée (appelées ZTL, zones à trafic limité).

Voie maritime

Nombre de compagnies de ferries relient les Pouilles à des pays du bassin méditerranéen. Au départ de Bari et de Brindisi, en effet, des ferries transportent voitures et passagers vers la Grèce, l’Albanie, la Croatie et le Monténégro. La plupart des lignes ne fonctionnent que l’été, quand les tarifs sont aussi plus élevés. Pour cette période, très demandée, il faut réserver plusieurs semaines à l’avance. Il vous en coûtera généralement plus cher depuis Bari que de Brindisi, mais à moins de vouloir visiter le Salento, Bari est le port le plus pratique, qui bénéficie par ailleurs d’une meilleure connexion avec les bus et les trains. Le prix pour un véhicule dépend de sa taille.
Très utile, le site Internet www.traghettionline.com (en italien) répertorie toutes les compagnies de ferries opérant en Méditerranée. Le site www.ferries.gr est aussi une bonne source d’informations pour les liaisons Italie-Grèce.
Ci-après sont répertoriées les compagnies maritimes qui opèrent entre les Pouilles et l’autre rive de l’Adriatique.
Adria Ferries (071 5021 1621 ; www.adriaferries.com). Assure des liaisons entre Bari et Durrës (Albanie).
Agoudimos Lines (0831 52 14 08 ; www.agoudimos.it). Ferries au départ de Brindisi pour Vlorë (Albanie), Igoumenitsa et Corfou.
Endeavour Lines (0831 52 85 31 ; www.hml.it). Assure des liaisons au départ de Brindisi pour Corfou, Igoumenitsa et Patras.
Grimaldi Lines (081 496 444 ; www.grimaldi-lines.com). Relie Brindisi à Patras, Igoumenitsa et Corfou.
Jadrolinija (080 521 76 43 ; www.jadrolinija.hr). Opère entre Bari et Dubrovnik (Croatie).
Montenegro Lines (080 578 98 12 ; www.montenegrolines.com). Le seul opérateur effectuant la liaison de Bari à Bar (Monténégro).
Superfast Ferries (080 528 28 28 ; www.superfast.com). L’une des meilleures et des plus grandes compagnies, avec des départs quotidiens depuis Bari vers Corfou, Igoumenitsa et Patras. C’est aussi la seule compagnie qui accepte les pass InterRail.
Ventouris Ferries (080 521 76 99  liaisons vers la Grèce ; %080 521 27 56  liaisons vers l’Albanie ; www.ventouris.gr). Assure des liaisons depuis Bari vers Corfou et Igoumenitsa, mais aussi vers Durrës (Albanie).

Mis à jour le : 30 mars 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Italie

Paramètres des cookies