Copenhague : Copenhague en 4 jours

Premier jour

  • Pour vous repérer, partez pour un circuit au fil des canaux et dans le port, au cours duquel vous découvrirez des édifices emblématiques de Copenhague, comme la Det Kongelige Bibliotek. De retour sur la terre ferme, humez l’air salé de Nyhavn sur le chemin de la Rundetårn, sorte de gratte-ciel du XVIIe siècle, que vous gravirez pour contempler la ville.
  • Assurez-vous d’arriver au Schønnemann avant 13h, heure d’affluence. Vous profiterez ainsi des meilleurs smørrebrød (sandwichs ouverts) de Copenhague, à accompagner de préférence d’akvavit (eau-de-vie revigorante des pays nordiques). Ensuite, baladez-vous dans le Latinerkvarteret (quartier latin), en passant par la Vor Frue Kirke, pour voir le Christ et les douze apôtres du sculpteur Bertel Thorvaldsen. De là, marchez jusqu’au Nationalmuseet, où vous vous plongerez plusieurs heures dans l’histoire du Danemark.
  • Du musée, on rejoint rapidement à pied les jardins de Tivoli (ouverts en saison), le deuxième plus vieux parc d’attractions du monde. Dînez au Grøften, une institution, avant de profiter des manèges, d’un concert ou juste de l’ambiance de féerie à l’ancienne. 

Deuxième jour

  • Après un petit-déjeuner à l’Atelier September, marchez dans les pas de la royauté au Rosenborg Slot, un château Renaissance où sont conservés les joyaux de la Couronne. Le Kongens Have voisin est l’un des parcs préférés des habitants. Envie d’un café ? Faites halte au Forloren Espresso, puis remontez Bredgade jusqu’à la somptueuse Marmorkirken, en jetant au passage un coup d’œil aux objets d’art et antiquités. 
  • Le Designmuseum Danmark est situé à proximité. Si vous avez un petit creux, déjeunez au café sur place avant d’explorer la vaste collection d’arts appliqués, danois et étrangers. Ensuite, faites un tour à la résidence des souverains danois, l’Amalienborg Slot. Ce château jouxte le port, d’où l’on peut contempler l’Operaen à l’architecture controversée.
  • Vous n’avez pas eu de table au Noma ? Alors, vous aurez réservé au Kadeau, autre star de la nouvelle cuisine nordique, ou au Kanalen – les trois établissements sont à Christianshavn. Après dîner, poursuivez la soirée avec les excellents vins du Ved Stranden 10), des cocktails originaux au Ruby ou un concert de saxophone au La Fontaine.

troisième jour

  • Sortez de Copenhague pour une escapade au Louisiana, au nord du centre et facilement accessible en train. Admirez les œuvres d’artistes étrangers comme Bacon, Picasso et Warhol, et de grands noms danois comme Asger Jorn. Flânez dans le jardin émaillé de sculptures et déjeunez sur place.
  • De retour en ville, passez l’après-midi dans le quartier autonome autoproclamé de Christiania. Écartez-vous de sa tristement célèbre artère principale – surnommée “Pusher Street” (rue des dealers) – et partez à la découverte des constructions écolo, des jolis jardins et des ateliers d’artisans. Par beau temps, allez profiter du soleil une bière à la main en compagnie de la population alternative de la “commune”. 
  • Le soir, délaissez l’atmosphère hippie pour l’ambiance branchée de Kødbyen, à Vesterbro, l’ancien quartier des abattoirs qui accueille désormais des restaurants, des bars et des galeries. Au menu : cuisine gastronomique au Kødbyens Fiskebar, euro-fusion au Paté Paté, ou encore plats de viande au Nose2Tail. Rejoignez ensuite le Mesteren & Lærlingen ou le Bakken voisin.

Quatrième jour

  • Débutez la journée avec une pâtisserie bio de la Meyers Bageri, puis allez admirer les grands maîtres danois et européens au Statens Museum for Kunst. Sinon, explorez l’extraordinaire collection d’œuvres d’art de la Ny Carlsberg Glyptotek ou du Davids Samling, moins visité. 
  • Votre appétit se réveille ? Cap sur le Torvehallerne KBH, le fameux marché de la ville, véritable paradis gastronomique. Prenez place à l’un des nombreux stands pour un en-cas savoureux, puis faites le tour des étals chargés de produits frais, de fromages odorants et d’autres denrées artisanales. Traversez les lacs voisins jusqu’au quartier de Nørrebro, où sont situés le paisible Assistens Kirkegård (cimetière) et l’excellente Jægersborggade, bordée de restaurants et de boutiques.
  • C’est dans Jægersborggade que se trouve le Manfreds og Vin, un restaurant locavore où produits régionaux, bons vins et ambiance décontractée font des merveilles. Les cocktails bon marché du Kassen, les airs langoureux du Kind of Blue ou la piste de danse du Rust – une institution à Nørrebro - sont autant d'options pour terminer votre soirée.

 

Mis à jour le : 21 mai 2015

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Danemark