1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Copenhague en 6 expériences éco-friendly
Idées de voyage

Copenhague en 6 expériences éco-friendly

Texte par

Elisabeth Blanchet

Mis à jour le : 9 octobre 2017

Carte

En 2014, Copenhague était la ville la plus “verte” du monde. D’ici 2025, la municipalité a pour objectif de faire de la ville la première capitale européenne neutre en carbonne. Et elle semble être sur la bonne voie… Pour la découvrir sous son angle vert et “eco-friendly”, pratiquez-là à vélo, en bateau et à la nage, mangez ce qu’elle a de plus naturel à offrir et dormez au vert, sans oublier de faire un petit détour par Copenhagen S, le quartier futuriste de la ville.

A bicyclette

En 2015, la ville de Copenhague atteignait un record : celui de recenser plus de vélos que de voitures ! Même si les Danois sont des habitués de la bicyclette depuis son invention il y a près d’un siècle et demi, c’est dans les années 70 que Copenhague lance un vaste plan pour développer le transport à vélo. Il porte ses fruits puisqu’aujourd’hui la ville compte plus de 390 km de pistes cyclables et a même le titre - d’après les Américains de Treehugger - depuis 2015 de meilleure ville mondiale du vélo, devant Amsterdam. C’est donc le moyen le plus adapté et écolo de découvrir la capitale danoise. Ne vous embêtez pas à amener votre bicyclette jusqu’à Copenhague, la ville regorge de magasins où en louer. Si vous avez des enfants en bas-âge, pas de soucis, les vélo-cargos ne manquent pas. Comptez environ 10 € par jour pour louer un vélo et 47 € par semaine. Ceux qui ne souhaitent pas passer leurs journées à pédaler opteront pour les vélos électriques avec tablettes GPS. On les nomme Byclyklen et la ville compte plus de 100 stations où les emprunter et les ramener, façon vélib. Des vélos partout mais pour aller où ? Pour vous balader à votre guise bien sûr mais aussi pour vous embarquer dans des tours à thème comme les fameux Bike Mike où Mike emmène ses clients hors des sentiers battus dans son Copenhague où les bus pour touristes ne vont pas, ou encore pour les Green Bike Tours qui permettent d’appréhender la ville sous son angle vert et durable, à la découverte de ses dernières innovations écolos. Enfin, n’oubliez pas que Copenhague suit le bord de mer. Offrez-vous une belle balade sur la côte. Optez pour le sud direction Dragør, un petit port de pêche charmant du 14ème siècle à une dizaine de km du centre ville, un bon moyen de pédaler dans le temps !

fotolia_69979170_subscription_monthly_m_0_0.jpg

Le vélo est indissociable d'un voyage à Copenhague et au Danemark.

Copenhague sur l’eau

Les piste cyclables de Copenhague bordent les routes mais aussi les lacs, les canaux et les rivières. Si pédaler vous fatigue, naviguer et découvrir Copenhague sur l’eau est une option qui vous donnera une autre vision de la ville. Pour commencer, embarquez dans un bateau au vieux port de Nyhavn ou sur Gammel Strand, découvrez les vieilles bâtisses colorées qui bordent le port et les canaux, laissez vous enchanter par la statue de la fameuse Petite Sirène, puis par l’opéra, le Palais d’Amalienborg et l’île de Slotsholmen. Moins “bateau”, embarquez sur votre propre GoBoat, une barque frabriquée à partir de matériaux recyclés de vieilles turbines que vous pouvez piloter vous-même et qui fonctionne à l’énergie solaire - encore un exemple de technologie durable -. Le pavillon où louer des GoBoat se situe à Islands Brygge. Aucun permis bateau n’est nécessaire pour piloter ces petits bateaux qui pourront vous emmener presque partout. On peut aussi faire du kayak, du pédalo -ils ont la gracieuse forme de cygnes ! - sur les lacs et les amateurs de grand large pourront également essayer la voile au club nautique de Sundby à Amager.

fotolia_51372872_subscription_monthly_m.jpg

Le vieux port de Copenhague, Nyhavn

Copenhague dans l’eau

Bien que Copenhague borde un bras de la mer Baltique - dont la température ne dépasse jamais 17º C, il fait bon se baigner à Copenhague grace à ses infrastructures remarquables. Allez d’abord à la plage d’Amager, près du centre ville. Longue de deux km, elle donne sur un grand parc d’éoliennes plantées dans la mer, sur le fameux Øresundbron - le pont qui relie le Danemark à la Suède -, et sur Malmö au loin… A Amager, on peut faire du kite surf et le lagon entre le front de mer et la plage est un endroit idéal pour que les enfants puissent patauger. Expérimentez aussi les piscines naturelles aménagées comme Islands Brygge Bath, ouverte du 1er juin au 30 septembre - même si l’hiver, on peut surprendre quelques baigneurs intrépides ! -, où l’on croise des familles, des locaux qui viennent faire un plouf pendant la pause du midi ou tout simplement des adeptes de la nage. Pour une aventure architecturale et en eaux maritimes plus profondes, rendez-vous aux Kastrup Sea Bath : au bout d’un ponton qui se jette dans le Sound d’Øresound, cette perle d’architecture futuriste offre une belle vue sur l’île de Saltholm et sur la Suède. Elle a plusieurs plongeoirs en bois et différents niveaux de “lounges” et de bancs où se sécher au soleil. Cette piscine naturelle est une petite merveille protégée des vents qui donne l’impression de nager en pleine mer tout en se sentant en toute sécurité. Et la nuit, elle est toute illuminée. Si vous préférez rester en ville, baignez vous en plein centre à la piscine de Fisketorvet Harbour. Elle permet de se jeter à l’eau entre deux musées.

img_1843.jpg

La plage d'Amager à côté de Copenhague, Danemark.

Dormir “vert” à Copenhague

Il sera bientôt difficile de trouver des hôtels à Copenhague qui ne sont pas marqués du label “vert” ou “eco-friendly” via l’officielle “Green Key guarantee” ! En effet, plus de 70% des établissements le sont… Cependant, certains se démarquent. Au Scandic Hotel Webers, à proximité de la gare de Copenhague, et au Tivoli Gardens, non seulement la nourriture et les boissons sont 100 % bios mais les tissus d’ameublement proviennent de textiles écologiques ! Ces deux hôtels ont aussi mis en place un programme pour neutraliser les émissions de carbone de leurs établissements d’ici 2015. Le quatre étoiles Crowne Plaza Copenhagen Towers, lui, l’a déjà fait. Toute la consommation d’énergie de l’hôtel est fournie en énergies renouvelables.
Dans le quartier branché de Vesterbro, au Axel Hotel Guldsmeden, on mange 100% bio mais on se baigne et on se lave également bio grace à une gamme de produits de beauté naturels. Et pour ceux dont la bourse est quelque peu serrée - n’oubliez pas que Copenhague est une ville chère -, le Sleep in Heaven est un “hostel” très correct et bien sûr “eco-friendly” en plein coeur du quartier multiculturel de Norrebro. Enfin, si vous visitez Copenhague en été, vous pouvez aussi camper. Pas moins de six campings bordent la capitale danoise…

Manger bio à Copenhague

Voilà encore un domaine où les Danois sont en avance ou plutôt ont du bon sens : à Copenhague, on mange des produits locaux et de saison. Les marchés bio pour faire ses petites courses ou manger sur le pouce ne manquent pas comme celui de Torvehallerne, qui a l’avantage d’être couvert, pour les froides journées d’hiver, et tout près des lacs pour les belles journées d’été. On y trouve de tout : légumes, poissons, patisseries, boissons… et des recoins où s’attabler et déguster tranquillement. Dans le genre “street food” et aussi pour goûter à la cuisine du monde entier, essayez le Copenhagen Street Food où plus de 400 étals proposent des plats de partout dans des stands super sympas et trendy de type containers.
La cuisine danoise raffinée ou ”New Nordic Cuisine” a pris un essor considérable ces dix dernières années notamment suite au succès du fameux restaurant Noma qui, depuis, a fait des petits où il est plus facile de réserver une table. Essayez Geranium où la carte est entièrement bio. Plus accessible et pour les carnivores, le gastropub Nose2Tail propose de la viande à toutes les sauces et de toutes les parties de l’animal comme son nom - du nez à la queue - l’indique. Et si vous êtes tenté par un hot dog - les Danois en raffolent -, optez pour le seul fast food de Copenhague qui en vend des bio, Den Økologiske Pølsemand , qui a plusieurs stands en plein centre de la capitale.

img_3224.jpg

Marché de Torvehallerne, Copenhague, Danemark

Découvrir Ørestad, le nouveau quartier futuriste

Le nouveau quartier d’Ørestad, également connu sous le nom de Copenhagen S - pousse comme un champignon à l’ouest d’Amager, un champignon qui s’adapte totalement à son environnement naturel. Le voir se développer est un vrai plaisir pour qui aime l’architecture et le design en concordance avec la nature avoisinnante. Parmi les immanquables, le fameux 8Tallet, oeuvre de l’architecte vedette danois Bjarke Ingels, un bâtiment en forme de 8 avec près de 500 logements de différents types, du studio à la maison, avec des aires de jeu, des jardins, cafés etc… Le tout se fond dans le paysage de la réserve naturelle de Kalvebod Faelled qui borde le 8Tallet et qu’il est d’ailleurs tout aussi conseillé de visiter. Un autre bâtiment à découvrir est la salle de concert DR, oeuvre de l’architecte français Jean Nouvel. Le Tietgen Residence Hall, des petits apparts individuels pour étudiants sur sept étages en cercle donnant sur une cour intérieure de verdure, constitue un autre point fort de la balade écolo-futuriste. A visiter également, le centre commercial Field’s, le plus grand de Scandinavie et les VM Houses, autre prouesse architecturale de Bjarke Ingels.
 

evaneos