Copenhague : Environnement

Géographie

Le Danemark se compose en majeure partie d'une péninsule – le Jutland – qu'une cinquantaine de kilomètres de frontière avec l'Allemagne rattachent au continent européen. Zealand (où se trouve la capitale, Copenhague) et Funen (entre Zealand et le Jutland) sont les îles principales de cette nation scandinave qui compte près de 500 îles, dont une centaine seulement sont habitées. Les frontières de ce petit pays sont donc avant tout maritimes : le Danemark est bordé par les eaux de la mer du Nord, à l'ouest, et de la mer Baltique, à l'est. Particulièrement peu élevé (le point culminant, le Yding Shovhøj, atteint 173 m !), le pays se caractérise par ses paysages faiblement ondulés, ses fertiles terres agricoles, ses forêts de hêtres et ses landes couvertes de bruyère.

Faune et flore

Les forêts (hêtres, chênes, conifères, érables.) occupent 12% de la superficie du pays. Les landes, les marais et les dunes couvrent pour leur part 7% du territoire, notamment dans la partie ouest du Jutland. La disparition d'habitats naturels, remplacés par des zones agricoles, a nui à de nombreuses espèces animales. Environ 30% des mammifères et des oiseaux présents dans le pays sont menacés ou rares.
Le plus grand mammifère du pays est le cerf, dont certains spécimens peuvent atteindre 200 kg. Chevreuils, lièvres, blaireaux, renards et écureuils sont également présents. Enfin et surtout, le Danemark héberge 400 espèces d'oiseaux, parmi lesquelles 160 se reproduisent sur son territoire. À défaut de les citer toutes, mentionnons les avocettes, bécasseaux, sternes, guillemots, canards.

Mis à jour le : 8 avril 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Danemark