Bavière

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Allemagne
  4. Bavière
  5. Stuttgart et la Forêt-Noire

Bavière : Stuttgart et la Forêt-Noire

Une semaine en Bavière

Offrez-vous deux jours pour explorer les musées, les majestueuses places et la vie nocturne de Stuttgart. La Schlossplatz, royal cœur battant de la ville, les trésors artistiques de la Galerie nationale et une soirée à découvrir les rieslings de la région dans une Weinstube sont autant de musts, tout comme les bars lounges de Theodor-Heuss-Strasse. Les fanas d’automobile ne manqueront pas les musées Mercedes-Benz et Porsche. Le troisième jour, mettez le cap vers l’ouest et Baden-Baden, élégante station thermale Art nouveau blottie dans son écrin d’épicéas au pied des montagnes de la Forêt-Noire. Faute d’y prendre les eaux comme les Romains en leur temps, vous pourrez déambuler entre les sculptures des jardins de la Lichtentaler Allee ou tenter votre chance au fameux casino, toujours aussi fringant. Le quatrième jour, lancez-vous sur le ruban sinueux de la Schwarzwald-Hochstrasse, ou B500, où de superbes panoramas, entre montagnes et forêts, vous attendent à chaque tournant. Faites une halte à Freudenstadt pour admirer la plus grande place d’Allemagne avant de rejoindre la somptueuse vallée de la Kinzig, où vergers, vignobles et villages à colombages rivalisent de charme et de beauté. Le lendemain, votre itinéraire vous conduira à Triberg, qui cumule les superlatifs, avec les plus hautes cascades d’Allemagne, la plus grande horloge à coucou au monde et la meilleure forêt-noire qui soit, préparée selon la recette originale de 1915 par Claus Schäfer. On éliminera ces quelques calories en enfilant ses chaussures de marche ou ses skis de fond sur les hauteurs boisées de Martinskapelle ou de Stöcklewaldturm. Une heure de route magnifique vous sépare alors de la riante cité universitaire de Fribourg-en-Brisgau, à deux pas de la frontière française : la journée passe vite dans l’ambiance décontractée des ruelles sinueuses de sa vieille ville, dominée par une gigantesque cathédrale médiévale. C’est au bord de l’eau que vous terminez ce périple. Vers l’est vous attendent les rives boisées du Titisee et, plus loin, le vaste lac de Constance, troisième d’Europe centrale par la taille, qui pour ne rien gâcher est entouré de villages pittoresques, de vignes, de marais et de plages. À Constance, l’après-midi vous semblera bien courte pour goûter pleinement aux charmes de cette cité romaine, dont les venelles de la vieille ville dévalent jusqu’à une belle promenade au bord du lac.

Mis à jour le : 8 janvier 2015
evaneos

Articles récents