1. Accueil
  2. Magazine
  3. Astuces voyage
  4. L'Oktoberfest : guide de la Fête de la bière de Munich
Astuces voyage

L'Oktoberfest : guide de la Fête de la bière de Munich

Carte

Tout ce que vous devez savoir si vous planifiez de vous rendre à l'Otktoberfest de Munich (Fête de la bière).

L’essentiel

Où ? Sur la Theresienwiese, à l’ouest du centre-ville de Munich. Poccistrasse et Theresienwiese sont les stations d’U-Bahn les plus proches.
Quand ? Les 16 jours qui précèdent le 1er dimanche d’octobre.
2013 : du 21 septembre au 6 octobre.
2014 et 2015 : début et fin un jour plus tôt que l’année qui précède.
Horaires ? Service de 10h à 22h30 du lundi au vendredi, et de 9h à 22h30 le samedi et le dimanche. Les horaires sont plus larges sur certains sites.
Combien ça coûte ? Entrée à l’Oktoberfest : gratuit - Mass d’un litre de bière : 9,50 € - Demi-poulet rôti : environ 8 €.
Quelques chiffres : 6,5 millions de visiteurs - Plus de 7,5 millions de litres de bière consommés - 34 tentes (14 grandes, 20 petites).

L'Oktoberfest, c'est quoi ?

La plus grande beuverie au monde est le clou du calendrier festif de la Bavière. Visages rubiconds et hilares, débauche d’alcool et excès en tout genre cohabitent ici avec la tradition, l’histoire et les flonflons, dans un mélange détonnant que vous ne verrez nulle part ailleurs.
Dès la mi-juillet, les équipes des grandes brasseries s’affairent pour monter les tentes sur la “Wiesn”, à savoir une immense place bétonnée à l’ouest du centre-ville de Munich, la Theresienwiese. Une fois les chapiteaux en place, des millions de litres de bière sont acheminés jusqu’aux tireuses par des technologies ultramodernes, et des dizaines de milliers de poulets embrochés dans leurs rôtissoires. La Wiesn de Munich peut enfin accueillir les quelque 6,5 millions de personnes qui viennent chaque année lever leur chope à la santé de la capitale de la bière durant ces 16 jours de festivités.
La plupart des touristes restent quelques jours, voire une semaine, alternant Masse (imposantes chopes d’un litre) et visites des hauts lieux de Munich, voire d’un château ou deux au passage. Quels que soient vos projets, pensez à tout réserver jusqu’à un an à l’avance. Si vous ratez l’Oktoberfest, la région est tout l’été et l’automne le théâtre d’innombrables fêtes du genre, souvent plus traditionnelles et moins commerciales. Outre des tarifs de chope plus abordables, les fêtes d’Erding et de Straubing (p. 243) sont tout aussi réjouissantes.

Un peu d’histoire

L’Oktoberfest a pour ancêtre une simple course de chevaux organisée en 1810 aux portes de Munich par le prince héritier, futur Louis Ier de Bavière, en l’honneur de sa jeune épouse Thérèse de Saxe-Hildburghausen. Lors de ces festivités nuptiales, la course remporta un tel succès qu’on décida d’en faire un rendez-vous annuel qui finit par se prolonger sur plusieurs jours et prendre place plus tôt dans la saison pour bénéficier d’un ensoleillement plus long. La course hippique, qui n’avait pas tardé à se doubler d’une fête en l’honneur des saveurs houblonnées, a disparu en 1960, mais une foire agricole a toujours lieu durant l’Oktoberfest.

O’zapft is! : ouverture de la fête

Le premier jour de la fête débute à 10h45 avec le défilé des brasseurs, le Festzug. De longs attelages de chevaux superbement harnachés mènent pour chaque brasserie les tonneaux (aujourd’hui factices, plus exactement vides !) de l’Isar jusqu’au champ de foire, dans une marée de chapeaux de feutre. À leur arrivée sur la Wiesn, tout le monde se tourne vers la tente de la brasserie Schottenhamel. À midi pile, le maire de Munich frappe de son maillet le premier tonneau pour le mettre en perce et proclame dès que la bière se met à couler : “O’zapft is!’ (en bavarois, “elle est tirée”) pour le plus grand bonheur de la foule assoiffée. Pour assister à cette cérémonie d’ouverture, venez dès 9h si vous souhaitez trouver une place.

L’“or liquide” : boire de la bière pendant l'oktoberfest

Venons-en plutôt à ce qui attire la plupart des visiteurs à l’Oktoberfest : la munichoise. Toutes les bières servies lors de la fête doivent avoir été brassées sur le territoire municipal de Munich, ce qui limite à six le nombre de brasseurs autorisés à vous désaltérer : Hofbräu-München (le fabriquant de la Hofbräuhaus), Paulaner, Löwenbräu et Augustiner, connus dans le monde entier, ainsi que Hacker-Pschorr et Spaten, moins célèbres.
La fameuse Mass d’un litre qu’on apporte à votre table contient une bière généralement plus alcoolisée que la moyenne, les brasseries fabriquant des crus pour l’occasion, souvent appelés Oktoberfestbier. La teneur en alcool minimale est d’environ 5,8%. Traditionnellement, c’est la brasserie Hofbräu qui sert la bière la plus forte, celle d’Hacker-Pschorr étant la moins alcoolisée.

La bière n’est pas tout : activités annexes

Si l’Oktoberfest détient le titre de plus grande kermesse du monde, ce n’est pas pour rien, et bien que la plupart des visiteurs soient là pour la Bier, il se passe beaucoup de choses en dehors des tentes de brasseurs.
La fête foraine, sa grande roue, ses bons vieux jeux de force et ses manèges ultramodernes à vous retourner l’estomac, ne sont pas les moindres attractions avec les spectacles de magie. Outre la foire agricole (plus intéressante qu’il n’y paraît), il existe pléthore de stands où acheter à peu près tout et n’importe quoi, du petit souvenir siglé Oktoberfest à la gaufre. Le 1er dimanche est marqué depuis 1835 par un impressionnant défilé costumé dans le centre de Munich, tandis que la messe traditionnelle de l’Oktoberfest se tient sous la tente Hippodrom le 1er jeudi. Une fanfare de cuivres met de l’ambiance au pied de la statue de Bavaria le 2e dimanche matin, non loin du site où, le dernier dimanche, est tirée la salve d’honneur. Ces manifestations surtout suivies par les habitants offrent un panorama plus historique et plus traditionnel de ce grand raout.

Où se loger

Après le coup d’envoi, vos chances de trouver un hébergement pendant l'Oktoberfest sont quasi nulles, et le moindre lit dans le plus miteux des dortoirs vous sera facturé un prix astronomique. Cependant, Munich étant excellemment bien reliée au reste de la Bavière et la gare centrale se trouvant non loin de la Theresienwiese, il est tout à fait envisageable de “faire” l’Oktoberfest en séjournant à Augsbourg, Garmisch-Partenkirchen ou Ingolstadt, voire Salzbourg ou Nuremberg. Certes tous les hôteliers de Bavière font grimper leurs tarifs dès la mi-septembre, mais moins que ceux de Munich. Dans l’idéal, il faut réserver pour l’année suivante dès l’Oktoberfest terminée. Si vous décidez de vous installer en dehors de Munich, assurez-vous de l’heure du dernier train.
Le camping est un moyen sympa et relativement bon marché de contourner la pénurie d’hébergements. Le Wiesn Camp (www.munich-oktoberfest.com) investit chaque année le centre équestre olympique de München-Riem, à 20 minutes de la gare centrale. La location d’une tente pour 4 personnes y coûte entre 59 et 69 € la nuit. Sinon, The Tent (www.the-tent.com) propose une place sous un grand chapiteau commun, la FloorTent, pour la modique somme de 14 € la nuit.

Aller à l'Oktobefest En famille

Le jeudi après-midi (de midi à 18h) est la “journée famille”. Parents et enfants bénéficient de réductions sur les billets de manège et plusieurs manifestations sont organisées pour les familles. Sinon, les enfants sont certes acceptés dans toutes les tentes, mais l’Augustiner Festhalle paraît la plus adaptée. Au-delà de 20h, quel que soit le jour, les moins de 6 ans ne peuvent rester. Le volume sonore ayant été réduit (avant 18h) et le tabac interdit, la présence d’enfants se comprend un peu mieux.

Dirndl et Lederhose : qu'est ce que c'est ?

L’ambiance de la Wiesn, ce sont aussi les costumes bavarois traditionnels : la Dirndl au corselet lacé sous la poitrine pour les dames, et la Lederhose (culotte de cuir à bretelles) plus le chapeau de feutre pour les messieurs. Robe et tablier soulignant bien la taille, corsage décolleté à dentelles et corselet ajusté : la Dirndl est censée être le costume traditionnel des paysannes bavaroises. C’est en fait une création de la fin du XIXe siècle pour les citadines venues en villégiature dans les Alpes bavaroises. Taillés sur mesure, ces Trachten (costumes traditionnels) peuvent coûter les yeux de la tête, mais un vent de jeunesse souffle depuis les années 2000 sur la Dirndl, qui a été dépoussiérée par les stylistes (p. 277) et plus ou moins démocratisée (on en trouve désormais pour une centaine d’euros, mais pas forcément made in Germany !). Holareidulijö (p. 162) propose même Dirndl et Lederhosen d’occasion.

Les meilleures tentes de brasseurs

Nos chapiteaux préférés sur la Wiesn :
Hippodrom (www.hippodrom-oktoberfest.de). Fort courue, cette tente de 3 200 places draine une clientèle jeune et parfois quelques célébrités allemandes. Au menu, bières Spatenbräu et Löwenbräu, ainsi qu’une cuisine bavaroise très soignée.
Hofbräu-Festzelt (www.hb-festzelt.de). Entre son Biergarten et les places debout, ce chapiteau accueille près de 10 000 fêtards.
Schottenhamel (www.festzelt.schottenhamel.de). C’est là que le maire de Munich inaugure la fête à grands coups de maillet sur un tonneau.
Käfers Wiesen Schänke. La qualité de sa cuisine, sa vaste plage horaire (jusqu’à 0h30) et la Paulaner en font le rendez-vous des VIP en goguette.
Glöckle Wirt (www.gloeckle-wirt.de). C’est la plus petite des tentes. Antiquités et bibelots anciens font que le cadre sort de l’ordinaire, assurant charme et un peu plus d’intimité.

Désagréments et dangers

Avec plus de 7 millions de litres de bière à fort degré d’alcool consommés, rien d’étonnant à ce que l’ivresse et ses à-côtés constituent le principal danger. Tout se passe plutôt bien sous les tentes des brasseurs, mais c’est plus tard dans la nuit, quand la bière ne coule plus et que des foules enivrées titubent entre autres vers la gare centrale que cela risque de dégénérer. Tenez-vous à l’écart des bagarres.
En cas de problème sur le site même de la Wiesn, l’Oktoberfest possède sa propre police, son service des objets trouvés, son poste de secours et sa brigade de pompiers.
Aktion Sichere Wiesn für Mädchen und Frauen (http://wiesn.amyna.de) offre sur l’Oktoberfest une assistance gratuite et multilingue aux femmes, notamment en cas d’agression sexuelle. Ouvert de 18h à 1h, le bureau de l’organisation se trouve en contrebas de la statue de Bavaria, au Servicezentrum.
L’Oktoberfest a enregistré quelques rares cas de “drink spiking” (ajout d’une drogue dans la boisson de la victime, à son insu).
 

Bon à savoir

  • Sous les tentes, pas d’argent ! On ne règle sa consommation qu’en Biermarken, des jetons métalliques qu’on achète à l’entrée et qui restent ensuite valables dans certaines tavernes de Munich.
  • Pas de bouteilles en verre non plus depuis 2012 pour remédier aux rixes et aux blessés constatés auparavant.
  • Manger à l’Oktoberfest coûte aussi cher que boire. On est autorisé à croquer son en-cas en terrasse, mais pas sous la tente.
  • Samedi et dimanche, on est au coude-à-coude. L’après-midi en semaine, il y a plus de place, tout comme en soirée, mais uniquement jusqu’au 1er vendredi soir.
  • Inutile de sortir vos cigarettes : la législation interdit de fumer depuis 2010 sous peine d’amende et d’expulsion.
  • Aux heures d’affluence, qui va à la chasse perd – définitivement – sa place.
  • Attention à la teneur en alcool des bières, généralement plus forte que ce que vous avez coutume de consommer.
  • Après 22h30, on ne prend généralement plus de commandes.
  • La Wiesn a son bureau de poste, sa consigne à bagages et son service de garde d’enfants.
  • Certaines brasseries pratiquent la réservation, notamment par Internet. Mais soyez prévoyant : un an à l’avance, ce n’est pas trop tôt !

 
 

Sites Internet

Oktoberfest (www.oktoberfest.de). Le site complet, vraie mine d’infos, de statistiques et de plans.
Municipalité de Munich (www.muenchen.de). Pages officielles dédiées à l’Oktoberfest.
Oktoberfest-TV (www.oktoberfest-tv.de). Pour suivre l’événement par webcam interposée et dénicher une foule d’informations.
Oide Wiesn (www.oide-wiesn.de). Magazine en ligne (en allemand) pour un panorama moins alcoolisé et plus culturel de l’Oktoberfest entre autres festivités traditionnelles.
Wiesn Countdown (www.wiesn-countdown.com) Compte à rebours, à la seconde près, avant la prochaine Oktoberfest.

Numéros (très) utiles

 
Attention : quand vous appelez d’un téléphone portable, l’indicatif de Munich est le 089.
Centre de sécurité 5022 2366
Poste de police de l’Oktoberfest 500 3220
Poste de secours 5022 2424
Service des objets trouvés de l’Oktoberfest 2338 2825
Taxis 21 610
Visites guidées de l’Oktoberfest 232 3900