Bavière : Sports et activités

La Bavière et la Forêt-Noire peuvent être considérées comme de vastes terrains de jeux au grand air. Vous y trouverez de quoi vous occuper toute l’année. Chaque saison a ses attraits, qu’il s’agisse de randonner dans les pâturages tapissés de fleurs au printemps, de nager dans un lac alpin cristallin réchauffé par le soleil estival, de pédaler sous les frondaisons flamboyantes de l’automne ou de filer dans la poudreuse tombée du ciel hivernal.

Randonnée et alpinisme

Der Weg ist das Ziel (le voyage est une destination en soi), voilà qui ferait un slogan parfait pour la Bavière et la Forêt-Noire. Entre sommets alpins, douces collines et vallées boisées, le sud de l’Allemagne est un régal pour les marcheurs.
Les sentiers sont généralement bien balisés, parfois à l’ancienne par des symboles peints sur les troncs d’arbre. Pour concocter un itinéraire adapté à votre endurance et au temps dont vous disposez, faites appel à l’office du tourisme concerné, qui vous fournira bons conseils et cartes, voire un forfait “randonnée sans bagages” comprenant l’hébergement et le transfert de vos effets d’une halte à l’autre.
Les hauts sommets des Alpes bavaroises sont le paradis de l’alpinisme en Allemagne. Envisagez des courses à la journée ou plusieurs jours de refuge en refuge, si vous êtes en bonne condition physique et équipé comme il se doit, cartes topographiques ou GPS compris. Les sentiers sont parfois abrupts et étroits, avec par endroits des passages glacés, même en été. Vérifiez toujours sur place l’itinéraire de la course, l’équipement nécessaire et la météo. Des prestataires locaux proposent cours, location de matériel et circuits guidés.
Mine d’informations sur la randonnée et l’alpinisme, le Deutscher Alpenverein (DAV, club alpin d’Allemagne ; 089-140 030 ; www.alpenverein.de) possède des antennes jusque dans les petites villes, lesquelles organisent également des cours (escalade, alpinisme, etc.) ainsi que des randonnées avec guide. L’entretien des refuges de montagne où vous pourrez passer la nuit et vous restaurer relève du Deutscher Alpenverein. La carte d’adhérent assure 30 à 50 de réduction sur les prestations en refuge, entre autres avantages, dont une assurance.
Si vous comprenez l’allemand, vous trouverez plus de renseignements sur les sites suivants : www.dav-felsinfo.de, www.klettern.de et www.climbing.de.

Quand partir

L’été est la période idéale. En juillet-août, pic de fréquentation, il vous faudra réserver votre place en refuge longtemps à l’avance. Avec moins de monde et une débauche de couleurs dans les forêts, l’automne a également ses adeptes. Le reste de l’année, l’enneigement ne permet pas de randonner en altitude, mais le réseau de sentiers d’hiver des plus grandes stations offre le bonheur de marcher sous un ciel bleu limpide en écoutant la neige crisser sous ses semelles.

Sites Internet

Office du tourisme d’Allemagne (www.germany.travel). Informations en français sur la randonnée en Bavière et en Forêt-Noire pour une première approche.
Kompass (www.kompass.de, en allemand). Bonne série de cartes de randonnée au 1/25 000, accompagnées de brochures d’information générale sur les itinéraires.
Wanderbares Deutschland (www.wanderbares-deutschland.de). Informations sur des dizaines de sentiers de randonnée, avec en prime une carte interactive très utile. Certains itinéraires sont également détaillés en anglais.

Sports d’hiver

Remontées mécaniques modernes, excellentes pistes, itinéraires de ski de fond, chalets en bois, vin chaud et dîners roboratifs au coin du feu, tels sont les ingrédients d’un séjour à la neige en Allemagne.
À seulement une heure de route au sud de Munich, les Alpes bavaroises possèdent d’excellents domaines de ski alpin aux conditions d’enneigement très favorables. La station la plus célèbre et la plus cossue est Garmisch-Partenkirchen (4931, 74260 ; www.skischule-gap.de ; Am Hausberg 8 ; cours collectif 3 heures 45 €, matériel de ski 26 €, tarif dégressif selon nombre de jours ; forfait journée 37-40 €), qui n’est qu’à un jet de boule de neige du point culminant de l’Allemagne, le Zugspitze (2 962 m). Le domaine possède 60 km de pistes, conçues essentiellement pour les skieurs de niveau intermédiaire ; le forfait d’une journée coûte 37 à 40 €.
L’adorable Oberstdorf, dans les Alpes d’Allgäu, est le centre névralgique du domaine skiable d’Oberstdorf-Kleinwalsertal, dont les 125 km de pistes sont accessibles via un forfait à 41,50 € la journée. Les snowboardeurs apprécient ses snowparks et son half-pipe, et les fondeurs disposent de quelque 75 km de pistes, plus 55 km réservés au skating. Pour un séjour moins frime dans un cadre époustouflant, pensez à Jenner (958 10 ; www.jennerbahn.de ; forfait 1 jour adulte/enfant 29,80/15,80 €) près de Berchtesgaden, pour ses dénivelés pouvant atteindre 600 m et des panoramas sans égal sur l’émeraude du Königssee, ou encore au Kranzberg, véritable paradis pour les familles à Mittenwald.
Sans atteindre les altitudes alpines, les stations plus familiales du reste de la région pratiquent des prix plus modérés (25 à 30 €/jour). Moins fréquentées, les pistes de la Forêt bavaroise et de la Forêt-Noire font le bonheur des fondeurs mais aussi des skieurs alpins, sur les versants du Grosser Arber et du Feldberg respectivement.
En plus haute altitude, la saison s’étend de fin novembre/début décembre à mars. Vous n’aurez pas de mal à trouver des loueurs de matériel. Comptez environ 20 € pour l’ensemble skis, chaussures et bâtons pour du ski alpin, 12 € pour du matériel de ski de fond. Un cours collectif coûte 30 à 45 € les 3 heures.

Sites Internet

Bergfex (www.bergfex.com). Un site multilingue (français compris) avec plan des domaines, prévisions d’enneigement entre autres informations sur les stations.
Skiresort (www.skiresort.de). Renseignements sur les stations de ski, les pistes, les tarifs des forfaits de remontées mécaniques, etc.

Cyclotourisme

À vos casques, prêts, partez ! La Bavière et la Forêt-Noire font le bonheur des amateurs de petite reine, qu’ils aspirent à une promenade tranquille en bordure de lac ou à un circuit aventure de plusieurs jours. Vous trouverez un réseau de pistes cyclables jusque dans les petites villes. Pour une excursion, le personnel des offices du tourisme vous fournira conseils, bonnes idées et cartes.
Le VTT est une activité phare en Forêt-Noire et dans les Alpes, notamment autour de Garmisch-Partenkirchen, Berchtesgaden et Freudenstadt. La Forêt bavaroise, forte de plus de 450 km de grimpette et autres itinéraires exigeants, est aussi une destination de choix pour les vététistes. L’élite conflue vers la Forêt-Noire à l’occasion de diverses compétitions de VTT, dont en juin le Black Forest Ultra Bike Marathon (www.ultra-bike.de), en juillet le Worldclass MTB Challenge (www.womc.de) et en août le Vaude Trans Schwarzwald (www.trans-schwarzwald.com).
Le sud de l’Allemagne est sillonné par des dizaines de longs parcours cyclables qui font de la région un paradis du Radwandern (tourisme à vélo). Ces itinéraires bien balisés combinent généralement petites routes peu fréquentées, sentiers forestiers et grands axes bitumés avec pistes cyclables protégées.

Location de vélos

Il existe dans la plupart des villes, dans la gare ferroviaire ou à proximité, un loueur proposant généralement toute une gamme de vélos de ville, VTT, vélos électriques et vélos pour enfants. Selon le modèle, comptez de 8 à 40 € la journée ou 50 à 120 € la semaine, hors caution.

Trouver son itinéraire

En quête d’inspiration et d’idées de parcours ? Rendez-vous sur www.germany-tourism.de, où vous trouverez, en français, une présentation des sentiers cyclables, des astuces d’organisation et des brochures avec cartes et descriptions à télécharger gratuitement. Si vous lisez l’allemand, www.schwarzwald-bike.de, www.blackforest-tourism.com et www.bayernbike.de présentent des itinéraires plus détaillés. Galli Verlag (www.galli-verlag.de) publie toute une gamme de guides du cyclotouriste, vendus en direct par l’éditeur et en librairie.

Cartes et renseignements

Pour des cartes de base, commandez ou téléchargez le guide gratuit Bayernnetz für Radler (réseau cycliste bavarois) sur www.bayerninfo.de. L’association cycliste allemande, l’Allgemeiner Deutscher Fahrrad Club (www.adfc.de) en publie de très efficaces : dénivelés, état des routes et ateliers de réparation y sont indiqués. Les utilisateurs de GPS apprécieront aussi leur quadrillage UTM.
Est aussi publié en ligne un répertoire des milliers d’établissements labellisés Bett & Bike, à savoir dédiés aux cyclistes, dont la version papier est vendue en librairie.

Sports nautiques

La mer est à des centaines de kilomètres, mais lacs et cours d’eau ravissent les amateurs de sports nautiques. L’eau y est d’une très grande qualité, en particulier celle des lacs alpins. La saison de baignade est plutôt courte (juin à septembre) et la température dépasse rarement les 21°C. Dans le Tölzer Land, l’onde turquoise et les sublimes paysages de montagne autour du lac Walchen, mais surtout la constance des vents, la profondeur et la bonne visibilité font le bonheur des véliplanchistes et des plongeurs. Le superbe cadre naturel qu’offrent les lacs de Starnberg et de Constance, le Schluchsee et ses airs de fjord ou encore le Chiemsee incite à y pratiquer la planche à voile, voire la navigation de plaisance.
Le kayak et le canoë ont un lieu de prédilection, le parc naturel de l’Altmühltal, où la douce Altmühl serpente entre falaises abruptes, rives plantées de saules et
petites plages.

Mis à jour le : 12 novembre 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir Munich et la Bavière