Bavière : Munich et les Alpes

10 jours à Munich et dans les Alpes


Voici un itinéraire complet qui peut être scindé en différentes excursions au départ de Munich. De la capitale bavaroise, l’air vivifiant, le bleu intense du ciel et les lacs miroitants des Alpes allemandes ne sont jamais loin : il suffit de sauter dans un train ! Trois jours à Munich constituent le minimum pour saisir l’âme de cette métropole vibrante, y compris à travers ses magasins et des sites moins courus comme l’Olympiapark ou le BMW Welt. Si votre planning le permet, filez en S-Bahn jusqu’au majestueux lac de Starnberg, le temps d’une promenade romantique sur les galets. Célèbre pour la Passion (Passionspiele) qu’on y donne une fois par décennie, la charmante Oberammergau – à deux bonnes heures de train (avec changements) de la gare principale de Munich – est le point de départ d’une belle randonnée de 12 km jusqu’au château de Linderhof de Louis II. L’heure est alors venue de grimper sur le toit de l’Allemagne, le Zugspitze, qui surplombe Garmisch-Partenkirchen. À moins d’être motorisé, il vous faudra repasser par Munich pour rejoindre ensuite le cœur du Tölzer Land  et son agréable station thermale Bad Tölz, dotée du meilleur parc aquatique de la région, Alpamare. Vers l’est, le rail vous conduira en quelques correspondances sur les rives du Chiemsee. Toutes les joies nautiques y sont réunies mais c’est le milieu du lac et son île d’Herreninsel qui attirent tous les regards. Au milieu des eaux se dresse un autre palais de Louis II, le château d’Herrenchiemsee, accessible en ferry depuis la ville de Prien. Quittez le lendemain ces rives pour prendre de la hauteur à la pointe sud-est de l’Allemagne, sur les sommets qui entourent Berchtesgaden, tristement célèbre pour le fameux Nid d’aigle d’Hitler, devenu un restaurant saisonnier. Véritable lac de carte postale au cœur du parc national de Berchtesgaden, le Königssee distille une certaine mélancolie que ne viennent guère troubler les bateaux électriques qui sillonnent ses eaux au départ de Berchtesgaden. De là même, une petite incursion en Autriche est permise pour goûter aux charmes de Salzbourg, patrie du divin Mozart.
Mis à jour le : 8 janvier 2015
evaneos

Articles récents