Thaïlande

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Thaïlande
  4. Comment s'y rendre

Thaïlande : Comment s'y rendre

Depuis/vers la Thaïlande

Entrer en Thaïlande

Les formalités douanières aux frontières aériennes ou terrestres sont simples : il vous suffit de présenter votre passeport, ainsi que les cartes d’arrivée et de départ dûment remplies.
Vous n’aurez pas besoin de remplir de déclaration de douane à l’arrivée, sauf si vous importez des biens à déclarer. Dans ce cas, adressez-vous aux douaniers thaïlandais pour obtenir le formulaire adéquat.

Aller en Thaïlande par avion

Aéroports

Bangkok est le principal point d’entrée national et international du pays. Des aéroports de province assurent aussi de nombreux vols intérieurs et de plus en plus de liaisons avec l’étranger. Les suivants couvrent des destinations internationales :

  • Aéroport international de Suvarnabhumi (02 132 1888 ; www.suvarnabhumiairport.com). Le principal terminal aérien de Thaïlande, même si la plupart des lignes intérieures partent de l’aéroport international de Don Muang. Il se situe à Samut Prakan, à 30 km à l’est de Bangkok et à 110 km de Pattaya. Son nom se prononce su·wan·na·poum et il a hérité du code (BKK) de l’ancien aéroport de Don Muang. Le site Internet fournit des infos en temps réel sur les départs et les arrivées.
  • Aéroport international de Don Muang (02 535 1253 ; www.donmueangairportthai.com). À 25 km au nord du centre de Bangkok, cet aéroport a fermé en 2006, avant de devenir la base de facto des vols intérieurs et à bas coût. 
  • Aéroport international de Phuket (076 327230 ; www.phuketairportthai.com). Plusieurs destinations en Thaïlande et au-delà. 
  • Aéroport international de Chiang Mai (053 270222 ; www.chiangmaiairportthai.com). Des destinations internationales comme Hong Kong, Kuala Lumpur, Luang Prabang, Macao, Mandalay, Séoul, Singapour, Taipei, Yangon, ainsi que Pékin, Shanghai et d’autres villes chinoises. 
  • Aéroport international de Chiang Rai (Mae Fah Luang International Airport ; 053 798000 ; www.chiangraiairportonline.com). Des destinations internationales comme Kunming, Macao et Singapour.
  • Aéroport international de Hat Yai (074 227131 ; www.hatyaiairportthai.com). Destinations internationales limitées à Kuala Lumpur et Singapour.
  • Aéroport de Mae Sot (055 563620 ; Th Asia). Vols depuis/vers Yangon.

Depuis la France

Un vol direct pour Bangkok depuis la France dure environ 11 heures. Au moment de la rédaction de ce guide, les tarifs les plus avantageux pour un aller-retour avec escale se situaient autour de 380 € sur Jet Airways ; pour un vol direct, sur la THAI, il fallait plutôt compter à partir de 600 €.
Un aller-retour avec escales pour Phuket commençait à environ 500 €.
Pendant la haute saison (de décembre à mars), trouver un billet depuis ou vers Bangkok peut relever du défi, sans compter que les billets que vous finirez par trouver seront assez chers. Il est donc conseillé de réserver le plus tôt possible.
Voici quelques agences et transporteurs :

  • Air France
  • Bourse des Vols
  • Etihad Airways
  • Jet Airways
  • Nouvelles Frontières
  • Thai Airways International
  • Thomas Cook
  • Voyages-SNCF

Depuis la Belgique

Au moment de nos recherches, un aller-retour Bruxelles-Bangkok avec escale commençait à environ 460 €. 
Voici deux transporteurs et quelques agences utiles :

  • Airstop
  • Connections
  • Etihad Airways
  • Gigatours Voyages Éole
  • Thai Airways International

Depuis la Suisse

En réservant à l’avance, vous pourrez trouver des vols Genève-Bangkok à partir de 580 FS (530 €), avec escale. 
Vous pouvez contacter :

  • STA Travel
  • Swiss
  • Thai Airways International

Depuis le Canada

Lors de nos recherches, les premiers prix pour un aller-retour Montréal-Bangkok, avec 2 escales, se situaient autour de 960 $C (660 €).
Voici deux transporteurs et des agences à partir du Canada :

  • Air Canada
  • Expedia
  • Travel CUTS – Voyage Campus
  • Travelocity
  • United Airlines

Passage de frontière

La Thaïlande partage des frontières avec le Laos, la Malaisie, le Cambodge et le Myanmar (Birmanie). Il est possible de circuler par voie de terre entre tous ces pays en passant par des postes-frontières où vous serez contrôlé. L’amélioration des autoroutes et des nouveaux ponts permet également de voyager plus facilement de Thaïlande jusqu’en Chine, via le Laos.

Cambodge

Les visas touristiques pour le Cambodge sont disponibles à la frontière pour 30 $US. Munissez-vous d’une photo d’identité et essayez d’éviter les jeunes gens qui proposent de vous fournir un certificat ou un autre document contre des frais supplémentaires.
D’Aranya Prathet à Poipet L’itinéraire terrestre le plus direct entre Bangkok et Siem Reap (pour Angkor Wat), désormais assuré par des bus directs gérés par le gouvernement.
De Hat Lek à Krong Koh Kong Sur la côte depuis/vers Ko Chang et Sihanoukville.
De Ban Pakard à Psar Pruhm Route secondaire depuis Ko Chang (via Chanthaburi) vers Battambang et Angkor Vat.
Il existe d’autres points d’accès plus reculés entre la Thaïlande et le Cambodge : O Smach-Chong Chom (fermé ponctuellement à cause des combats à Khao Phra Wihan) et Choam jusqu’à Chong Sa-Ngam. Ils ne sont pas très pratiques, car vous devrez louer un véhicule privé côté cambodgien.

Chine

De nouvelles routes relient le sud de la Chine, le Laos et le nord de la Thaïlande. Le trajet est désormais presque direct d’un pays à l’autre. Avant de partir, assurez-vous d’obtenir un visa pour la Chine à Bangkok ou Chiang Mai.
De Chiang Khong à Mengla La route Chine-Thaïlande (AH 3) est une ancienne voie du trafic d’opium transformée en axe majeur reliant plusieurs États. Longue de 1 800 km, cette route bitumée entre Kunming (province chinoise du Yunnan) et Bangkok a été facilitée par la construction du 4e pont de l’Amitié lao-thaïlandaise (à Chiang Khong-Huay Xai) qui enjambe le Mékong. 
De Chiang Saen à Jinghong Il était autrefois possible de prendre un bateau sur le Mékong depuis le nord de la Thaïlande jusqu’à la province chinoise du Yunnan, mais ce service est suspendu à l’heure où nous écrivons. 

Laos

La frontière entre le nord et le nord-est de la Thaïlande et le Laos est facile à franchir. Vous pouvez obtenir un visa de touriste (entre 30 et 42 $US) à votre arrivée en fournissant une photo d’identité. Essayez de donner des billets propres et en parfait état. De plus en plus de bus directs relient les grandes villes des deux côtés de la frontière, faisant de l’arrêt dans les villes-frontières une simple formalité.
De Nong Khai à Vientiane Le 1er pont de l’Amitié lao-thaïlandaise au-dessus du Mékong est l’un des principaux points d’entrée entre les deux pays. Des trains et des bus depuis Bangkok desservent Nong Khai.
De Chiang Khong à Huay Xai Le 4e pont de l’Amitié lao-thaïlandaise accroît la popularité de ce point de passage qui permet d’aller du nord de la Thaïlande jusqu’à Luang Prabang en bateau. Des bus directs entre Chiang Mai, Chiang Rai et le Laos utilisent ce poste-frontière.
De Mukdahan à Savannakhet Le 2e pont de l’Amitié lao-thaïlandaise relie 3 pays : la Thaïlande, le Laos et le Vietnam.
De Nakhon Phanom à Tha Khaek Le 3e pont de l’Amitié lao-thaïlandaise relie le nord-est de la Thaïlande au sud du Laos.
De Chong Mek à Vangtao Pour atteindre la frontière, le mieux est de passer par Ubon Ratchathani (Thaïlande) ; c’est une bonne option pour se rendre à Pakse (Laos). Des bus directs circulent désormais au départ d’Ubon.
Au nord-est de la Thaïlande, il existe des postes-frontières plus reculés, notamment Bueng Kan-Paksan (il faut demander son visa laotien à l’avance) et Tha Li-Kaen Thao (veillez à louer un moyen de transport). Au nord du pays, mentionnons le point de passage isolé entre Ban Huay Kon, près de Nan, et Muang Ngeun.

Malaisie

La Malaisie, et en particulier la côte ouest, est facilement accessible par bus, train ou même par bateau.
De Hat Yai à Butterworth L’embranchement ouest de la voie ferrée qui dessert la Malaisie depuis Bangkok conduit les passagers jusqu’à Butterworth, tandis que la branche principale mène à Penang.
De Hat Yai à Padang Besar Les bus et les trains partent de la ville de Hat Yai dans le Sud, vers plusieurs destinations de Malaisie. Les formalités de passage doivent être effectuées à Padang Besar.
De Sungai Kolok à Rantau Panjang Bien qu’elle soit une option, nous ne conseillons pas cette route en raison des troubles qui subsistent dans l’extrême Sud.
De Ko Lipe à Langkawi Possibilité en haute saison de traverser en bateau entre ces deux îles de la mer d’Andaman. La plupart des voyageurs empruntent cet itinéraire plutôt que celui reliant le port thaïlandais de Satun (Thaïlande) à l’île malaisienne de Langkawi et à la ville de Kuala Perlis.
Les autres postes-frontières, de moindre importance, nécessitent un véhicule privé.

Myanmar (Birmanie)

Dans le cadre des efforts d’intégration menés par l’AEC (Communauté économique de l’Asean), le Myanmar a éliminé ses restrictions de voyage à 4 des postes-frontières qu’il partage avec la Thaïlande, ce qui signifie que les visiteurs étrangers peuvent désormais entrer dans le pays (en ayant préalablement obtenu un visa birman), puis quitter le pays à un autre endroit. Dans le passé, tous les visiteurs devaient entrer et sortir du pays par le même point de contrôle. Sur les 4 postes-frontières, celui reliant Ban Phu Nam Ron à Htee-Khee est très récent ; le gouvernement thaïlandais a l’intention de développer cet itinéraire pour relier Bangkok et le port birman de Dawei, sur la mer d’Andaman.
De Mae Sai à Tachileik Un poste-frontière très fréquenté. Il se distingue par son marché, qui peut être visité lors d’une excursion à la journée depuis la Thaïlande, sans visa. Pour voyager plus loin au Myanmar, il faut préalablement obtenir un visa.
De Ranong à Kawthoung Un poste-frontière souvent utilisé pour les prorogations de visa, au sud de la Thaïlande. Également un point d’entrée/sortie pour le sud du Myanmar.
De Mae Sot à Myawaddy L’un des points de passage les plus accessibles pour se rendre au Myanmar.

Aller en Thaïlande en Bus, voiture ou moto

Il est possible de circuler par voie de terre entre la Thaïlande et tous les pays limitrophes, que ce soit en bus, en taxi ou en voiture individuelle. Peut-être vous demandera-t-on de descendre du bus à la frontière pour passer la douane, avant de remonter dans un autre bus ou un taxi collectif de l’autre côté de la frontière. Dans d’autres cas, notamment à la frontière avec la Malaisie, le bus s’arrêtera pour les formalités avant de repartir jusqu’à sa destination finale.
Franchir une frontière internationale avec un véhicule privé demande quelque paperasserie. Il est généralement interdit de se rendre à l’étranger à bord d’un véhicule de location.

Aller en Thaïlande en train

Les voies ferrées nationales de la Thaïlande et de la Malaisie se rencontrent à Butterworth (à 93 km au sud de la frontière), point de transfert pour Penang (par la mer), Kuala Lumpur et Singapour (par les services ferroviaires malais).
Vous pouvez accéder à plusieurs postes-frontières par train avant de prendre la voiture de l’autre côté : c’est le cas de la frontière thaïlando-cambodgienne entre Aranya Prathet et Poipet et de la frontière thaïlando-laotienne entre Nong Khai et Vientiane.
Des trains circulent jusqu’à Sungai Kolok, sur la côte est de la Malaisie, mais nous déconseillons d’emprunter cette voie à cause des violences fréquentes dans l’extrême Sud de la Thaïlande.

Mis à jour le : 22 novembre 2016

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Thaïlande

Paramètres des cookies