1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Voyage en Amérique centrale : les expériences incontournables
Idées de voyage

Voyage en Amérique centrale : les expériences incontournables

Texte par

Lonelyplanet.com (traduit de l'anglais par Maud Combier-Perben)

Mis à jour le : 14 janvier 2020

Carte

Les sept petits pays qui composent l’Amérique centrale constituent un tissu complexe de cultures, de ruines anciennes, de vie sauvage tropicale et de lieux propices à l’aventure.

Les voyageurs découvrant l’Amérique centrale pour la première fois pourront commencer leur périple par l’ascension de volcans parfaitement coniques perchés au-dessus des nuages, ou par une randonnée dans la jungle pour découvrir les pyramides Maya ainsi que la canopée où vivent pumas, paresseux, singes hurleurs et quetzals. Les amateurs de glisse trouveront leur bonheur sur la côte Pacifique, bordée de plages de sable blond et parsemée de bourgades essentiellement tournées vers la pratique du surf. L’arrière-pays abrite quant à lui des villages reculés mayas, kunas et miskitos ainsi que de jolies villes coloniales aux rues pavées, animées par des vendeurs poussant leurs chariots grinçants de maïs frais ou de glace pilée. Découvrez ci-dessous le top 10 des expériences à vivre lors d’un premier voyage en Amérique centrale.

tikal_-_guatemala.jpg

Tikal compte parmi les merveilles de la civilisation maya

1. Tikal, Guatemala

Tikal est surtout connu pour ses temples emblématiques dont la structure pyramidale s’élève à plus de 44 mètres de hauteur. Mais le site se distingue de Copán, Chichén Itzá, Uxmal et des autres grandes cités mayas par sa situation dans une zone reculée de la jungle. Si les nombreuses places de la cité ont été libérées des arbres et vignes qui l’envahissaient et ses temples mis au jour et partiellement restaurés, il vous faudra néanmoins passer sous l’épaisse canopée de la forêt tropicale pour vous rendre d’un bâtiment à l’autre. Les riches odeurs d’argile et de végétation mêlées à l’atmosphère paisible des lieux ainsi qu’aux bruits des animaux contribuent à faire de la visite de ce site maya une expérience unique.   

2. Lac Atitlán, Guatemala

John L Stephens, explorateur et chroniqueur du XIX siècle, a qualifié le lac Atitlán du « spectacle le plus majestueux qui lui ait été donné de voir ». Aujourd’hui, les voyageurs saisonniers continuent de s’émerveiller devant le panorama formé par la vaste étendue d’eau surplombée par des villages accrochés à flanc de colline et s’étalant jusque sur ses rives. Des pêcheurs voguent sur le lac dans leurs embarcations rustiques tandis que des femmes autochtones aux tenues multicolores se rassemblent sur ses berges parsemées d’arbres en fleurs pour y laver leur linge. Les volcans qui dominent les alentours émaillés de terres fertiles achèvent le paysage en lui conférant une beauté mystérieuse.   

ruta_de_las_flores_waterfall.jpg

Le long de la « route des fleurs » se cachent de nombreuses chutes d’eau secrètes

3. Ruta de las Flores, Salvado

Au Salvador, la « route des fleurs » est un circuit sinueux de 36 km traversant les plus vieilles plantations de café du pays ainsi que des bourgades coloniales colorées. Ces dernières, réputées pour les foires gastronomiques qui s’y tiennent le week-end et leur artisanat traditionnel raffiné, proposent également des activités sportives comme le VTT et l’équitation ainsi que des randonnées jusqu’aux cascades reculées s’égrenant le long de la splendide cordillère d’Apaneca. Vous l’aurez compris, la Ruta de las Flores compte indéniablement parmi les joyaux touristiques du Salvador.
 

4. Hummingbird Highway, Belize

Au Belize, alors qu’elle longe l’extrémité nord des monts Maya, la « route des colibris » plonge à travers jungle et vergers d’agrumes, offrant aux visiteurs une succession quasi-permanente de panoramas dignes de cartes postales. Il existe également plein d’autres raisons de s’arrêter le long de cette route. Les amateurs de plongée spéléologique apprécieront partculièrement la visite de Cave’s Branch et de St. Herman’s Cave où ils pourront, accompagnés d’un guide, explorer ses immenses grottes et chambres de rites traditionnels mayas renfermant squelettes et objets calcifiés. Parmi les autres curiosités, citons le Trou Bleu, un bassin naturel aux eaux bleu turquoise, logé dans un cénote de plus de 7 mètres de profondeur et de près de 100 mètres de large, qui fut formé par l’effondrement du toit d’une grotte traversée par un des affluents souterrains de la rivière Sibun.

bay_islands_diving.jpg

D’une grande richesse, les fonds marins des îles de la Baie sont un lieu de rêve pour la plongée

5. Islas de la Bahía, Honduras

Bercées au son du reggae, les « îles de la Baie » font partie des meilleurs sites de plongée d’Amérique centrale. Situées à l’extrémité sud de la barrière de corail mésoaméricaine – le deuxième plus grand récif corallien au monde – ces îles honduriennes sont un rêve absolu pour les passionnés de plongée qui trouveront ici un terrain de jeux interminable et une vie marine florissante. Les baroudeurs et autres voyageurs indépendants apprécieront les rues ensablées et les hébergements bon marché d’Utila, tandis que Roatán, la plus visitée des îles de l’archipel, plaira aux visiteurs et aux familles en quête d’un peu plus de confort.

6. Ville de Panama, Panama 

Capitale la plus cosmopolite d’Amérique centrale, Panama est à la fois une base idéale pour partir explorer les richesses naturelles du pays et une destination à part entière. Carrefour financier et commercial, la métropole est parsemée de tours de verre et d’acier qui ne sont pas sans rappeler celles de Miami.   
Après avoir été boudé pendant des décennies par les élites de la ville lui préférant les gratte-ciels, le Casco Viejo, centre historique de la ville, connaît un nouvel essor grâce aux artistes et aux petites entreprises ayant réinvesti ses rues pavées pour y installer lofts luxueux, cafés et établissements nocturnes.
 

7. Monteverde et Santa Elena, Costa Rica

Les forêts humides des environs de Monteverde et Santa Elena sont devenues la première destination touristique du Costa Rica. Ce site, qui attire autant les baroudeurs que les riches retraités, donne l’impression qu’un monde où agriculture bio et sources d’énergie alternatives pourraient régner en maître est possible. De splendides quetzals viennent achever ce tableau idyllique.

arenal_volcano_-_costa_rica.jpg

Le volcan Arenal domine le paysage qui se déploie le long la route touristique éponyme

8. Route de l’Arenal, Costa Rica

Si vous disposez d’un peu de temps, empruntez l’itinéraire qui rallie la Ciudad Quesada à la région de l’Arenal. Cette belle route sinueuse, avec le volcan Platanar pour toile de fond, traverse une région agraire et luxuriante parsemée de cours d’eau pour vous emmener à la découverte de villes pittoresques embaumées par les bougainvilliers. Si le temps s’y prête, vous apercevrez au loin, perçant à travers la brume, le sommet de l’Arenal. 
Après avoir traversé La Fortuna, la route longe la rive nord de la Laguna de Arenal. De chaque côté, sur les flancs verdoyants des collines ou en bordure du lac, des chemins et allées menant à de jolis hôtels, de minuscules villages aux airs autrichiens, des cafés branchés et des expositions d’artisanat originales invitent à faire une halte. En arrivant à l’extrémité ouest du lac, la route traverse le village de Nuevo Arenal, installé en bordure d’eau, puis la charmante petite ville de montagne de Tilarán, avant de rejoindre l’Interaméricaine.  

leon_nicaragua.jpg

Consacrez une journée à la découverte de León, ville insolite du Nicaragua

9. León, Nicaragua

Haut-lieu de l’intellectualisme, de la révolution et de l’indépendance, León a été le théâtre de certains des évènements politiques et artistiques les plus importants du Nicaragua. Débordante d’énergie et caractérisée par une atmosphère coloniale désuète au charme fou, la ville abrite des églises et cathédrales inspirantes, de fabuleuses collections d’art, un exceptionnel esthétisme urbain, nombre de petits restaurants cosmopolites ainsi qu’une vie nocturne trépidante. Moins proprette que Granada, sa rivale du même âge, de nombreuses personnes apprécient justement León pour son côté plus bohème. 
 

10. Isla de Ometepe, Nicaragua

Les volcans jumeaux de l’île d’Ometepe, qui s’élancent depuis les eaux du lac Nicaragua, ont captivé l’imagination de tous ceux qui s’en sont approchés, des descendants aztèques précédant la colonisation qui pensaient y trouver la terre promise, à Mark Twain qui leur réserva des envolées lyriques dans son ouvrage Travels with Mr Brown, en passant par les visiteurs, étonnamment peu nombreux, qui viennent les admirer chaque année. Avec ses terres volcaniques fertiles, ses eaux claires, ses vastes plages, sa vie sauvage et ses sites archéologiques, l’île constitue pourtant l’une des destinations incontournables d’Amérique centrale. 



Guide de voyage

Lonely Planet : Comprehensive and inspirational guides with thousands of detailed listings, reviews and recommendations for travellers with a sense of adventure and exploration

Paramètres des cookies