1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Baignade dans les cénotes du Yucatán, au Mexique
Idées de voyage

Baignade dans les cénotes du Yucatán, au Mexique

Texte par

Phillip Tang (traduit de l'anglais par Virginie Bordeaux)

Mis à jour le : 18 novembre 2019

Carte

La péninsule mexicaine du Yucatán est célèbre pour ses magnifiques plages autour de Cancún, Playa Del Carmen et Tulum. Mais si vous voulez vous rafraîchir à l’abri du soleil, dans une ambiance moins clinquante que sur la côte caribéenne, optez pour le monde souterrain des cénotes, composé de piscines naturelles aux eaux turquoise où les Mayas communiquaient avec les dieux.

Dans ces lieux secrets, vous nagerez dans une eau riche en minéraux au fond de grottes enchanteresses ou sous un ciel encadré par une végétation luxuriante, loin de l’agitation contemporaine.

Découvrez les eaux souterraines du Mexique

Les cénotes sont des piscines naturelles formées à la suite de l’effondrement de la roche calcaire, qui a révélé l’univers secret des eaux souterraines. Constituant une source d’eau par temps sec pour les Mayas, ils étaient vénérés par ce peuple (leur nom vient d’un mot maya signifiant “puits sacré”).
Les Mayas installaient des villages autour de ces puits spirituels, considérés comme des portails permettant de parler aux dieux. Lorsqu’on les voit aujourd’hui, on comprend pourquoi  les cénotes leur inspiraient une telle admiration. Nager dans ces eaux pures donne l’impression de mettre un pied dans la préhistoire, où les gigantesques plantes tropicales formaient déjà des murs végétaux monumentaux menant aux rayons du soleil.
La plupart des cénotes souterrains possèdent une eau douce dont la filtration méticuleuse par la terre la rend si claire et si pure qu’on peut regarder les petits poissons se promener parmi les plantes tapissant le fond. Les amateurs de photo sous-marine apprécieront cette transparence garantissant des clichés ultra-nets. Les cénotes à ciel ouvert offrent une eau douce également, ainsi que des algues riches en vitamines et minéraux qui nourrissent et protègent la peau des baigneurs.

6156282980_f99821edd2_b1.jpg

Snorkeling dans les eaux limpides d’un cénote

Cénote Yokdzonot, près de Chichén Itzá

On pourrait presque passer à côté du cénote Yokdzonot. Un autre cénote plus connu se trouve à 10 minutes de route des pyramides mayas de Chichén Itzá, mais Yokdzonot, à seulement 10 minutes supplémentaires, vous permettra d’échapper aux foules et aux cars de touristes.
Soit vous serez les seuls à vous y baigner, soit vous rencontrerez juste assez de personnes pour partager ce moment exceptionnel à barboter dans l’eau douce au milieu d’une végétation luxuriante, les petits poissons filant sous vos pieds tandis qu’un colibri flotte dans l’air au-dessus de vous.
Prenez le temps d’admirer le soin apporté par un collectif de femmes mayas (Zaaz Koolen Haa, ou coopérative “de l’eau claire”) à l’entretien du cénote, selon l’esprit de coopération qui a contribué à créer le parc naturel environnant. En descendant vers l’eau, remarquez les sentiers où chaque pierre a été posée à la main.

istock-879391096_1.jpg

Cénote Dos Ojos au Quintana Roo, Mexique

Cénote Dos Ojos, près de Tulum

Le cénote des “deux yeux” est composé de deux piscines naturelles : l’une aux eaux bleues et limpides, l’autre plus sombre et profonde. Les deux sont bien entretenues mais la seconde, surnommée “l’œil noir”, est la plus prisée pour son expérience de snorkeling dans une obscurité presque totale.
Vous pourrez louer sur place masque et tuba avec une lampe vous permettant de voir les stalactites quand vous sortirez la tête de l’eau pour respirer. Les lieux sont exigus, mais si vous n’êtes pas claustrophobe et que la spéléologie vous est familière, vous serez grisés par la vue des rayons de lumière qui transpercent la surface des eaux claires et accompagnent à la perfection les pyramides cosmiques de Tulum.
On peut aussi pratiquer le snorkeling dans la piscine à ciel ouvert, où la lumière du soleil inondant le monde souterrain à travers l’eau bleue transparente procure une véritable détente. Le site de Dos Ojos (accessible uniquement en voiture ou en taxi) comprend également des grottes sèches praticables en marchant, dont les stalactites abritent de nombreuses chauves-souris.

9500855933_de05b8e119_b.jpg

Nage relaxante dans le cénote Dos Ojos

Cénote Azul, près de Tulum et de Playa Del Carmen

Le cénote Azul, à ciel ouvert, brille par sa simplicité, ce qui lui donne le charme d’un vieux parc d’attractions – on sait qu’il en existe des plus grands et plus impressionnants, mais on peut en profiter dans le calme car le lieu n’est pas bondé.
Grâce à la transparence de l’eau turquoise, vous pourrez regarder les poissons tropicaux filer à toute allure sans mettre la tête sous l’eau, mais les amateurs de plongée trouveront sous la surface tout un monde bleu à explorer. Le site convient à tous les âges : les enfants peuvent sauter dans l’eau d’une mini-falaise et les personnes moins en forme physiquement peuvent barboter dans des points d’eau plus petits, flâner sur les sentiers ou simplement disserter au bord de l’eau en pique-niquant. Depuis Playa Del Carmen ou Tulum, des minibus (camiones) vous conduiront sur place pour quelques pesos.

3388405643_852974a167_b.jpg

Trois racines descendant du plafond du cénote Samula

Cénote Samulá, près de Valladolid et de Chichén Itzá

Le cénote Samulá, situé dans la localité de Dzitnup, est bien connu des photographes pour ses lumières artificielles de différentes couleurs qui animent légèrement les parois de la grotte fermée. Celles-ci créent un décor évocateur pour les promeneurs qui se baignent dans les eaux froides et vivifiantes. Vous serez émerveillés quand vous lèverez la tête et verrez les longues racines d’arbres qui se déversent à travers un grand trou dans le plafond très haut au-dessus de vous.
La lumière du soleil descend depuis cette ouverture, éclairant la grotte et l’eau bleue tandis que les poissons-chats vous mordillent les pieds et que les chauves-souris virevoltent bruyamment. Un assemblage naturel improbable qui a de quoi donner un grand sentiment d’humilité. Un sentier rocailleux mène en bas du cénote et l’eau est si claire qu’on voit parfaitement tous les niveaux du fond quand on s’y baigne.

Cénote Ponderosa, près de Playa Del Carmen

Le mystère entoure Ponderosa (également appelé Jardín del Edén – “jardin d’Éden”), où les Mayas procédaient à des sacrifices humains et jetaient des offrandes de jade et d’or pour leurs dieux. Qu’est-ce qui brille sous l’eau ? Probablement des poissons scintillants qui entrent et sortent avec légèreté des grottes sous-marines. Mais sait-on jamais ? Avec 15 m de profondeur, vous pouvez louer du matériel de plongée et tenter votre chance pour trouver un trésor ancien, ou au moins quelques fossiles de coquillages.
Ce vaste cénote est partiellement couvert par un plafond rocheux, comme creusé dans le flanc de la forêt tropicale. Vous pouvez vous élancer du rebord (attention de ne pas sauter dans les hauts-fonds) et nager jusqu’au point d’eau ensoleillé pour faire du snorkeling. Le site se trouve au fond d’un vallon forestier qui retient l’humidité. On imagine aisément les Mayas communiquer avec leurs divinités en voyant le reflet des cieux à la surface de l’eau.

4367518273_b3fa24a2cd_b.jpg

Voyageurs explorant un cénote profond bordé de végétation

Grutas de Loltún, près de Chichén Itzá et de Tulúm

Même si vous détestez les espaces étroits ou n’aimez pas nager, vous pourrez admirer le merveilleux monde souterrain des Mayas grâce aux grutas (grottes), d’où on peut voir des cénotes sans se mouiller. Les Grutas de Loltún sont les plus vastes de la péninsule du Yucatán et offrent une promenade spectaculaire dans l’univers des plafonds monumentaux de l’intérieur des terres.
Des guides vous conduisent dans un réseau de cavernes ornées de dessins vieux de milliers d’années, de racines jaillissant du plafond dans une explosion de lumière, ainsi que de stalagmites et de stalactites se rejoignant en colonnes sur lesquelles on peut taper pour faire de la musique.

Qu'emporter pour une virée dans les cénotes du Yucatán ?

Prévoyez maillot de bain, crème solaire, eau, sandales ou tongs et serviette, et laissez les objets de valeur dans votre chambre. Les droits d’accès s’élèvent à environ 100 pesos (5,20 $US/4,70 €, en espèces uniquement) par personne. Tous ces cénotes sont équipés de vestiaires où l’on peut louer des lampes électriques, des gilets de sauvetage et du matériel de snorkeling. Certains louent même des vélos pour explorer les environs. Et comme vous êtes au Mexique, vous trouverez à coup sûr des taxis et de quoi grignoter à proximité.



Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la péninsule du Yucatán

Paramètres des cookies