1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Les plus belles découvertes à faire au Mexique
Idées de voyage

Les plus belles découvertes à faire au Mexique

Mis à jour le : 4 juin 2019

Carte

Plages de sable blanc, cuisine épicée, pyramides aztèques, architecture coloniale, tableaux de Frida Kahlo, musique des mariachis : le Mexique évoque un tourbillon de couleurs et de sons. Mais la réalité de ce pays nous emmène bien au-delà des clichés.

1. Incomparable Palenque

Bienvenue dans l’exquise Palenque, un ancien monde maya où des pyramides spectaculaires se dressent au-dessus de la cime couleur émeraude des arbres, et où les singes passent furtivement en poussant des cris suraigus. Prenez le temps d’admirer  les bas-reliefs, cherchez le tombeau abritant le sarcophage de la mystérieuse Reine rouge et flânez dans le dédale du palais à la tour emblématique, avant de découvrir le temple des Inscriptions, le mausolée de Pakal, souverain le plus puissant de la cité-État.

adobestock_63706818.jpeg

Palenque, un ancien monde maya où des pyramides spectaculaires se dressent

2. Cabo Pulmo

Redécouvrez la magie de l’ancienne Baja en explorant sa côte est. Cabo Pulmo recèle un site de plongée où subsiste le plus ancien des trois récifs de corail que compte toute la côte ouest d’Amérique du Nord. D’une surface de 7,1 ha, c’est l’une des plus grandes et des plus riches réserves marines au monde. Vous pourrez y observer des coraux noirs (antipathaires), des balistes, des thons jaunes et des vivaneaux. Selon la saison et les courants, vous aurez peut-être aussi la chance d’apercevoir requins-marteaux, raies mantas et requins-baleines.

adobestock_200460653.jpeg

Cabo Pulmo, l’une des plus grandes et des plus riches réserves marines au monde

3. Mexico, capitale culturelle

Capitale politique de la nation depuis des siècles, Mexico occupe aussi le devant de la scène culturelle. Les grands muralistes du pays y ont réalisé leurs oeuvres les plus emblématiques – Diego Rivera au Palacio Nacional et José Clemente Orozco au Palacio de Bellas Artes, par exemple. Beauxarts, musique, danse et théâtre sont omniprésents – même une promenade en barque à Xochimilco ne serait pas tout à fait réussie sans la ferveur de la musique des mariachis.

adobestock_196404427.jpeg

L'ange de l'Indépendance à Mexico

4. Le dernier train du Mexique

Le Ferrocarril Chihuahua Pacífico (train du canyon du Cuivre ; p. 791) demeure l’un des plus beaux parcours ferroviaires d’Amérique latine. Les trains partent de Los Mochis vers les hautes plaines arides du Chihuahua et traversent les sensationnels paysages rocheux du canyon du Cuivre. On voit défiler forêts alpines, vallées subtropicales, villages tarahumaras et de profonds canyons. Faites une pause photo au bord du précipice ou restez plusieurs jours pour découvrir un décor naturel à couper le souffle.

5. Pyramides de Teotihuacán

Jadis l’une des plus grandes cités de Méso-Amérique, Teotihuacán est à seulement une heure de Mexico. La Pirámide del Sol (pyramide du Soleil) et la Pirámide de la Luna (pyramide de la Lune) dominent les vestiges de l’ancienne métropole, qui, même après sa chute au VIIIe siècle, demeura longtemps un lieu de pèlerinage pour la royauté aztèque. Aujourd’hui, il attire une foule désireuse de s’imprégner des énergies mystiques censées y converger.

adobestock_6433216.jpeg

La Pirámide del Sol et la Pirámide de la Luna dominent les vestiges de l’ancienne métropole

6. Oaxaca, la ville

Cette ville, baignée de la lumière des hautes terres, séduit d’emblée le visiteur : cuisine mexicaine créative, magnifique artisanat, fêtes colorées, architecture coloniale, scène artistique en plein essor et mezcals légendaires distillés dans les villages alentour. Monte Albán, ancienne capitale zapotèque, n’est pas bien loin, tout comme les villages d’artisans indiens, ainsi que les collines boisées de la Sierra Norte, paradis des randonneurs et des amateurs de VTT. 

7. Artisanat

Extraordinairement variée, l’artesanía (artisanat) d’aujourd’hui n’a rien à envier aux superbes costumes de la noblesse préhispanique, aux céramiques raffinées de même qu’aux objets du quotidien (vêtements, paniers, récipients) de ses humbles sujets. Où que l’on aille – boutiques, marchés ou ateliers d’artisan – pour acheter textiles, bijoux, sculptures en bois-de-fer ou masques incrustés de perles, le talent et la créativité des potiers, tisserands, orfèvres, sculpteurs et travailleurs du cuir sont un régal pour les yeux. À vos porte-monnaie !

adobestock_93823793.jpeg

Le talent et la créativité des potiers, tisserands, orfèvres, sculpteurs et travailleurs du cuir sont un régal pour les yeux !

8. Mérida la merveilleuse

Capitale culturelle du Yucatán, cette grande ville à taille humaine comporte un centre colonial superbement préservé. Elle est sillonnée d’étroites rues pavées, les musées et galeries d’art y sont nombreux et elle compte d’excellentes tables. Proches de la ville se trouvent des réserves naturelles, de gracieuses haciendas (domaines) et des cenotes (puits naturels) cachés dans la jungle. Plus loin, les sites mayas peu visités qui jalonnent la Ruta Puuc permettent de remonter le temps sans être bousculé par la cohue des touristes.

9. Magie de San Cristóbal de las Casas

San Cristóbal de las Casas, ville coloniale haut perchée au coeur du Chiapas indien, est sillonnée de ruelles pavées où il fait bon se balader. Mariant modernité et tradition maya à travers ses cafés cosmopolites et sa culture ancestrale, elle sert aussi de tremplin pour l’exploration des merveilles naturelles du Chiapas et la découverte des villages tzotziles et tzeltales. Visitez les églises et les marchés, montez à cheval dans d’odorantes forêts de pins, et passez les soirées au coin du feu dans un bar douillet.

adobestock_28872615.jpeg

San Cristóbal de las Casas, ville coloniale haut perchée au coeur du Chiapas indien

10. Chichén Itzá

Si ce site maya est le plus touristique du Mexique, c’est qu’il est réellement extraordinaire. De l’imposante silhouette monolithique de la pyramide d’El Castillo (où l’ombre du dieu serpent à plumes Kukulcán semble monter les marches lors des équinoxes de printemps et d’automne) au cenote sacré en passant par l’architecture insolite d’El Caracol, l’héritage laissé par les astronomes mayas éblouit le visiteur. Admirez la plateforme de Crânes et les bas-reliefs du temple de Guerriers, ou revenez le soir pour assister au spectacle son et lumière.

adobestock_97132665.jpeg

Le Chichen Itza, site maya le plus touristique du Mexique

11. Détente sur la côte de Oaxaca

Après quelques jours sur ce littoral de 550 km donnant sur le Pacifique, vous n’aurez plus envie de partir. Mettez le cap sur Puerto Escondido, port de pêche et paradis du surf, sur les paisibles stations balnéaires des Bahías de Huatulco ou optez pour l’atmosphère décontractée de Zipolite, San Agustinillo ou Mazunte. Au programme : soleil, gastronomie, bars de plage, baignade, surf, snorkeling, sorties en bateau pour apercevoir tortues, dauphins, baleines, crocodiles ou oiseaux.

12. Plaisirs culinaires

La cuisine mexicaine possède une identité très marquée, et chaque région a ses propres spécialités saisonnières, concoctées avec des produits frais du marché. Pour faire voyager vos papilles, goûtez aux spécialités locales dans les restaurants, les marchés et aux étals de rue. Un tourbillon de saveurs aussi inédites que délicieuses vous attend. À l’heure du dîner, il ne reste plus qu’à choisir parmi les nombreux chefs qui font des merveilles en mariant recettes traditionnelles et ingrédients innovants.

adobestock_201259964.jpeg

Un tourbillon de saveurs aussi inédites que délicieuses vous attend ! Essayez les quesadillas !

13. Huasteca Potosina, San Luis Potosí

Sous-région de San Luis Potosí, la luxuriante Huasteca Potosina propose sites archéologiques, grottes, cascades et rivières permettant de plonger, canoter ou juste lézarder. Le turquoise et les nuances de vert dessinent un paysage naturel somptueux. La région conserve une culture huastèque très vivace (goûtez au zacahuil, version locale XXL du tamal) et abrite l’étonnant jardin de Las Pozas, dont les gigantesques constructions d’inspiration surréaliste rappellent celles de Dalí. 

adobestock_187690483.jpeg

Vue aérienne des cascades de Tamul

14. Volcán Paricutín

Situé dans l’État du Michoacán, le Paricutín est sorti de terre en 1943 au milieu d’un champ de maïs. Ce volcan, l’un des plus jeunes de la planète, est aussi l’un des rares dont on a étudié le cycle de vie. Son cratère endormi de 410 m de haut est facile d’accès : certains arpentent ses flancs à travers les champs de lave, d’autres parcourent son sable noir à cheval, et terminent les derniers mètres à pied sur les éboulis volcaniques. Quelle que soit la façon d’arriver au sommet, cette merveille géologique procure une sensation inoubliable.

15. Pico de Orizaba

Le pic d’Orizaba, sommet enneigé de 5 611 m d’altitude, est le point culminant du pays. L’épuisante ascension de ce volcan n’a rien à voir avec une promenade de santé : il vous faudra impérativement être accompagné d’un guide local aguerri, porter des vêtements adaptés au froid et posséder un grand sens de l’aventure… Si l’expérience vous semble un peu trop redoutable, des randonnées moins difficiles sont également organisées sur les versants inférieurs.

adobestock_150357858.jpeg

Le pic d’Orizaba, sommet enneigé de 5 611 m d’altitude, est le point culminant du pays

16. San Miguel de Allende

Cette beauté coloniale a tout pour plaire : climat printanier, lumière exceptionnelle, architecture, artisanat et tradition culinaire. Elle possède en outre un riche calendrier festif, avec musique, défilés et feux d’artifice. Choisie par de nombreux étrangers pour passer leur retraite, San Miguel est cependant bien davantage qu’un repaire d’expatriés et mérite que l’on s’y attarde.

adobestock_38845922.jpeg

Eglise San Miguel Arcangel

17. Des papillons par millions

Chaque année, un époustouflant phénomène naturel se produit dans la Reserva de la Biósfera Santuario Mariposa Monarca (réserve des papillons monarques) : des nuées de papillons aux tons dorés et orangés recouvrent les forêts et les collines de la réserve. Entre fin octobre et mars, lorsqu’ils migrent pour échapper au froid glacial de la région des Grands Lacs, ces papillons viennent se poser ici, alourdissant les branches des sapins et transformant le paysage en un coucher du soleil permanent. À ne pas manquer.

18. Costa Maya

Profitez de cette région peu connue pendant qu’il en est encore temps. Contrairement à Cancún et à la Riviera Maya, surexploitées, la Costa Maya a choisi la voie du développement durable. Elle compte encore de paisibles villages de pêcheurs, tels que Mahahual et Xcalak, où on trouve  de formidables sites de plongée. Les terres de l’intérieur sont tout aussi belles, avec la Laguna Bacalar, réputée pour ses paysages hypnotiques, son cenote et son ancienne forteresse espagnole.

adobestock_213697484.jpeg

Profitez de cette région peu connue pendant qu’il en est encore temps.

19. Côte pacifique

Îles désertes, criques verdoyantes sur fond de montagnes et de forêts tropicales, vastes étendues de sable fin et lagunes peuplées d’une multitude d’oiseaux, la côte pacifique du Mexique donne à voir une nature splendide. Il y a aussi des stations balnéaires animées – Mazatlán, Puerto Vallarta, Manzanillo, Ixtapa, Zihuatanejo et Acapulco –, avec çà et là des spots de surf de classe internationale, comme Barra de Nexpa, Boca de Pascuales, Troncones et Puerto Escondido.

20. Guadalajara la festive

La deuxième ville du Mexique tient davantage d’un ensemble hétéroclite de pueblos que d’une belle métropole. Ses bâtiments coloniaux, ses églises, ses marchés, ses espaces publics et son artisanat que l’on peut acheter dans les faubourgs bohèmes de Tlaquepaque et de Tonalá donnent tout son charme à la capitale du Jalisco. La jeunesse et la classe moyenne festoient des week-ends entiers dans les bars et discothèques et c’est le meilleur endroit pour se régaler de bons petits plats dans tout l’ouest du pays.

adobestock_204263319.jpeg

Cathédrale de Guadalajara

21. Espíritu Santo

Le vent et les vagues ont sculpté la côte de grès rose de cette île spectaculaire, dessinant de longs doigts entre lesquels se cachent des criques paradisiaques. Au coeur d’une réserve de biosphère protégée par l’Unesco, c’est un terrain somptueux où plonger en compagnie d’inoffensifs requins-baleines, explorer des récifs multicolores, camper sous un magnifique ciel étoilé, observer une colonie de lions de mer ou glisser en kayak le long d’une  myriade de baies azurées.

22. Tulum

Avec ses ruines mayas mondialement célèbres surplombant une plage caribéenne de sable blanc bordée d’eaux turquoise, Tulum séduit les touristes à juste titre. L’hébergement, des cabanes de plage aux hôtels haut de gamme, s’adresse à toutes les bourses, et les excellents bars et restaurants ne manquent pas. Les environs regorgent de curiosités, parmi lesquelles des cenotes (puits naturels creusés dans le calcaire) et d’autres sites mayas. Attention, vous pourriez bien y rester plus longtemps que prévu. 

adobestock_62709329.jpeg

Tulum, qui jouit d’une sublime plage et d’un exceptionnel site maya.

23. Puerto Vallarta

Les visiteurs tombent sous le charme de l’accueillante Puerto Vallarta, plus authentique et vivante que la plupart des grandes stations balnéaires du Mexique. Au bord d’une longue baie émaillée de jolies plages, elle offre une vie nocturne digne d’une grande ville, une scène LGBT légendaire et des possibilités d’escapade. Au-delà de l’agréable promenade en planches du front de mer, les gastronomes peuvent profiter d’une cuisine de rue de qualité et d’un choix de restaurants fusion raffinés. 

24. Guanajuato

Classée au Patrimoine mondial, Guanajuato, ancienne cité minière devenue ville universitaire, s’enorgueillit de jolies places, de musées originaux, de riches demeures coloniales et de maisons aux tons pastel. Suivez les ruelles piétonnes du centre historique, laissez-vous séduire par ses orchestres de mariachis (photo), découvrez ses estudiantinas (fêtes de rue traditionnelles) et ses bars étudiants. Les tunnels creusés sous la ville – principales voies d’accès pour se déplacer – ajoutent encore à son cachet insolite.

adobestock_176631898.jpeg

Classée au Patrimoine mondial, Guanajuato, ancienne cité minière devenue ville universitaire

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Mexique

Paramètres des cookies