1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Visiter la Sardaigne hors des sentiers battus
Idées de voyage

Visiter la Sardaigne hors des sentiers battus

Mis à jour le : 20 mars 2019

Carte

La Sardaigne captive les voyageurs et les raisons en sont multiples : il y a son littoral éblouissant, d'abord, mais aussi son arrière-pays sauvage et montagneux, sa culture ancienne et originale ainsi que ses traditions. L'île est trompeuse : petite sur la carte, elle est immense pour le voyageur qui découvre à chaque venue de nouveaux sentiers et de nouvelles pépites. On vous montre notre séléction des 10 expériences pour découvrir la Sardaigne, hors des sentiers-battus. 

1. Valle della Luna

A quelques kilomètres au nord-ouest d'Aggius, en direction de Trinita d'Agultu, surgit un paysage irréel, la Valle della Luna. De gros rochers de granit jonchent des collines ondoyantes et des terres cultivées tels les billes de quelque géant. Le belvédère, situé sur la SP74, surplombe une vue fantastique sur toute la campagne environnante, émaillée de rochers sculptés. La vallée est idéale pour une balade à vélo. La route descend ensuite jusqu'à la mer dans un décor éblouissant

adobestock_187687059.jpeg

De gros rochers de granit jonchent des collines ondoyantes et des terres cultivées tels les billes de quelque géant.

2. Argentiera, de la mine à la plage

À quelque 11 km au nord du Lago Baratz, les ruines fantomatiques de ce qui fut la plus importante mine d’argent sarde dominent l’insolite crique d’Argentiera. L’extraction qui commença sous les Romains s’est poursuivie jusque dans les années 1960. Abandonnés, les bâtiments miniers en brique sombre, qui ne tiennent plus qu’à l’aide d’échafaudages en bois, forment un ensemble chaotique qui se dresse en retrait d’une petite plage de sable gris. Il est impossible de les visiter, mais vous pouvez admirer la vue d’ensemble. Une autre plage, plus belle, est accessible depuis la route d’accès aux mines. Argentiera se trouve au bout de la SP18, indiquée à partir de Palmadula.

adobestock_126619386.jpeg

Argentiera

3. Le Lago di Liscia et l'Oliveraie millénaire

Après Arzachena, la SP427 s’enfonce au coeur de l’arrière-pays de la Gallura. La route cahoteuse grimpe entre champs et montagnes jusqu’au bourg agricole de Sant’Antonio di Gallura avant de rejoindre le Lago di Liscia, l’un des secrets les mieux gardés de Sardaigne. Source essentielle d’alimentation en eau de la côte est de la Gallura, ce lac artificiel long de 8 km s’étend au milieu de monts granitiques couverts de forêts de chênes. Le meilleur endroit pour admirer ce paysage est une aire de pique-nique située près de l’Olivastri Millenari di Santo Baltolu (2,50 euros), une réserve méconnue qui protège des oliviers sauvages millénaires. Les botanistes de l’université de Sassari ont calculé que le plus gros, dont la circonférence atteint 20 m et la hauteur 14,5 m, serait âgé de quelque 3 800 ans ! Pour rejoindre ce site depuis Sant’Antonio di Gallura, suivez la route de Luras et Tempio Pausania, puis tournez à l’embranchement indiqué "olivastri millenari". Après 10 km environ, une piste de terre abrupte monte sur la gauche. L’oliveraie se trouve tout en haut.

adobestock_169410018.jpeg

le Lago di Liscia, l’un des secrets les mieux gardés de Sardaigne

4. Péninsule du Sinis

S’avançant dans le Golfo di Oristano, la péninsule du Sinis compose un monde à part. Ses lagunes aux eaux limpides – Stagno di Cabras, Stagno Sale Porcus et Stagno Is Benas – et ses plages d’un blanc immaculé lui donnent un petit air tropical, tandis que la plate campagne verdoyante semble vierge de toute activité humaine. En réalité, la région est habitée depuis le Ve siècle av. J.-C. Des nuraghi émaillent le paysage et le site punico-romain de Tharros témoigne de l’importance historique de la région. Les sportifs apprécieront les possibilités de faire du surf, de la planche à voile et de belles plongées. L’été semble la période évidente pour la visite, le début du printemps est aussi magnifique, avec l’afflux d’oiseaux migrateurs qui viennent se ressourcer dans les eaux peu profondes des étangs littoraux. Vous pourrez notamment admirer les magnifiques colonies de flamants roses.

adobestock_87278390.jpeg

Province d'Oristano,peninsule du Sinis

5. La vallée di Lanaittu

Cette vallée enchanteresse de 7 km, indiquée à partir de la route Oliena-Dorgali, invite à découvrir les paysages karstiques du Supramonte à pied, à vélo ou en voiture. D’imposantes montagnes de calcaire, des falaises et des grottes dominent l’étroite vallée émaillée de merveilles naturelles et archéologiques. Romarin et pistachiers lentisques, vignes et oliviers s’y épanouissent et fournissent le cadre de vie à de nombreux animaux : martres, oiseaux de proie, sangliers ou chèvres.
Les amateurs d’archéologie seront dans leur élément en découvrant des sites habités depuis le milieu du néolithique. Près de l’extrémité sud de la vallée, on peut explorer la Grotta di Sa Ohe (2 euros ; 9h-18h avr-sept) et la Grotta di Sa Ohe (5 euros ; 9h-17h avr-sept), ainsi que Sa Sedda ‘e Sos Carros, un site nuragique datant de 1300 av. J.-C. Les billets pour les trois sites sont en vente au Rifugio Sa Ohe, un refuge chaulé en bas d’une piste de terre signalisée.

Il faut être motorisé pour se rendre dans la vallée. Attention : la majeure partie de la route n’est pas asphaltée, mais elle est généralement adaptée aux véhicules ordinaires ; renseignez-vous sur place si vous n’êtes pas sûr des conditions lors de votre périple. L’entrée nord de la vallée est à 10 km à l’est d’Oliena. En quittant Oliena, suivez d’abord les panneaux indiquant “Su Gologone”, puis bifurquez à droite à la sortie “Valle di Lanaittu”.

adobestock_99213114.jpeg

Supramonte, Sardaigne

6. Sorgono

Sorgono vaut le détour, aussi bien pour le trajet qui y mène que pour le village lui-même. Situé au coeur du Mandrolisai, une région vallonnée et isolée à l’ouest du Gennargentu, le bourg est entouré de vignes et d’immenses forêts de chênes-lièges, de châtaigniers et de noisetiers. À Sorgono même, la Cantina del Mandrolisai (0784 6 01 13 ; Corso IV Novembre 20 ; 8h-13h et 14h30-17h30 lun-ven, 9h-13h sam) est l’un des principaux producteurs de vin. N’oubliez pas de goûter au mandrolisai DOC (AOC), un vin rouge réputé produit à partir des cépages cannonau, muristeddu et monica.

En voiture, vous rejoindrez Sorgono après 35 minutes d’un sinueux trajet vers le nord depuis Aritzo par la SS295, ou après 1 heure 15 de route vers le sud depuis Nuoro par la SS131dcn. Quelques bus ARST rallient également Aritzo (2,50 euros, 45 min) et Nuoro (4,90 euros, 1 heure 45) depuis Sorgono. Pour qui apprécie les voyages en train, de fin juin jusqu’à début septembre, le Trenino Verde traverse la région viticole entre Sorgono et Mandas (16 euros, 4 heures).

7. Oasi di seu

À quelques kilomètres de Tharros, signalé depuis la grand-route, l’Oasi di Seu est un petit paradis botanique. Après avoir parcouru les 3 km de piste menant jusqu’à l’entrée, on pénètre dans un monde silencieux où des sentiers sablonneux sillonnent une nature vierge. Palmiers nains et pins d’Alep jettent çà et là leur ombre sur le maquis, exhalant de suaves odeurs végétales.

8. Kayak de mer à Cardedu

Il n’est pas meilleure manière d’admirer les criques, les grottes et les formations rocheuses de l’Ogliastra que de les découvrir avec Francesco Muntoni, un guide et prestataire qui connaît la région comme sa poche.

À Cardedu, à 16 km au sud de Tortolì, Cardedu Kayak (348 9369401, 0782 7 51 85, Località Perda Rubia, SS125, Km 121,6, Cardedu) vous propose de passer la journée à pagayer dans des eaux turquoise. Francesco guide des pagayeurs de tous niveaux. Comptez entre 150 euros et 200 euros les cinq cours de deux heures chacun ; si vous préférez vous débrouiller seul, comptez 25 euros par personne au minimum pour la location d’un kayak à la journée. Pensez à apporter votre maillot de bain en été. Francesco organise aussi des sorties plus longues et des expéditions “camping nautique” pour ceux qui souhaitent pêcher en kayak et dormir sur des plages désertes. Il organise aussi des circuits à vélo dans les vallées fertiles entourant Cardedu via son entreprise MTB Sardinia, ainsi que des randonnées sur la superbe côte de granit rouge et des excursions dans les collines environnantes, où les domus de janas ne manquent pas.

adobestock_143129862.jpeg

Plage Su Sirboni, Ogliastra

9. Spiggia di Piscinas

Une véritable carte postale ! Ce large ruban de sable blond s’insère entre une mer battue par les vents et une longue et haute ligne de dunes parsemées d’un maquis à peine vert. Les dunes, appelées ici “désert sarde”, atteignent par endroits 60 m de haut. Indiquée sur la SS126, la Spaggia di Piscinas est accessible via Ingurtosu et une piste de 9 km. En quittant la SS126 en direction d’Ingurtosu, la route descend dans une vallée où subsistent les bâtiments et machines abandonnés d’un village minier du XIXe siècle.

Les infrastructures sont rares sur la plage, mais l’été, deux ou trois bars (avec douches) proposent parasols et chaises longues.

adobestock_67065667.jpeg

la Spiaggia di Piscinas

10. Une journée au vert dans le Sarrabus

À mille lieues de l’agitation urbaine de Cagliari, le Monte dei Sette Fratelli est le point culminant du Sarrabus. Ses pics de granit et ses étendues boisées, où chênes-lièges et chênes verts se mêlent aux genévriers, aux lauriers roses et aux arbustes de myrte, sont un havre pour les sangliers, les faucons et les aigles dorés, et l’un des trois derniers habitats du cervo sardo (cerf de Sardaigne). Accessible par la SS125, cet espace invite à de belles randonnées, qu’il s’agisse de promenades faciles ou d’une ascension ardue de 12 km jusqu’à la Punta Sa Ceraxa (1 016 m).

Procurez-vous une carte auprès de la Caserma Forestale Campu Omu, le poste des gardes forestiers près de l’embranchement de Burcei, sur la SS125. De Burcei, une route tranquille grimpe jusqu’à la Punta Serpeddi (1 067 m), d’où le regard embrasse tout le Sarrabus jusqu’à Cagliari et la mer.

adobestock_97470544.jpeg

Une journée au vert dans le Sarrabus

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Sardaigne

Paramètres des cookies