1. Accueil
  2. Magazine
  3. Où partir ?
  4. Top 5 des destinations à faire en septembre
Où partir ?

Top 5 des destinations à faire en septembre

Mis à jour le : 13 août 2020

Carte

Pas toujours facile de savoir si la destination choisie sera idéale au moment de votre période de vacances. Si pour certains septembre rime avec rentrée des classes, d'autres en revanche misent sur le hors-saison ! On vous donne nos cinq destinations fétiches pour profiter du mois de septembre

1. Sumatra et Java, Indonésie

Pourquoi en septembre ? Pour voir des orangs-outans et explorer la jungle, les volcans et les temples.
L’Indonésie, qui fait partie du plus grand archipel du globe, regorge de merveilles. Ses îles les plus occidentales, Sumatra et Java, en donnent un aperçu assez condensé. Le mois de septembre réunit les meilleures conditions de l’année sur tous les plans : temps généralement sec, excellentes vagues pour surfer sur la côte ouest, baisse de la fréquentation et des prix. Dans les jungles du nord de Sumatra, rencontrez les “hommes de la forêt” au Bohorok Orangutan Centre et descendez la rivière Bohorok en chambre à air à Bukit Lawang. Berastagi est le point de départ des ascensions du volcan Sibayak, tandis que le Danau Toba, plus grand lac de cratère de la planète, permet de nager en admirant les maisons traditionnelles batak aux toits abrupts. À Java, visitez les sites de Prambanan et Borobudur (qui serait le plus vieux temple bouddhique du monde), et randonnez aux abords du cratère fumant du mont Bromo.

S’organiser : arrivez en avion (ou en ferry depuis Penang) à Medan, puis rejoignez par voie de terre Bukit Lawang, Berastagi, le Danau Toba et Bukittinggi, avant de vous envoler pour Djakarta au départ de Padang. Allez en avion ou train à Yogyakarta pour voir les temples, et terminez par le Bromo.
À savoir : l’extrême nord de Sumatra est plus pluvieux en septembre – prévoyez un imperméable pour Medan et Bukit Lawang.

adobestock_102578391_1.jpeg

Valle de Kerinci, Sumatra, Indonesie

2. La Route de la soie, Asie Centrale

Pourquoi en septembre ? Pour traverser cette région mythique dans la douceur de l’automne.
Les marchands sillonnent l’Asie centrale depuis des millénaires. La Route de la soie n’a pas perdu de son attrait, en particulier, entre la mer Caspienne et la ville de Kashgar (ouest de la Chine). Les conditions y sont optimales en septembre – la chaleur n’est plus écrasante dans les déserts du Turkménistan et les villes d’Ouzbékistan, et il n’y a pas trop de neige dans les montagnes et près des lacs turquoise du Kirghizstan et de l’ouest de la Chine.

S’organiser : les itinéraires les plus populaires partent d’Istanbul et traversent la Turquie puis l’Iran ou la Géorgie et l’Azerbaïdjan pour rejoindre le Turkménistan. Voyez le cratère de gaz de Darvaza et Achgabat au Turkménistan, les medersa et les minarets de Khiva et de Samarcande en Ouzbékistan, la steppe et le lac Son Koul au Kirghizstan, et le marché du dimanche à Kashgar. Si vous n’avez que 2 semaines, vous pourrez voyager d’Achgabat à Tachkent (Ouzbékistan) ou de Tachkent à Bichkek (Kirghizstan).
À savoir : vous pouvez avoir besoin d’un visa et/ou d’une lettre d’invitation pour entrer en Turquie, en Iran, au Turkménistan et en Chine. Renseignez-vous à l’avance.

istock-sb_stock-route_de_la_soie.jpg

Colline de Zuluk, un point de transit de la Route de la soie

3. Arizona et Utah, Etats-Unis

Pourquoi en septembre ? Pour découvrir en voiture, au fil de l’eau ou à pied les canyons les plus impressionnants. Long de 446 km, large de 29 km en certains endroits, et profond de 1,6 km, le Grand
Canyon est décidément immense. En plein été, il attire des foules de curieux. Pourtant, si vous vous y rendez en septembre, non seulement les vacanciers seront partis, mais les températures seront aussi plus raisonnables pour vous lancer dans l’une des randonnées qui longent le canyon. La période se prête également au rafting sur le Colorado : les bateaux motorisés sont interdits après le 15 septembre, ce qui rend l’atmosphère plus paisible. De même, les autres sites vedettes du nord de l’Arizona et du sud de l’Utah – parcs nationaux de Zion, Bryce Canyon et Canyonlands, Monument Valley – sont plus tranquilles en septembre ; plus vous arriverez tard dans le mois, mieux vous en profi terez.

S’organiser : comptez 1 à 2 semaines pour un circuit partant de Las Vegas et couvrant le Grand Canyon, Monument Valley et les parcs nationaux de Zion, Bryce Canyon, Arches et Canyonlands ; ajoutez quelques jours si vous voulez faire du rafting sur le Colorado.
À savoir : les nostalgiques pourront emprunter des sections de la mythique Route 66, qui longe l’Interstate 40 en Arizona, notamment entre Crookton et Topock.

fotolia_46675324_subscription_monthly_m.jpg

Horseshoe Bend, Arizona, USA

4. La Géorgie

Pourquoi en septembre ? Pour marcher dans des prairies parsemées de monastères et déguster des vins locaux.
Nichée entre la mer Noire et le Caucase, la Géorgie est une terre où des tours de guet en pierre veillent sur des vallées verdoyantes, où de vieilles églises sont blotties sous de hauts sommets et où, dit-on, le vin fut inventé il y a sept millénaires. Les nuances de septembre annoncent l’arrivée de l’arrière-saison : la chaleur écrasante de l’été s’atténue dans les plaines, les tons automnaux commencent à se répandre, et les vendanges dans la région de la Kakhétie sont un appel à déguster les meilleurs crus du pays.

S’organiser : commencez par la capitale, Tbilissi, et ses maisons traditionnelles à balcon dominées par la forteresse de NariKala. Rejoignez ensuite la Kakhétie, à l’est, pour une virée œnologique, puis les sommets du Caucase autour de Kazbegi pour découvrir des églises isolées. À l’ouest, randonnez sur les sentiers escarpés de la Svanétie, entre les villages gardés par des koshkebi (tours défensives en pierre) médiévales. Descendez vers la Colchide, région antique où Jason aurait trouvé la Toison d’or, puis regagnez Tbilissi en passant par le vaste monastère troglodytique de Vardzia.
À savoir : consultez les recommandations de votre ministère des Affaires étrangères avant de visiter les régions d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud, qui ont proclamé leur indépendance.

istock-xantana-georgie.jpg

La vieille ville de Tbilissi en Géorgie

5. Côte du Bohuslän, Suède

Pourquoi en septembre ? Pour explorer la côte en granite rose de la Suède. La côte du Bohuslän, située au nord de Göteborg dans l’ouest de la Suède, est célèbre pour sa roche de granite rose, et pour ses excellents fruits de mer. Septembre est la période idéale pour explorer les quelque 8 000 îles et îlots rocheux qui émaillent la côte, en dégustant homards (la saison commence tout juste), langoustines, crevettes, moules et huîtres. Participez à un “safari de la mer” en compagnie de pêcheurs au départ de Smögen pour les pêcher et les cuisiner vous même, ou, mieux encore, louez un canoë et pagayez entre des villages de pêcheurs aux couleurs vives tels que Gullholmen, Käringön et Fiskebäckskil, en faisant escale pour tester les restaurants de la région (comme Salt och Sill, à Klädesholmen).

S’organiser : Göteborg, deuxième ville de Suède, est la porte d’entrée de la côte du Bohuslän. Pour vous déplacer, le plus simple est de louer une voiture, mais les villes se prêtent également au vélo. Les îles sont reliées au continent par des ponts ou des ferries.
À savoir : les Suédois sont attachés au fi ka, pause où l’on boit un café accompagné d’une pâtisserie ou d’un sandwich.

adobestock_116847157.jpeg

Côte du Bohuslän, Suède

 

Paramètres des cookies