1. Accueil
  2. Magazine
  3. Randonnée
  4. Québec : 6 expériences à vivre dans les parcs nationaux
Randonnée

Québec : 6 expériences à vivre dans les parcs nationaux

Texte par

Claire Angot

Mis à jour le : 21 février 2019

Carte

De l’Abitibi-Témiscamingue à l’extrémité de la péninsule gaspésienne, le Québec compte 27 parcs nationaux où s'épanouissent une faune et une flore sauvages que vous ne vous lasserez pas d'admirer. Zoom sur 6 activités de pleine nature à pratiquer immergé au cœur de décors naturels aussi grandioses que vivifiants !
 

Skier dans la vallée des Fantômes

Perché à 984 mètres d'altitude, le parc national des Monts-Valin surplombe toute la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Chaque hiver, l'enneigement y est exceptionnel, ce qui en fait un secteur connu dans tout le Québec pour les balades en raquette ou le ski de fond. Les arbres, comme momifiés par les épaisses couches de poudreuse, ont des allures fantasmagoriques, ce qui a valu à tout un secteur le surnom de vallée des Fantômes. Il arrive qu'on y skie presque à la hauteur de la cime des arbres ! Une expérience unique !

tq_006691.jpg

Balade en raquette dans la vallée des Fantômes

Faire une virée en kayak dans le fjord du Saguenay

Creusé lors de la dernière ère glaciaire, le fjord du Saguenay constitue une gigantesque faille dans le massif des Laurentides. Cet environnement fragile et protégé se situe au cœur du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent. Bordé de hautes falaises atteignant jusqu'à 300 mètres de haut, parsemé d'îles, d'anses et de caps, il déploie de fabuleuses lumières et l'observation de la faune y est passionnante (bélugas, phoques, bans de morues...). Le parcourir en kayak de mer avec un encadrement qualifié est tout indiqué si vous voulez mieux apprendre à connaître les trésors de cet écosystème unique et vous régaler de sublimes panoramas faits d'azur, de roches et d'eau à perte de vue.

cclaireangot_fjord_saguenay.jpg

En kayak de mer dans le fjord du Saguenay

Observer les macareux-moines et les monolithes de l'archipel de Mingan

Le délicieux parfum de bout du monde qu'on peut savourer en Minganie a une saveur incomparable. Peu fréquentée car assez isolée, cette région de la Côte Nord recèle un archipel protégé fait d'un chapelet de 43 îles et de 900 ilots : les îles Mingan. Le camping est possible sur certaines d'entre elles. La biodiversité de l'archipel est fantastique, mais la vedette des lieux, c'est assurément l'adorable macareux moine, dont plusieurs colonies se laissent observer sur la bien nommée île aux Perroquets. Prévoyez aussi une escale sur l'île Quarry, recouverte de la plus grande concentration de monolithes au Canada. Sculptées par l'érosion, ces statues de pierre aux formes féériques et poétiques constituent un spectacle à couper le souffle !

tq-009496.jpg

L'île Quarry est recouverte de la plus grande concentration de monolithes du Canada

Randonner au-dessus des gorges de la Malbaie

La région de Charlevoix figure parmi les plus grands cratères au monde : elle a été formée par l'impact d'une météorite géante entrée en collision avec la Terre il y a 350 millions d'années. Cette particularité géologique en fait un territoire fascinant et tout à fait à part. Pour s'en rendre compte, rien de tel que le mythique sentier de randonnée de l'Acropole des Draveurs (800 m de dénivelé, 10,4 km aller-retour). Au fil des majestueuses parois rocheuses du parc national des gorges de la Malbaie, le long d'une des plus belles vallées de la Belle Province, vous serez subjugué par le spectacle de la nature.

cclaireangot_lamalbaie.jpg

Parc national des gorges de la Malbaie

Faire le tour de la Pointe-Taillon en vélo

Le parc national de la Pointe-Taillon est composé d'une vaste plaine boisée qui ménage ça et là de somptueuses perspectives sur le lac Saint-Jean et de tout un ensemble d'îles et d'ilots. Baigné au sud par ce gigantesque plan d’eau, il est bordé au nord par la rivière Péribonka, le principal affluent du lac, ce qui lui donne une forme de presqu’île. Près des rives, bordées de plages faciles d’accès, on observe une riche faune sauvage (castors, orignaux, tétras du Canada, bernaches et oies des neiges). Cet espace naturel plaira aux amateurs de vélo et de paysages singuliers : une piste cyclable de 45 km (boucle de 4 heures environ) permet de faire le tour de la pointe Taillon et de s'immerger à travers des paysages de forêt, de tourbières - où l'on peut apercevoir des orignaux ou observer des plantes carnivores-, et de s'arrêter lézarder sur les bords de lac. Une balade idéale en famille ou entre amis.

cclaireangot_pointe_taillon_tourbiere.jpg

Parc national de la Pointe-Taillon

Partir en canot-camping au cœur du parc de la Mauricie

Situé à l'ouest de la rivière Saint-Maurice, ce parc géré au niveau fédéral compte une myriade de lacs de formes et de dimensions variées (près de 150 en tout !), ce qui en fait un secteur de choix pour le canot-camping. De fin mai à début septembre, partez par exemple à l'assaut du fabuleux lac Wapizagonke. Partant de là, un itinéraire à la journée permet d'alterner canotage et randonnée et de découvrir les merveilleuses chutes Weber (6 km de marche). Mais pour que la magie opère vraiment, une fois avoir canoté plusieurs heures et vous être presque retirés de la civilisation, restez dormir une nuit dans l'un des campings rustiques disséminés dans tout le parc. Le soir venu, ne reste plus qu'à allumer un feu, contempler les étoiles et se laisser bercer par les hululements de la chouette rayée ou du grand duc. Un pur bonheur !

cclaireangot_mauricie.jpg

Parc national de la Mauricie



 

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Québec

Paramètres des cookies