Sports et activités

L’Espagne à vélo

Texte par

Christophe Corbel

Carte

Même avec un réseau relativement modeste de voies vertes, l’Espagne a beaucoup à offrir aux amateurs de vélo. Variétés des paysages, villes hospitalières et ultime récompense après l’effort, la mer apaisante. Voici trois propositions d’itinéraires pour partir explorer à vélo un morceau d’Espagne.

Itinéraire 1. De la montagne à la mer, la Catalogne à vélo

Direction la Catalogne ! Ligne de départ, un balcon sur les contreforts des Pyrénées (2 150 m) qui va permettre de descendre à travers la région pour rejoindre les plages de la Méditerranée. Le fil conducteur de ce parcours qui s’étend sur 200 km, le fleuve Ter, véritable colonne vertébrale de la Catalogne. Outre une grande variété de paysages (montagne, forêts de châtaigniers, pinèdes, et même quelques rizières…), il offre la possibilité de faire des haltes dans des villes et des villages catalans dynamiques et accueillants (Camprodon, Ripoll, Vic, Girone…).
Si ce parcours n’offre pas de difficulté particulière, en revanche il n’est pas adapté pour les familles car il n’a pas d’infrastructures sécurisées. Avec des enfants, on suivra une variante qui court sur une centaine de km entre Olot et Sant-Feliu de Guixols. Un itinéraire également 100% catalan qui permet de se ressourcer. Le final est grandiose avec les plages de la Méditerranée.

À ne pas manquer sur le parcours

Camprodon - Cette petite ville pleine de caractère offre un excellent point de départ pour explorer les multiples possibilités de cette vallée pyrénéenne. La cité, dotée d’un élégant pont à arc (XII-XIIIe siècles) abrite des restaurants où s’attableront les amateurs de gibiers marinés. Hors itinéraire, à une quinzaine de kilomètres à l’est de Camprodon, le petit hameau de Beget donne à voir parmi les plus beaux paysages de cette partie montagneuse de la Catalogne. Des maisons admirablement restaurées, une église romane en pierre sèche dotée d’un campanile carré. Le parcours mérite de se poser à la terrasse d’une des auberges. L’impression d’être au bout du monde.
Olot - Imaginez une quarantaine de volcans éteints plongés dans une forêt de chênes verts et de châtaigniers. Un paradis pour la randonnée et le VTT. L’assurance de sillonner à travers des sentiers ombragés d’un toit végétal. Point de ralliement, la ville d’Olot, capitale de La Garrotxa, une région 100% nature.
Vic – Bienvenu au cœur culturel de la Catalogne intérieure. Située sur une plaine agricole, la ville abrite un patrimoine architectural exceptionnel qui se découvre le long de ses ruelles pavées. Riche en musées, elle abrite la Plaça Major, plus grande place de Catalogne bordées de façades médiévales, baroques et modernistes.
Begur  - Juste avant de conclure cet itinéraire sur les plages de la Méditerranée, il serait imprudent de ne pas garder quelques forces pour explorer les alentours. Begur en particulier est une petite merveille de ruelles entourant les vestiges d’un castell du XIIe siècle. Le bourg perché sur un promontoire abrite des Indianos, demeures construites au XIXe siècle par des colons enrichis sur le continent américain. D’autres villages, comme Peratallada dont les maisons ont été magnifiquement restaurées et donnent à voir une architecture d’une sobriété émouvante, méritent de faire un petit détour à vélo.

Descriptif du parcours

Nom : Ruta del Ter (itinérant)
Type de vélo : VTT et VTC
Départ : Vallter 2000 (2 150 m)
Arrivée : Gola del Ter
Distance : 204 km (linéaire)
Nombres d'étapes : de 5 à 7
Niveau : de difficile à facile
Plus d’infos : www.rutadelter.cat et www.viesverdes.cat

Itinéraire 2. Les Pyrénées à fond de VTT

Pour cette escapade VTT particulièrement sportive on prend la direction de Vielha, ville carrefour des Pyrénées, située entre Catalogne et Aragon. On rejoint plus précisément le parc d’Aigüestortes et du lac Saint-Maurice, vaste territoire montagneux protégé. Au programme : des vallées boisées de pins, une multitude de lacs, des pics de granit et d’ardoise qui culminent jusqu’à 2 900 m. Un vrai terrain de sport grandeur nature pour les adeptes de VTT ! L’itinéraire en boucle fait tout de même 215 km et nécessite une bonne condition physique (près de 6 000  m de dénivelé). Il peut se faire en 3 jours pour les plus aguerris. Comptez le double pour ceux qui veulent prendre leur temps. L’hébergement s’effectue en casa rural, auberge et refuge avec, à la clé, la certitude de profiter d’une cuisine régionale riche, savoureuse et toujours impeccablement servie. L’itinéraire longe aussi vall de Boí, une vallée qui abrite une dizaine d’églises romanes inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.



Descriptif du parcours

Nom : Pedals de Foc (boucle)
Type de vélo : VTT
Départ : Vielha
Arrivée : Vielha
Distance : 215 km
Dénivelé : 5 800 m
Durée : 6 étapes
Niveau : Difficile à très difficile
Plus d'infos : http://pedalsdefoc.com/

Itinéraire 3. À bicyclette vers Compostelle

C’est bien connu, tous les chemins qui parcourent la péninsule Ibérique mènent à Saint-Jacques de Compostelle. Ce que l’on sait moins c’est que les itinéraires pédestres les plus connus sont aussi accessibles aux cyclistes. Si certaines sections sont plus faciles à suivre avec un VTT, un itinéraire de délestage est toujours proposé pour les vélos de route. Le camino francés débute à Roncesvalles (Roncevaux, frontière) pour rejoindre Compostelle après un circuit de 800 km. Le vélo est bien adapté à ce parcours qui offre certaines sections relativement éprouvantes ou un peu ennuyeuses à pied (entre Burgos et Léon en particulier). Le camino del norte, longe la côte Atlantique sur près de 600 km entre Irún et Ribadeo. Autre possibilité, suivre la vía de la plata (voir descriptif), ancienne voie romaine qui relie la mer Méditerranée à l’océan Atlantique. Un voyage à travers quatre régions : Andalousie, Asturies, Castilla et León et Estrémadure. Au programme de cet itinéraire, un bel aperçu des villes espagnoles : León, Gijón, Mieres, Lena…



Descriptif du parcours

Nom : Vía de la Plata
Type de vélo : VTT et VTC itinérant
Départ : Séville
Arrivée : Gijón
Distance : 800 km environ
Durée : 6 étapes
Niveau : facile à difficile (selon les conditions climatiques)
Plus d'infos : http://www.larutaenbici.com

Label Vía Verde®

Sur les 7 600 km de voies ferrées déclassées que comptent l’Espagne, environ 2 400 km ont été convertis en voies vertes. Un chiffre qui augmente chaque année. Le projet comprend aussi la restauration des anciennes gares et leur transformation en hôtel, casa rural ou restaurant. La plupart des itinéraires font entre 5 et 10 km, cependant une vingtaine dépassent la cinquantaine de km. Toutes les informations sur www.viaverdes.com

Quand partir à vélo en Espagne ?

Sauf sur la côte Atlantique, la Galice et les Pyrénées, on évitera les fortes chaleurs de l’été. L’automne et le printemps sont les saisons propices en particulier pour les itinéraires qui traversent le sud de l’Espagne. Attention aux plateaux de l’intérieur du pays dont les conditions hivernales peuvent se prolonger tard ou débuter tôt dans la saison.

Port du casque obligatoire

Contrairement à la France où il est seulement recommandé, le port du casque est obligatoire à vélo sur les routes espagnoles (hors agglomération donc). Le gilet jaune est également obligatoire sous peine d’amende. Notons que les Espagnols en voiture sont majoritairement plus respectueux des cyclistes et des piétons qu’en France.