1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées week-end
  4. Les meilleures expériences pour découvrir Annecy et sa région
Idées week-end

Les meilleures expériences pour découvrir Annecy et sa région

Texte par

Julie Hainaut

Mis à jour le : 27 avril 2021

Carte

La Venise des Alpes séduit par sa douceur de vivre, son merveilleux patrimoine alpin, sa fameuse piste cyclable, son lac considéré comme l’un des plus purs d’Europe, ses ruelles discrètes… Mais Annecy (et ses environs) mérite également le détour pour ses activités hautes en couleurs et surprenantes. La preuve par 8.
 

1. Bivouaquer suspendu dans le vide

La falaise sur laquelle on passera la nuit s’atteint après une randonnée d’une trentaine de minutes à travers la forêt, au Col des Contrebandiers, du côté de Veyrier-du-Lac. Encordé, on descend en rappel et on installe nos « portaledges », ces fameux lits suspendus sur lesquels on passera la nuit. Solidement harnaché à son baudrier, on savoure une fondue savoyarde et l’instant, magique. Au-dessus, le ciel étoilé. 500 mètres plus bas, le lac. Devant, les montagnes. Au loin, le brouhaha de la ville. L’expérience dure moins de 24 heures et est encadrée par des accompagnateurs de montagne chevronnés. A partir de 390 €.
Inax Aventure. Tél. : 06 72 34 88 37. Départ : Route du Col des Contrebandiers, Veyrier-du-Lac. 

inax_aventure_c_florian_keller-mammut_6.jpg

Réveil suspendu... Un vrai spectacle !

2. Pratiquer le longe-côte

Isabelle Lebourg, prof de Pilates, initie à la marche aquatique du côté des eaux turquoise du lagon de Sevrier, sur la rive gauche. Le principe est simple : alterner mouvements de bras et de jambes, étirements, marche lente et rapide, montées de genoux… dans un décor de rêve ! On en ressort tonifié et regénéré, l’évolution dans l’eau agissant sur le renforcement cardiovasculaire et musculaire, sans traumatisme articulaire. A partir de 20 € l’heure.
Départ du Piron, Sévrier.

4-longe-cote.jpg

Instant vivifiant dans le lagon de Sevrier

 

3. Prendre l’apéro sur l’eau

On loue une terrasse flottante et on embarque ses amis au milieu du lac pour profiter du coucher du soleil. Sur place, pour l’apéro, au choix : des planches apéritives de charcuteries et fromages locaux, une fondue 100% vacherin fribourgeois avec dips de légumes… à arroser, forcément, de vins de Savoie (coup de cœur pour le Chignin). On en profite pour faire un plongeon dans les eaux claires de Sevrier ou dans celles, plus profondes, du Roc de Chère. A partir de 25 € par personne.
Water Taxi. Divers départs, notamment depuis Sevrier. Tél. : 06 12 43 10 87. 

4. S'offrir une retraite bien-être

La toute nouvelle Villa Caroline, un lieu d’exception dédié au bien-être situé sur les bords du lac, à Duingt, propose des retraites pendant lesquelles réconcilier corps et esprit. Au menu : un superbe spa Clarins (et des massages parfaits), des menus végétaux (ultra)gourmands, des activités nautiques (paddle, kayak…) et terrestres (vélo, marche…), des conseils de pros… On peut opter pour une cure détox, un jeûne, ou une cure sur-mesure. Parfait pour lâcher-prise. A partir de 370 €.
Spa Clarins, Villa Caroline, 624, route d’Annecy, Duingt. Tél. : 09 73 79 58 58. 

florian-peallat-photographe-villa-caroline-annecy-15_web.jpg

La Villa Caroline, pause bien-être au bord du lac...

5. Voir la ville sous un autre angle

Chaque été, le festival Annecy Paysages interroge, à travers de grandes installations disséminées dans toute la ville, le développement des espaces urbains, la place de l’individu dans la nature et dans la société. A découvrir, entre autres, cette année : une série d’installations vidéo révélant l’apparition d’une maison projetée en taille réelle sur l’Île des Cygnes (lieu emblématique d’Annecy), des « Cabanes de santé » dans les Jardins de l’Europe ornées de plantes médicinales, ou encore des neurones géants au-dessus du Canal de Vassé évoquant les liens invisibles et les songes des arbres.
Circuit disponible à l’office du tourisme ou sur le site dédié. Gratuit. Du 3 juillet au 26 septembre.

festival_annecy_paysage_2019-teo_jaffre-10305.jpg

Le Festival Annecy Paysage, une autre manière de découvrir la ville

6. Découvrir la vie sauvage

La réserve naturelle du Bout-du-Lac, à Doussard, est l’une des dernières parties non urbanisées du lac et l’une des plus protégées des neuf réserves que compte la Haute-Savoie, lui-même le département le plus riche en réserves naturelles. Protégée depuis 1974 et gérée par Asters – conservatoire départemental d’espaces naturels –, elle compte 84 hectares de biodiversité exceptionnelle (martin pêcheur, libellule déprimée, milan noir, Orchis militaris, ail des ours, Epipactis des maris…). On se balade librement, on grimpe sur la petite tour en bois afin d’admirer la vue panoramique sur le lac, et on participe à des sorties thématiques en journée ou soirée.
Accès libre. Reserves-naturelles.org

vue_aerienne_de_la_reserve_naturelle_du_bout_du_lac-monica_dalmasso-11067.jpg

Au cœur de la réserve naturelle préservée du Bout-du-Lac

7. S’essayer au yoga-paddle

On alterne postures de yoga en équilibre sur la planche de paddle : chien tête en bas, chaise, guerrier, triangle, enfant (notre préférée)… En essayant de ne pas valdinguer dans l’eau. Chacun de nos 639 muscles sont mobilisés, même ceux dont on ignorait jusqu’à présent l’existence. Au fil de la séance, les sensations se décuplent, on s’ancre bien profondément, la planche tangue de moins en moins, et on finit même par se sentir comme un poisson dans l’eau. A la clé : amélioration du souffle, de la concentration, de la souplesse, et renforcement musculaire.
Tous les niveaux, même débutants, sont admis. A partir de 10 € l’heure.
166, chemin de Vers Rives, Sevrier. Tél. : 06 85 85 60 06. Ncy-sup.com

bivouac_et_cuisine_de_plantes_sauvages_1.jpg

Bivouac et cuisine de plantes sauvages

8. Cueillir (et déguster) des plantes

Comment différencier l’ail des ours, comestible, du muguet et de l’arum, toxiques ? Peut-on manger des ronces et du lierre ? Et le pissenlit ? Du côté de Gruffy, porte d’entrée du Parc des Bauges, tout près d’Annecy, Karine et Lionel proposent d’arpenter la forêt afin de reconnaître, cueillir et cuisiner des plantes sauvages comestibles (fleurs, feuilles, tiges et autres racines) en toute sécurité, que l’on dégustera tous ensemble. On apprend également à connaître les qualités nutritionnelles, les vertus et les mises en garde des plantes.
A partir de 30 € les 2 heures.
L’Ecole des saveurs des bois, 880, route des champs blonds, Gruffy. Tél. : 06 17 61 84 94. 

 



Guide de voyage

Le guide Lonely Planet qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de la Savoie - Haute Savoie

Paramètres des cookies