1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Découvrez l’île qui pourrait devenir le plus jeune État du monde
Idées de voyage

Découvrez l’île qui pourrait devenir le plus jeune État du monde

Texte par

Sasha Brady (traduit de l'anglais par Virginie Lochou)

Mis à jour le : 23 janvier 2020

Carte

Si vous souhaitez inaugurer cette nouvelle décennie en explorant de nouveaux horizons, vous pouvez vivre une aventure exceptionnelle sur une île qui vient de voter pour son indépendance.

Situé dans le Pacifique sud, l’archipel de Bougainville pourrait devenir le plus jeune État du monde : lors d’un référendum historique organisé en décembre 2019, les habitants ont voté à 98 % pour sortir du giron de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ce résultat n’accorde pas une indépendance automatique à Bougainville, qui devra tout d’abord négocier les termes complexes de sa séparation, mais qui pourrait bien devenir le 194e État membre des Nations unies.
Avant de saisir votre passeport et de préparer votre voyage, voici quelques informations clés sur Bougainville. Cette région autonome des îles Salomon, qui se compose d’îles volcaniques et d’atolls, se trouve à environ 1 400 km au nord du Queensland, en Australie, et à 965 km à l’est de l’île principale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Relativement petit avec ses 9 000 km², l’archipel représente environ la moitié de la taille des îles Fidji et compte 25 000 habitants. Ses deux plus grandes îles sont Bougainville et Buka.

bougainville_market.jpg

Des femmes tiennent l’étal d’un marché sur la route d’Arawa, sur l’île de Bougainville

La ville de Buka, la capitale administrative, est la plus développée de l’archipel. Vous y trouverez des boutiques, des bars, des maisons d’hôtes et un office de tourisme, mais peu de sites touristiques. Il s’agit du point de départ pour l’île Bougainville, que les compagnies de bateaux locales desservent pour un coût modique.
L’île Bougainville, à la beauté naturelle indéniable, est le principal attrait de l’archipel. Avec ses forêts denses, ses lagons aux eaux cristallines, ses cascades, ses grottes et ses plages aussi magnifiques que ses montagnes, elle a le potentiel de devenir une destination d’écotourisme exceptionnelle. La guerre civile ayant pris fin en 1998, la plus grande partie de l’île peut être explorée en toute sécurité. Toutefois, il peut être difficile de s’y rendre et de s’y déplacer car il y a peu ou pas d’infrastructures ou de visites guidées. Il est donc conseillé de louer une voiture.

bougainville_boats.jpg

Des habitants de Bougainville chargent leur bateau

L’île compte de superbes villes côtières, telles Tinputz, où vous pouvez organiser des randonnées guidées vers le lac de cratère de Namotoa depuis la principale maison d’hôtes de la ville, et Wakunai, point de départ d’une randonnée de trois jours qui permet de rejoindre le mont Balbi. Plus au sud, la région d’Arawa est de plus en plus prisée des observateurs d’oiseaux, des randonneurs, des cyclistes et des plongeurs voulant éviter les foules, mais aussi des amateurs d’histoire, qui pourront y observer des vestiges de la Seconde Guerre mondiale.

Pour accéder à l’archipel, le plus pratique est de prendre un bateau entre les îles Salomon et Buka, ou bien un avion depuis Port Moresby, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. À ce jour, il n’existe pas de frontière entre la Papouasie et Bougainville, et vous n’aurez pas à vous soucier d’éventuelles procédures douanières ou d’immigration. La Papouasie-Nouvelle-Guinée délivre un visa à l’arrivée aux ressortissants de plusieurs pays (dont la France, l’Allemagne, l’Irlande, le Royaume-Uni, le Canada, les États-Unis et le Japon), qui vous permettra aussi de vous rendre sur l’île Bougainville.



Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Tahiti

Paramètres des cookies