1. Accueil
  2. Magazine
  3. Comme un habitant
  4. Amsterdam comme un Amstellodamois
Comme un habitant

Amsterdam comme un Amstellodamois

Mis à jour le : 26 janvier 2017

Carte

Enfourchez votre vélo, rejoignez le bruin cafe (café brun) le plus proche et offrez-vous un cours gratuit de culture néerlandaise en observant ce qui se passe autour de vous. Regarder est une chose, mais se plonger dans la culture locale en est une autre…

Vie de quartier

Se perdre dans le Jordaan

Même les Amstellodamois se perdent dans le Jordaan, un quartier où les innombrables petits grachten (canaux) s’étendent à perte de vue et où les rues changent de nom tous les deux pâtés de maisons. Flâner sans but est l’un des meilleurs moyens de se laisser charmer par la magie du lieu. Oubliez votre plan des rues et prenez votre temps.

Les cafés et boutiques de De Pijp

Lorsque les Amstellodamois veulent faire un peu du shopping sans se presser et déjeuner tranquillement, ils négligent le centre au profit de De Pijp. Le quartier abonde en cafés douillets et en petites boutiques indépendantes, sans compter l’Albert Cuypmarkt, où l’on fait les meilleures affaires.

Côté gastronomie

Au marché

Nul repas n’est plus typique d’Amsterdam qu’un pique-nique composé de fromage, de pain, de saucisses, de fruits et de pâtisseries achetés sur l’un des marchés de la ville. Au rang des bonnes adresses pour les fruits et légumes frais, le fromage de fabrication artisanale et les produits de boulangerie, citons le quartier de De Pijp, qui abrite l’Albert Cuypmarkt (le plus grand marché quotidien d’Europe), ainsi que le Jordaan, pour son marché de fruits et légumes bio du samedi, et ses commerces de bouche tous très appétissants.

Saveurs d’ailleurs

Amsterdam compte tant de restaurants, cafés et échoppes de plats à emporter surinamiens et indonésiens que l’on pourrait manger un rijstaffel (table de riz) ou un roti kip chaque soir dans un établissement différent pendant plusieurs semaines. Pour dénicher les meilleures adresses, suivez les Amstellodamois. Le quartier de l’Albert Cuypmarkt est l’un des meilleurs endroits pour entamer votre quête du Graal…

Jours de fête

L’histoire néerlandaise

Les nombreuses célébrations historiques permettent de se familiariser avec l’histoire d’Amsterdam – depuis le glorieux Siècle d’or jusqu’aux années tragiques de l’occupation allemande. Le jour de la Libération, les Amstellodamois se réunissent pour fêter la fin de l’occupation allemande ; c’est l’occasion de discours, de concerts et de fêtes de rue. L’animation se concentre en principe sur le Dam, à Vondelpark et à Museumplein.
Plus solennel, le jour du Souvenir voit les habitants se rassembler sur le Dam. La reine Beatrix dépose une gerbe en l’honneur des victimes de la Seconde Guerre mondiale au pied du Nationaal Monument et, à 20h précises, la ville observe deux minutes de silence.

Feux de joie avec les sapins de Noël

L’étrange tradition néerlandaise qui consiste à brûler les sapins de Noël suscite l’étonnement. Des gens de tous âges se rassemblent dans les rues pour faire de grands feux de joie avec les sapins de Noël desséchés, afin d’aborder symboliquement la nouvelle année. La fête a lieu une semaine après le Nouvel An, et Museumplein est un bon endroit pour y assister.

En plein air

Tout à vélo

À Amsterdam, les vélos sont partout. Par tous les temps, les Amstellodamois vont chez le dentiste, au travail, à l’opéra ou prendre un brunch entre amis à vélo. Aussi, n’hésitez pas à visite la ville, à aller au restaurant ou en discothèque comme tout le monde, en pédalant. Se mettre sur son trente et un pour un dîner ou un spectacle auquel on se rendra à vélo est tellement habituel que personne ne s’en étonne, à part les touristes. Peu importe votre tenue ou votre destination, vous ne détonnerez pas dans le paysage.
Vous pouvez aussi participer à la Landelijke Fietsdag (fête du Vélo), qui célèbre le moyen de transport plébiscité par les Pays-Bas. Organisée de la mi-mai à fin mai, elle est l’occasion d’excursions en famille le long d’itinéraires spécifiques.

Le jardin du voisin

Le troisième week-end de juin, quelque 30 jardins de demeures et institutions privées (www.opentuinendagen.nl) installées au bord des canaux s’ouvrent au public.

Faire la fête

Fêtes de quartier et festivals ethniques

Plongez-vous dans l’atmosphère des divers quartiers d’Amsterdam, qui marient chacun à leur façon des cultures et une histoire différentes, en participant à une fête de quartier. Kwakoe (www.kwakoefestival.com, en néerlandais), organisé à Bijlmer Park les week-ends de juillet et de début août, célèbre l’important héritage surinamien et africain de la ville.
Vous pouvez aussi enfiler une perruque blonde platine et des chaussures à talons compensés pour participer aux Hartjesdagen Zeedijk (Journées des Cœurs ; www.zeedijk.nl), fête endiablée qui a lieu le troisième week-end d’août. Au programme de cette célébration remontant au Moyen Âge : théâtre de rue, défilé de travestis et déguisements extravagants à Zeedijk et Nieuwmarkt.
Enfin, on s’amuse aussi comme des fous pour la fête d’Uitmarkt (www.uitmarkt.nl ; fin août) dans le quartier des docks de l’Est.

Borrel

En néerlandais, borrel signifie “boire” – par exemple un verre d’alcool fort et, traditionnellement, du jenever (genièvre). En termes de codes sociaux, être invité à  borrel signifie se joindre à un groupe d’amis pour boire un verre, bavarder, s’amuser et même manger un morceau. Tous les prétextes sont bons : un anniversaire, la fin de la journée de travail, un beau coucher de soleil… Vous croisez un groupe de gens devant un café brun, une bière à la main ? Ils sont en plein borrel, c’est certain. Commandez une bière (ou offrez-en une à quelqu’un) et joignez-vous au groupe. Les Néerlandais, connus pour leur tolérance et leur ouverture d’esprit, accueillent volontiers les nouveaux arrivants.
Photo : Vélo à Amsterdam / Ronel Reyes


Vizeat
Paramètres des cookies