1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 7 expériences à vivre dans les Highlands
Idées de voyage

7 expériences à vivre dans les Highlands

Mis à jour le : 23 novembre 2018

Carte

Le littoral déchiqueté du sud-ouest de l’Écosse recèle des endroits envoûtants. La circulation maritime revêt ici autant d’importance que la route ou le rail. Des ferries permettent de voguer des splendides paysages d’Arran à la majestueuse Mull et aux plages désertes de Tiree, en passant par les distilleries de whisky de l’île d’Islay, les montagnes sauvages de l’île de Jura, la belle petite île de Colonsay, et Oban dont les délicieux fruits de mer sont issus de la pêche durable... Voici nos 7 coups de coeur à ne pas manquer pour profiter pleinement des Highlands et des îles du Sud. 

Posons le décor : les embarcations – ferries de passagers, bateaux à vapeur à l’ancienne, canoës et kayaks – évoluent aussi en eau douce, notamment sur les lacs du Loch Lomond & The Trossachs National Park, au gré de paysages aisément accessibles à la beauté sauvage. Le règne animalier s’affiche ici dans toute sa splendeur, des baleines de Minke croisant au large au chant caractéristique du râle des genêts. Il n’est pas rare d’apercevoir une loutre se roulant dans le varech, des aigles marins affairés à pêcher ou des dauphins jouant dans le sillage des bateaux...

1. Les Trossachs

La région des Trossachs est, de longue date, une destination de week-end prisée, tant pour ses beautés naturelles que ses excellents sentiers de randonnée, pédestre et cycliste, aisément accessibles depuis les villes au sud. Avec ses collines couvertes d’épaisses forêts, ses lochs, ses bons hôtels et restaurants toujours plus nombreux, le succès de cette région classée parc national ne se dément pas.
Les Trossachs ont suscité l’engouement des touristes à partir du début du XIXe siècle. Les visiteurs curieux accouraient alors des quatre coins de Grande-Bretagne pour voir le Loch Katrine, célébré dans le poème de Walter Scott La Dame du lac, ainsi que les lieux où il puisa l’inspiration de son roman Rob Roy, dont le héros est le plus célèbre enfant du pays.
En été, les Trossachs sont parfois envahis de cars de tourisme, dont les passagers viennent toutefois, pour l’essentiel, en excursion à la journée. On peut ainsi passer de longues soirées paisibles au bord des lochs. Dans la mesure du possible, venez en semaine.

adobestock_193777996.jpeg

Loch Katrine, Trossachs

2. Île d’Islay

Berceau de certains des meilleurs et des plus tourbés whiskies au monde, Islay (aïe-lah) se distingue aussi par la qualité de son accueil – autant d’atouts qui compensent le manque relatif de paysages époustouflants qu’on y trouve, comparé à d’autres endroits en Écosse. Les distilleries sont parfaitement adaptées aux visites. Et même si l’on n’a rien d’un authentique amateur de single malt, les oiseaux, les excellents produits de la mer, les baies aux eaux turquoise et les phoques qui s’y prélassent constituent d’autres bonnes raisons de découvrir l’île. Du reste, ses habitants sont parmi les plus cordiaux de Grande-Bretagne : ils ne manquent jamais de saluer les passants, et vous ne mettrez guère de temps à adopter leur rythme paisible. Seul inconvénient : l’affluence de visiteurs fortunés a poussé nombre de restaurant et d’hôtels à augmenter leurs prix sans vergogne...

adobestock_58669028.jpeg

Phare de Port Charlotte sur l'île d'Islay

3. Île d'Arran 

Arran est l’un des joyaux de l’Écosse. Cette île enchanteresse est une fête, tant pour le regard que les papilles : elle a ses spécialités culinaires, sa propre brasserie et distillerie, et compte quantité d’hébergements. Elle concentre à elle seule toute la diversité des paysages écossais, à découvrir en randonnée pédestre ou à vélo. La zone montagneuse, au nord, ravit les marcheurs aguerris, tandis que les cyclistes apprécient la route côtière qui fait le tour de l’île.

adobestock_51209269.jpeg

L'île d'Arran concentre à elle seule toute la diversité des paysages écossais...

4. Le tourbillon de Corryvreckan

Le golfe de Corryvreckan – canal de 1 km de large séparant l’extrémité nord de l’île de Jura de l’île de Scarba – est l’endroit où se forme l’un des tourbillons de marée
les plus célèbres au monde
. Sur la côte ouest de l’Écosse, le courant de la marée montante va en direction du nord. Tandis qu’elle se dirige vers le Sound of Jura, à l’est de l’île, ses flots sont poussés à travers un étroit goulet semé d’îles, ce qui a pour effet de créer une différence de niveau avec la pleine mer, située à l’ouest de Jura. Résultat : des millions de tonnes d’eau se déversent vers l’ouest à travers le golfe de Corryvreckan, à des vitesses atteignant parfois 8 noeuds. Il faut savoir qu’un voilier standard est considéré comme filant vite lorsqu’il atteint 6 noeuds.

adobestock_185755132.jpeg

Vue sur le "Sound of Jura", un détroit d'Argyll and Bute, en Écosse
Le tourbillon de Corryvreckan (Corryvreckan Whirlpool) se forme à l’endroit où cette masse d’eau en mouvement heurte un piton rocheux sous-marin, qui se dresse depuis le fond, situé à 200 m, pour s’arrêter à 28 m de la surface. L’eau passe alors par-dessus le piton et tourbillonne autour de lui. Ces eaux tourbillonnantes offrent un spectacle magique : brisants frangés d’écume, bouillonnements, vagues stationnaires et innombrables et minuscules tourbillons. Les eaux de Corryvreckan se déchaînent véritablement lorsque la marée montante du printemps, qui coule à travers le golfe vers l’ouest, rencontre un violent vent d’ouest soufflant de l’Atlantique. Dans ces conditions, des vagues de 5 m peuvent se former, et les eaux sont particulièrement agitées jusqu’à plus de 5 km à l’ouest de Corryvreckan. Ce phénomène a pour nom la Great Race (grande course). On peut voir le tourbillon en effectuant la longue randonnée jusqu’à l’extrémité nord de Jura, ou en venant en bateau depuis Islay, Ardfern ou l’île de Seil.
 

5. L'Île d’Iona

Pareille à une larme d’émeraude tombée au large de la côte ouest de Mull, l’enchanteresse Iona, île sacrée et sépulture royale, est un lieu magique à la hauteur de sa réputation. Sitôt que le ferry appareille à destination de ses rivages sablonneux et de ses champs verdoyants, on prend conscience qu’elle a quelque chose de très spécial. Pour apprécier pleinement ses charmes, passez la nuit sur place : vous trouverez d’excellents lieux d’hébergement. Iona, autoproclamée île du commerce équitable, oeuvre activement en faveur de l’écotourisme.

adobestock_67983967.jpeg

Arrivée sur l'île d'Iona

6. Les routes Ecossaises à parcourir, les randos à ne pas manquer 

  • Le West Highland Way, qui longe la rive orientale du loch.

  • Le Rob Roy Way, qui part quant à lui de Drymen pour rejoindre Pitlochry en passant par les Trossachs.

  • Le Three Lochs Way, qui décrit une boucle à l’ouest au départ de Balloch, passe par Helensburgh et Arrochar, puis revient au Loch Lomond à hauteur d’Inveruglas. 

  • Rowardennan est le point de départ pour l’ascencion du Ben Lomond (974 m), une randonnée populaire et plutôt simple, bien qu’éprouvante.

  • Pratiquement exempt de circulation, le Clyde and Loch Lomond Cycle Way (itinéraire cyclable) relie Glasgow à Balloch (32 km), où il rejoint le West Loch Lomond Cycle Path, lequel continue le long de la berge du lac jusqu’à Tarbet (16 km).

Le site Internet du parc détaille d’autres itinéraires locaux.

adobestock_85509724.jpeg

Sur le West Highland Way

7. Oban

Oban, principal point d’accès à nombre des îles de l’archipel des Hébrides, est une charmante cité portuaire donnant sur une très jolie baie, avec vue imprenable sur
Kerrera et Mull
. Paisible en hiver, elle voit affluer l’été les vacanciers en route vers l’archipel. Le centre est alors embouteillé de voitures et de touristes. L’endroit n’en
reste pas moins agréable, et l’on se plaît à en découvrir, en soirée, les excellents restaurants de poisson et fruits de mer (on vous conseille en particulier les langoustines fraïchement pêchées).

adobestock_184104735.jpeg

Vue sur Mull


Pour en savoir plus, consultez nos informations sur la Destination Ecosse
evaneos
Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Ecosse

Paramètres des cookies