1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 10 expériences folles en France d'outre-mer
Idées de voyage

10 expériences folles en France d'outre-mer

Mis à jour le : 9 février 2017

Carte

Tenir tête à des vagues surpuissantes, dire bonjour aux baleines, partir à la pêche au thon, randonner dans un ancien cratère… et tout ça, sans passeport ni visa !

1. Surf à Tahiti (Polynésie française)

La Polynésie est le paradis du surf, et l'île de Tahiti est la mieux dotée, avec des spots de réputation mondiale, comme la surpuissante vague de Teahupoo, qui accueille la compétition internationale Billabong Pro chaque année en août. On peut surfer quelle que soit la période de l'année – compte tenu de son isolement au milieu du Pacifique, il y aura toujours un train de houle qui touchera l'île. On trouve quelques shore breaks et beaucoup de reef breaks, des gauches et des droites. La plupart des spots s'adressent aux confirmés, mais le spot de Papenoo, sur la côte est de Tahiti, est adapté à l'initiation.
Admirez la puissance de la vague de Teahupoo sur le site de la Billabong Pro (www.billabongpro.com/tahiti11).

2.Kitesurf à Nouméa (Nouvelle-Calédonie)

Les amateurs de kitesurf se régalent à Nouméa. La baie Sainte-Marie, la plus exposée aux vents dominants, tout comme la pointe Magnien (plutôt destinées aux confirmés), présentent des conditions idéales pour la glisse et les figures aériennes. Le plan d'eau est dépourvu d'obstacles. Pour l'initiation, l'îlot Maître et l'îlot Goéland, deux magnifiques îlots plus au large, sont parfaits car ils sont entourés d'un platier (zone lagonaire, corallienne) et de bancs de sable sécurisants (on a pied partout).
Apprenez les subtilités de la glisse sur l'eau avec Glisseattitude (www.glisseattitude.com) et Noumea Kite School (www.noumeakiteschool.com).

3. Parapente à Saint-Leu (la Réunion)

Attaché au moniteur qui se tient derrière vous, vous dévalez la piste de décollage. Aussitôt l'aile se gonfle… et vous voilà suspendu dans les airs pendant une vingtaine de minutes. Cette expérience magique se déroule sur les hauts de Saint-Leu, l'un des meilleurs sites au monde pour la pratique du parapente, grâce à des conditions aérologiques exceptionnelles (on peut voler 300 jours de l'année en moyenne). Les débutants effectuent un vol en tandem avec un moniteur depuis la pente-école, à 800 m d'altitude. Après un survol des pentes verdoyantes du Maïdo, avec le lagon en arrière-plan, l'atterrissage se fait directement sur la plage.
Bourbon Parapente (www.bourbonparapente.com) emploie des moniteurs qualifiés et propose des baptêmes et des formules d'initiation.

4. Randonnée dans le cirque de Mafate (la Réunion)

Dans cet ancien cratère volcanique d'altitude, tout est grandiose : le cadre, le relief, l'ambiance. Accessible uniquement à pied, le cirque de Mafate se découvre durant une excursion à la journée ou, mieux encore, une exploration de plusieurs jours, en suivant un réseau de sentiers balisés et en faisant halte à chaque étape dans les îlets (hameaux). Dépaysement garanti, au milieu d'un environnement naturel somptueux : pics acérés, parois montagneuses de plus de 1000 m de haut, points de vue vertigineux, arêtes saillantes…
Les deux plus belles boucles sont le tour des îlets du Haut Mafate et le tour des îlets du Bas Mafate (quatre jours chacun).

5. Stand-up paddle au Moule (Guadeloupe)

L'engouement pour le stand-up paddle, une activité ludique récente, touche également la Guadeloupe, qui offre de bonnes conditions de pratique dans les secteurs de Gosier, Sainte-Anne et Le Moule. Debout sur une planche de surf, on se déplace à l'aide d'une pagaie, sur un plan d'eau calme ou, pour les plus affûtés, en surfant des petites vagues. Au Moule, le plaisir de l'exploration s'ajoute à la sensation de glisse : on part à la découverte de la mangrove, en profitant des éclairages d'un guide moniteur sur la biodiversité.
Sup'in Gwada (http://supin-gwada-stand-up-paddle-en-guadeloupe.overblog.com) organise des sessions d'initiation, de perfectionnement, et des excursions, pour tous les niveaux.

6. Voilier à Saint-Martin (Antilles)

Saint-Martin est une base idéale pour une journée à bord d'un voilier. Sortez le grand jeu et louez un catamaran à la demi-journée, à la journée ou, pour les romantiques, offrez-vous une excursion « sunset » (dîner et cocktail au coucher de soleil). Le parcours est à la carte, en fonction de vos envies, mais il inclut des arrêts sur des sites idylliques : snorkeling dans des eaux turquoise au Rocher Créole, barbecue et baignade à l'îlet Pinel, farniente sur des plages de rêve… Un skippeur pilote mais vous pouvez l'assister dans les manœuvres.
Scoobidoo (www.scoobidoo.com) possède une flottille de catamarans et propose diverses formules d'excursions à la carte.

7. Observation des baleines à Rurutu (Polynésie française)

Cap sur l'île de Rurutu, dans l'archipel des Australes. De mi-juillet à mi-octobre, les mégaptères viennent se reproduire ou mettre bas avant de repartir vers les eaux glacées de l'Antarctique. Rurutu présente des conditions d'approche et d'observation uniques : les baleines évoluent à quelques dizaines de mètres du rivage (il n'y a pas de lagon), dans une eau limpide, et des plateformes d'observation ont été aménagées au bord de la route. Des prestataires organisent des excursions au cours desquelles il est possible de s'immerger et de nager à côté de l'animal, encadré par un moniteur qualifié.
Les baleines ne sont pas présentes en permanence, et certaines années sont meilleures que d'autres.

8. Pêche au gros à Saint-Barthélémy (Antilles)

Saint-Barth' n'est pas qu'un repaire pour jet-setteurs : c'est aussi un paradis pour les passionnés de pêche sportive. Ils peuvent compter sur la logistique et les conseils avisés de plusieurs opérateurs professionnels, qui mettent à disposition leur bateau spécialement équipé. De mai à septembre, on bataille avec le marlin, blanc ou bleu ; de décembre à avril, c'est la dorade coryphène qui est prisée. Toute l'année, on peut se mesurer avec des thons et des barracudas, à proximité des récifs du large. La pratique du « tag and release » (le poisson est relâché) est répandue.
Patrick Laplace (www.st-barths.com/patrick-laplace) est l'un des meilleurs guides de pêche de l'île.

9. Snorkeling avec des raies mantas à Bora Bora (Polynésie française)

Assister au ballet de plusieurs raies mantas est une expérience inoubliable. Sur le site appelé Anau, dans quelques mètres d'eau, plusieurs individus réalisent de majestueuses évolutions sous les yeux ébahis des touristes qui font du snorkeling en surface. Explication : le site est une station de nettoyage ; c'est là que les raies mantas viennent se refaire une beauté en se faisant déparasiter par des poissons labres, s'offrant ainsi en spectacle aux touristes. Ne les approchez tout de même pas de trop près pour ne pas les déranger.
Pour vous rendre sur le site d'Anau, choisissez un prestataire respectueux des bonnes pratiques d'observation, comme Pure Snorkeling by Reef Discovery (www.reefdiscovery.pf).

10. Kayak dans le parc provincial de la Rivière-Bleue (Nouvelle-Calédonie)

À 50 km au sud de Nouméa, le parc provincial de la Rivière-Bleue est un extraordinaire terrain de jeux naturel. Au milieu de collines dénudées et de plaines de terre rouge se déploie le lac de Yaté. Les eaux bleu sombre de ce lac de retenue artificiel sont percées par une multitude de troncs argentés aux allures squelettiques : c'est la Forêt Noyée. Pagayer dans ce cadre surréaliste ne présente aucune difficulté (les eaux sont immobiles). Le nec plus ultra : une balade guidée à la pleine lune.
Contactez Terraventure (www.terraventurenc.org) et Aventure Pulsion (www.aventure-pulsion.nc).

evaneos
Paramètres des cookies