Italie

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Italie
  4. Sports et activités

Italie : Sports et activités

A faire en Italie

Des sommets vertigineux des Alpes aux collines ondoyantes de Toscane, la diversité de l’Italie permet une foule d’activités de plein air : ski, snowboard et VTT dans les Alpes, cyclotourisme dans les vignobles de Toscane et du Piémont. Plus au sud, les hautes falaises de la côte amalfitaine recèlent un réseau ancien de sentiers où faire de sublimes randonnées.

Randonnée

L’Italie compte des milliers de kilomètres de sentieri (sentiers balisés). La plupart des sites Internet des offices du tourisme donnent des informations sur la randonnée dans la zone qu’ils couvrent. Le site Parchi italiani (www.parks.it) répertorie les sentiers de randonnée de chacun des 24 parcs nationaux du pays, et fournit des renseignements actualisés sur les parcs maritimes et autres zones protégées. L’autre site très utile est celui du grand club de randonnée italien, le Club Alpino Italiano (www.cai.it) – cliquez sur l’onglet I Rifugi (refuges de montagne) pour des informations sur les itinéraires de randonnée et l’hébergement.

Les Alpes

En Italie, les Alpes s’étendent d’est en ouest, à la frontière nord du pays. Elles offrent aux randonneurs de magnifiques vues sur les sommets, les profondes vallées boisées et de lacs glaciaires, comme le lac de Garde, le lac de Côme ou le lac Majeur.
À l’est, en Frioul-Vénétie Julienne, se dressent les Alpes juliennes et carniques, peuplées de lynx, de marmottes et d’aigles, et ponctuées d’adorables villages tyroliens. À l’ouest, les crêtes enneigées traversent le Parco Nazionale dello Stelvio (Trentin), le plus grand parc national du nord de l’Italie (et des Alpes), qui s’étend jusqu’en Lombardie. Les grands lacs de Lombardie – dont ceux de Garde, de Côme, d’Iseo, d’Orta et le lac Majeur – sont très prisés par les randonneurs pour leurs paysages de montagnes. Les crêtes dentelées du Triangolo Lariano (Côme) et l’impressionnant Monte Baldo (Garde) sont particulièrement beaux.
Enfin, tout à l’ouest, descendant vers le Piémont et la Ligurie, les Alpes grées, maritimes et ligures embrassent le val d’Aoste, le vaste parc du Gran Paradiso (Grand Paradis) et le Parco Naturale delle Alpi Marittime, avant de plonger vers les Cinque Terre et le parc de Portofino, sur la côte ligurienne.
Pour dormir, vous trouverez des rifugi ou des chalets dans les montagnes ; ces hébergements doivent être réservés en haute saison. Pour les grandes randonnées, munissez-vous de l’équipement approprié et de cartes détaillées. Les offices du tourisme et les centres d’accueil des visiteurs vous fourniront les informations, la documentation et quelques cartes touristiques basiques.

Les Dolomites

Dominant les frontières de la Vénétie, du Trentin et du Haut-Adige, les époustouflantes Dolomites sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Ces montagnes recèlent certains des plus beaux (et des plus vertigineux) sentiers de randonnée d’Italie, et sont tout aussi réputées parmi les skieurs que parmi les cyclistes.

Le Centre

Dans le centre de l’Italie, les trois parcs nationaux des Abruzzes sont les moins fréquentés du pays. Le Corno Grande, le point culminant des Apennins, domine de paisibles vallées. En Ombrie, les monts Sibyllins et le Piano Grande, couverts d’un parterre de fleurs sauvages au printemps, permettent de sortir des sentiers battus.
Le seul parc important de Toscane doté de bons sentiers de randonnée est la Maremma, dans le sud, avec des circuits de niveau intermédiaire. Cependant, la plupart des visiteurs se satisferont d’une promenade dans le Chianti.

Le Sud

Pour des vues spectaculaires sur la mer, rendez-vous sur la côte amalfitaine et sur la péninsule sorrentine, où des sentiers ancestraux comme le Sentiero degli Dei (sentier des Dieux) serpentent dans les montagnes boisées et les vieilles plantations de citronniers. Dans la baie de Naples, Capri compte plusieurs sentiers bucoliques, bien loin des foules et de son image bling-bling.
Plus au sud, à cheval sur la frontière entre la Calabre et la Basilicate, le Parco Nazionale del Pollino est le plus grand parc national du pays. Il protège la plus grande variété de faune et de flore du Sud, et les randonneurs apprécieront ses paysages variés, des profonds canyons de rivières aux prairies alpines.
Les autres parcs nationaux de Calabre – la Sila et l’Aspromonte – permettent des randonnées tout aussi spectaculaires, notamment dans la zone de Sersale dans la Sila. Émaillée d’une myriade de cascades, elle offre la possibilité de faire du trekking dans le canyon des Valli Cupe.

Cyclotourisme

Des routes de campagne jalonnées de trattorias aux longues descentes de montagne sur des chemins pierreux, il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux. Vous pourrez obtenir des informations sur les sentiers cyclables et les excursions guidées auprès des offices du tourisme, et louer des vélos dans la plupart des villes et sites d’activités de plein air.
Les collines de Toscane, notamment la région du Chianti, au sud de Florence, offrent des parcours très appréciés des cyclistes. En Ombrie, le Valnerina et le Piano Grande, près du Monte Vettore, recèlent de très beaux sentiers et de paisibles routes de campagne. Plus au nord, les plaines d’Émilie-Romagne et les vignobles terrassés des régions de Barolo, de Barbaresco et de Franciacorta constituent un terrain idéal pour des balades à vélo. En Vénétie, on peut combiner cyclotourisme et découvertes architecturales grâce aux 150 km de pistes de la riviera de la Brenta, qui passent devant de splendides villas vénitiennes. Dans le Sud, les cyclistes apprécieront la campagne légèrement vallonnée et les sentiers côtiers des Pouilles.
En été, les stations de ski accueillent les cyclistes les plus chevronnés. Les vététistes auront l’embarras du choix, entre les sommets qui surplombent le lac de Garde et le lac Majeur, et les Dolomites dans le Trentin-Haut-Adige.
Le printemps est sans doute la meilleure saison pour pratiquer le vélo, les températures alors sont modérées et la nature, particulièrement belle.

Escalade

Les parois rocheuses des Dolomites offrent un vrai défi aux varappeurs. La plupart des circuits d’escalade sont faciles d’accès depuis la route. Pour allier escalade et randonnée de haut niveau, empruntez les vias ferratas dans les Dolomites de Brenta.
Des escalades de tout niveau sont possibles dans la ville d’Arco, dans le Trentin, qui accueille le Rock Master Festival (www.rockmasterfestival.com), mondialement connu.
Les meilleurs alpinistes peuvent accéder aux plus hauts sommets d’Europe dans le val d’Aoste. Des expéditions partent de Courmayeur et de Cogne (réputée pour ses sites d’escalade sur glace).
Vers le sud, le massif du Gran Sasso comprend trois sommets dont le Corno Grande (2 912 m) et le Corno Piccolo (2 655 m), le plus facile d’accès.
Le Club Alpino Italiano est la meilleure source d’information sur l’alpinisme. Autre source très utile : le site Internet de Climb Europe (www.climb-europe.com), qui vend aussi des guides d’escalade couvrant toute l’Italie.

Ski

Les stations de ski les plus réputées d'Italie se trouvent dans les Alpes du Nord : il s’agit de Sestrières, de Cortina d’Ampezzo, de Madonna di Campiglio et de Courmayeur. Plus au sud, les Apennins, le Latium, les Marches et les Abruzzes disposent aussi de très bonnes pistes.
Les principales stations sont très bien équipées et possèdent un domaine skiable adapté aux débutants comme aux plus chevronnés. En complément du ski de descente (ou ski alpin), certaines proposent également du ski de fond et de randonnée.
La saison dure généralement de décembre à fin mars, même si l’on peut skier toute l’année dans le Trentin-Haut-Adige, sur le mont Blanc et au mont Cervin (Matterhorn, dans le val d’Aoste). En règle générale, les conditions de ski sont optimales en janvier et en février, mais c’est aussi la période la plus chère et la plus fréquentée. Pour un meilleur rapport qualité-prix, poussez jusqu’aux pistes de Sella Nevea, dans le Frioul, ou à Tarvisio, l’une des stations les plus froides des Alpes, où la saison dure souvent jusqu’en avril.
Pour ménager votre budget, préférez la formule settimana bianca (“semaine blanche”), où tout est compris (hébergement, restauration et remontées).
En ligne, J2Ski (www.j2ski.com) donne des renseignements détaillés sur les stations de ski italiennes, leurs infrastructures, leurs hébergements, et propose également des bulletins météo actualisés sur l’enneigement.

Snowboard

Les stations de Madonna di Campiglio dans le Trentin, et de Breuil-Cervinia, dans le val d’Aoste, sont deux hauts lieux du snowboard. Avec son snowpark, ses pistes pour tous les niveaux et son parcours boardercross, Madonna possède l’une des meilleures infrastructures du pays. À l’ombre du mont Cervin, la station de Breuil-Cervinia (2 050 m) est davantage destinée aux snowboarders de niveau moyen ou confirmé.
En dehors des plages bondées, la côte offre bien des possibilités sportives. On peut ainsi pratiquer la plongée sous-marine, notamment en Campanie, en Ligurie et dans les Pouilles. Les adeptes de la planche à voile convergent vers les lacs du Nord, tandis que les amateurs de sensations fortes partent à l’assaut des rapides, du Piémont à la Calabre.

Plongée sous-marine

L’Italie est une destination de choix pour les plongeurs. Des centaines d’écoles proposent des cours, des circuits guidés pour tous les niveaux, ainsi que la location de l’équipement.
Les écoles de plongée fonctionnent en général de juin à octobre. Évitez, si possible, le mois d’août : les côtes italiennes sont assiégées par les vacanciers et connaissent une véritable flambée des prix.

Voile

L’Italie se targue d’une longue tradition de navigation. Vous pourrez louer un bateau à moteur ou à voile pratiquement partout. Chacun y trouvera son compte : les skippeurs expérimentés navigueront d’île en île le long des côtes amalfitaine, toscane, ligurienne ou dans la région de Trieste ; les plaisanciers occasionnels exploreront les petites baies secrètes des Pouilles, de l’archipel toscan et de la péninsule sorrentine ; et les férus de vitesse sillonneront les eaux des lacs de Lombardie sur des hors-bords ultrarapides.
Au sud, sur la côte amalfitaine, les plus beaux lieux de baignade ne sont souvent accessibles que par bateau. Il en est de même dans les îles d’Elbe, de Capri, d’Ischia et de Procida.
Les régates les plus prestigieuses d’Italie sont la Centomiglia, qui se déroule sur le lac de Garde en septembre au sud de Gargnano, et la Barcolana, à Trieste, en octobre. La seconde est la plus grande régate de la Méditerranée.

Sports en eaux vives

La Sesia, une rivière du nord du Piémont qui dévale les pentes du mont Rose dans le magnifique paysage de la Valsesia, attire les amateurs de sports en eaux vives, surtout entre avril et septembre. Au départ de la commune de Varallo sont proposées toutes sortes de descentes de rapides – canoë, kayak, rafting, canyoning (alliant nage et escalade), hydro-speed (sur une petite planche) ou tubing (sur une grosse bouée).
Dans le Haut-Adige, le Val di Sole réserve aussi de belles descentes, de même que, dans le Trentin, le lac de Ledro, où l’on peut faire du canyoning sous de fraîches cascades. Plus au sud, les monts Sibyllins, en Ombrie, sont aussi propices au rafting.
À l’extrémité sud de la péninsule, les rapides de la Lao, dans le Parco Nazionale del Pollino, en Calabre, sont aussi propices au rafting, au canoë et au canyoning. Des excursions peuvent être organisées à Scalea.

Planche à voile

Le lac de Garde, dans le nord de l’Italie, est plébiscité par les véliplanchistes de toute l’Europe. Par temps ensoleillé, il est balayé dès le lever du jour par le peler, un vent soufflant du nord. En début d’après-midi, le vent du sud, l’ora, prend la relève. Torbole, qui accueille le Championnat international de planche à voile (windsurf), et Malcesine, à 15 km au sud, sont les deux centres principaux du lac.
L’île d’Elbe, au large de la côte toscane, est aussi une destination appréciée pour la planche à voile. Les compétitions telles que la Chia Classic se déroulent au large de sa côte sud-ouest au mois de juin.
The Kite and Windsurfing Guide: Europe, chez Stoked Publications, est un excellent guide (en anglais) couvrant les spots de planche à voile et de kitesurf dans toute l’Italie et dans le reste de l’Europe. On trouve des loueurs de matériel dans tous les lieux mentionnés ci-dessus.

Mis à jour le : 9 août 2016

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Italie

Paramètres des cookies