Munich : Histoire

Ce furent des moines bénédictins, attirés par des terres agricoles fertiles et la proximité de l’Italie catholique, qui fondèrent Munich et lui donnèrent son nom. En effet, Munichen signifie “moines” en allemand médiéval. En 1158, à Augsbourg, la Diète d’Empire (institution du Saint Empire romain germanique) approuva la nomination de Henri le Lion à la tête de la cité.
En 1240, la ville passa aux mains de la dynastie des Wittelsbach qui régna sur Munich (et la Bavière) jusqu’au XXe siècle. La ville devint un centre de commerce du sel prospère. Elle fut cependant durement frappée par la peste en 1349. Lorsque la pandémie prit fin quelques 150 ans plus tard, les Schäffler (tonneliers) inventèrent une danse rituelle, la Schäfflertanz, pour rappeler leur chance aux habitants. On la danse tous les sept ans. Toutefois les petits personnages animés du Glockenspiel (carillon de la ville) de la Marienplatz l’interprètent tous les jours.
Au début du XIXe siècle, l’essor de la construction donna à Munich son architecture spectaculaire et ses larges avenues de style italien. La situation se dégrada après l’accession au trône de Louis II de Bavière en 1864. En effet, les projets grandioses de ce dernier (comme l’édification du château Neuschwanstein au sud de la cité) ruinèrent la maison royale et mirent en péril le gouvernement. Paradoxalement, ce sont aujourd’hui eux qui font la prospérité du tourisme bavarois.
Munich vécut des périodes agitées. Le XXe siècle fut particulièrement chaotique. Au cours de la Première Guerre mondiale, la cité connut pratiquement la famine. C’est là que les nazis commencèrent à occuper le devant de la scène. La ville faillit être rayée de la carte au cours de la Seconde Guerre mondiale.
Censés marquer l’avènement d’une nouvelle Allemagne démocratique, les Jeux olympiques de 1972 s’achevèrent sur la mort tragique de 17 personnes à l’issue d’une prise d’otages. La ville redora son blason dans l’histoire du sport en accueillant le match d’ouverture de la Coupe du monde de la FIFA de 2006.
Aujourd’hui, Munich s’affirme bel et bien comme la “capitale secrète” de l’Allemagne. Elle est réputée pour son niveau de vie élevé – elle compte le plus grand nombre de millionnaires par habitants après Hambourg – et rivalise pour la haute couture avec Paris et Milan. Cette grande métropole, qui a fêté son 850e anniversaire il y a un peu moins de dix ans, est entrée avec aisance dans le XXIe siècle.

Mis à jour le : 26 mars 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir Munich et la Bavière

Paramètres des cookies