Maldives : Histoire

Chronologie des Maldives

Vers 500 av. J.-C.

Arrivée probable des premiers habitants en provenance de Ceylan (Sri Lanka) et du Sud de l'Inde. Selon une autre théorie, les premiers habitants de l'archipel, adorateurs du soleil, désignés sous le nom de Redin, auraient été chassés ou absorbés par les bouddhistes de Ceylan et les hindous du sous-continent indien.

1153

La conversion à l'islam, apporté par des commerçants arabes, marque un tournant de l'histoire de l'archipel, désormais régi par des sultanats. Réminiscence des premiers habitants de l'île, certaines mosquées de l'archipel sont tournées vers le soleil levant et non vers La Mecque.

1558-1573

Très présents dans l'océan Indien, les Portugais – qui possédaient déjà un fort à Malé – envahissent l'ensemble des Maldives et tuent le sultan Ali VI. Quinze années plus tard, le chef insulaire Mohammed Thakurufaan leur reprend le pouvoir.

XVIIe siècle

Les Maldives deviennent successivement un protectorat hollandais puis britannique, sans que l'une ou l'autre de ces deux nations n'y établissent d'administration coloniale.

1867

Un accord signé avec les anglais garantit l'indépendance des Maldives, qui restent sous protectorat britannique.

1932

Adoption d'une constitution démocratique. Si les Maldives demeurent un sultanat, cette charge est maintenant soumise à des élections et non héréditaire comme par le passé.

1953

Proclamation de la république et abolition du sultanat. Amin Didi, premier président des Maldives, garde brièvement le pouvoir. Un sultan est élu pour le remplacer la même année.

1956

L'armée de l'air britannique obtient des autorités maldiviennes l'autorisation de s'installer sur l'atoll d'Addu, à l'extrême sud de l'archipel.

1957

Le Premier ministre Ibrahim Nasir demande une révision de l'accord et une augmentation de la compensation financière payée par l'armée britannique. La population de l'atoll, en grande partie employée par la base militaire, se révolte contre cette demande et réclame son indépendance.

1962

Ibrahim Nasir met fin à l'insurrection.

1965

Les Maldives deviennent pleinement indépendantes.

1968

Abolition du sultanat par référendum. Nouvelle république dirigée par Ibrahim Nasir, qui instaure un pouvoir autocratique.

1978

Ibrahim Nasir, de plus en plus impopulaire, s'enfuit à Singapour. Le progressiste Maumoon Abdul Gayoom est élu président.

1980

Échec d'une tentative de coup d'État. Le tourisme et la pêche profitent à l'économie maldivienne.

1988

Nouvel échec d'une seconde tentative de renversement de Maumoon Abdul Gayoom, qui est régulièrement réélu depuis 1978.

1998

L'algue Caulerpa Taxifolia, qui détruit les récifs coralliens de tous les océans et dont la propagation est liée au réchauffement de la planète, s'attaque aux Maldives.

2004

Le 26 décembre, les Maldives sont touchées par le tsunami, faisant de nombreuses victimes et sans-abris. Il a frappé des secteurs clés de l'économie.

2005

En juin, le Parlement vote l'introduction historique du multipartisme.

2006

Polémique au sujet des dons internationaux en faveur de la reconstruction et des victimes du tsunami de décembre 2004, dons dont seulement la moitié aurait été redistribuée.

2007

La pression internationale de plus en plus forte sur le président Gayoom l'a conduit à faire de timides avancées démocratiques. Ainsi le référendum du 17 août 2007 marque les prémisses d'une démocratisation relative du régime, même si le résultat conforte le pouvoir présidentiel.

2008

Le 8 janvier 2008, Maumoon Abdul Gayoom est sorti indemne d'une tentative d'assassinat perpétrée à Hoarafushi. Le 11 novembre 2008, Mohamed Nasheed, candidat du Parti démocratique maldivien, devient le président des Maldives, succèdant ainsi à Maumoon Gayoom.

2009

Le 17 octobre, Nasheed organise un conseil des ministres sous la mer, souhaitant alerter ainsi l'opinion publique mondiale sur le risque de disparition à terme de son pays, menacé par la montée des eaux engendrée par le changement climatique. Il a également fait part de son désir d'acquérir quelque part une parcelle de terre pour accueillir le peuple maldivien le temps venu.

2011

Le film documentaire américain The Island President est consacré aux efforts de Nasheed pour lutter contre le changement climatique et sensibiliser l'opinion mondiale.

2012

Après une révolte militaire contre le gouvernement et des manifestations à Malé, Nasheed renonce à la présidence, à l'issue d'évènements hâtivement qualifiés de putsch dans le monde entier. Mohammed Waheed Hassan, jusque-là vice-président, devient président des Maldives. 

 

evaneos

Articles récents