1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 10 pays minuscules mais incontournables
Idées de voyage

10 pays minuscules mais incontournables

Mis à jour le : 28 janvier 2019

Carte

La taille ne fait pas tout. Voici dix des plus petits pays du monde. Certains d’entre eux sont rarement visités, excepté par les collectionneurs de visas. Souvent des îles lointaines, ces pays plus ou moins riches - du PIB par habitant le plus élevé au monde (ou presque) au plus faible - enchanteront jusqu’au plus blasé des voyageurs.

1. Monaco, 1.95 km2

Si vous aimez le genre cossu, vous ne vous êtes pas trompé de principauté. Celle de Monaco fut établie en 1297, après que sa forteresse, qui domine encore le secteur, eut été arrachée par François Grimaldi à une faction italienne rivale. Le célèbre État indépendant de 195 hectares, situé sur une étroite portion de côte formidablement pittoresque, est depuis longtemps un refuge fiscal pour les très riches et les très célèbres. L’actrice Grace Kelly, épouse du prince Rainier, repose dans la cathédrale, au cœur de la vieille-ville de Monaco. La visite à pied de cette dernière, magnifiquement préservée, est facilitée par les ascenseurs et escalators publics, qui permettent d’en absorber les pentes abruptes. Soignez votre tenue si vous ne voulez pas déparer.

2. Grenade, 344 km2

Cette masse terrestre ovale, surnommée l’île aux épices en raison de sa forte production de macis et de muscade, abrite certains des points de vue naturels les plus spectaculaires des Caraïbes. Des falaises volcaniques majestueuses jaillissent d’une étroite plaine côtière, au milieu d’une luxuriante forêt tropicale qui forme l’épine montagneuse de la Grenade (désormais sous l’égide du Grand Etang National Park). À l’origine, ce “Grand Etang” est d’ailleurs un cratère qui, selon la légende, serait sans fond - d’ailleurs, rares sont ceux qui osent nager dans ses eaux incroyablement paisibles. Les spectaculaires sentiers de l’arrière-pays conduiront les randonneurs jusqu’à des merveilles comme les Concord Falls, tandis que les amateurs de plage préféreront le Levera National Park.

3. Malte, 316 km2

Impossible de prétendre qu’il n’y a rien à faire à Malte. Par rapport à sa taille, cette minuscule île de roche et de calcaire organise un nombre phénoménal de festivals tout au long de l’année, plus particulièrement en été. Citons le Mediterranean Food Festival, le Malta Fireworks Festival, sans oublier le festival de jazz et, cerise sur le gâteau, une manifestation de deux jours permettant au public de sélectionner le représentant national du concours Eurovision de la chanson. Quand vous aurez suffisamment échangé avec vos congénères, allez vous détendre sur une île voisine quasiment déserte, ou explorez l’intérieur des terres afin d’en admirer les vestiges mégalithiques, témoignages indigènes de cette île colonisée.

4. San Marin, 61 km2

En raison de sa situation élevée, l’enclave de San Marin, en plein cœur de l’Italie, donne l’impression au promeneur de scruter une brume impénétrable et les spectaculaires cimes enneigées des Apennins par le hublot d’un avion. Fondée en l’an 301 par un maçon nommé Marino, cette cité-État accidentée se définit comme la plus ancienne république du monde. La visite de cette enclave, imprégnée d’histoire médiévale, serait incomplète si l’on ne gagnait pas à pied les trois imposantes forteresses perchées sur les falaises. La plus ancienne, la Rocca Guaita, date du Xe siècle. Ne manquez pas non plus le glaçant musée de la torture, qui recourt à des diagrammes pour expliquer le mode d’emploi de ces horribles instruments.

5. Liechtenstein, 160 km2

Ses voisins suisses et autrichiens ont beau le railler, le Liechtenstein a beaucoup à offrir au voyageur doué d’une certaine ouverture d’esprit. Ses 160 km2 abritent un formidable domaine skiable articulé autour du charmant hameau de Malbun, qui a offert 11 médailles olympiques en ski alpin à cette minuscule principauté. Les cyclistes de tous niveaux pourront également écumer les quelque 90 km de sentiers, dans la vallée du Rhin et autour de l’Eschnerberg.

6. Îles Marshall, 181 km2

Les mères et les féministes seront particulièrement bien accueillies sur cet archipel de quelque 60 atolls de corail et îles du Pacifique. Cette petite nation, forte de quelque 52 000 habitants, a conservé les traditions matrilinéaires de la culture originelle des îles Marshall. Ainsi, dès le plus jeune âge, on enseigne aux enfants la politesse et le respect à l’égard des femmes et des anciens. La région est également réputée pour ses noix de coco juteuses, ainsi que pour ses spots de plongée de classe mondiale et ses eaux cristallines, abritant des épaves de la Seconde Guerre mondiale et d’interminables récifs. L’atoll de Wotje est souvent considéré comme le plus beau du monde, avec un lagon riche en palourdes géantes qui font le bonheur des îliens.

7. Saint-Kitts-et-Nevis, 261 km2

On compare souvent la nation caribéenne de Saint-Kitts-et-Nevis aux luxuriants paradis tropicaux du Pacifique sud. Saint-Kitts, la plus grande des deux îles, est dominée par une chaîne montagneuse centrale, revêtue d’une épaisse couche de forêt tropicale. Au-dessus se dresse le mont Liamuiga, un volcan endormi nimbé de nuages. La protection de la nature fait partie des grandes priorités du gouvernement : la loi interdit toute construction dépassant la cime des palmiers les plus hauts. Ici, les plages sont immaculées, tout comme les eaux, pour le grand bonheur des plongeurs du monde entier. Le passé colonial du pays a également été préservé, offrant ainsi une visite des plus instructives.

8. Maldives, 298 km2

Aux Maldives, comme dans la plupart des îles reculées, l’océan offre au visiteur certaines de ses plus belles expériences. Les croisières au crépuscule, proposées sur la plupart des 200 îles habitées (sur 2 000 au total), sont particulièrement réputées. Préparez-vous à nager dans le bonheur lorsque des dizaines de dauphins vous offriront un spectacle naturel bien plus spontané que dans un parc marin. Autre excursion prisée, la pêche de nuit permettra même au pire marin d’eau douce de pêcher un vivaneau. La journée, optez pour le farniente au soleil ou le snorkeling, qui invite à pourchasser de splendides poissons des récifs dans les couloirs de corail.

9. Tuvalu, 26 km2

Concentrés dans une zone aussi idyllique qu’immaculée du Pacifique, les neuf atolls et îles de Tuvalu forment l’une des nations indépendantes les plus reculées de la planète. En raison du coût élevé du voyage, Tuvalu est rarement visitée. Ce pays peu élevé, d’une superficie totale de tout juste 26 km2, est formé par une chaîne d’îlots courbée d’une longueur de 676 km. Il donne accès à de paisibles spots de plongée sur le récif, à des plages désertes ainsi qu’à un climat paradisiaque (sauf pendant la saison des ouragans). Ici, la danse et le chant constituent encore le divertissement numéro un, avec des spectacles donnés tous les soirs dans le falekaupule (maison communautaire traditionnelle).

10. Nauru, 21 km2

Le principal objectif d’un séjour sur la plus petite république du monde est pédagogique. Baptisée “Pleasant Island” (l’île agréable) par ses premiers visiteurs européens, en raison de sa végétation luxuriante et de sa chaleureuse population locale, Nauru est devenue la frappante illustration de la mauvaise gestion des ressources. En à peine 50 ans, un consortium d’entreprises minières britanniques et australiennes a détruit 80% de la masse terrestre de l’île, un secteur connu sous le nom de “topside”. Cette terre en friche, exploitée pour son précieux phosphate, porte en elle un message bouleversant sur la capacité de la convoitise à décimer tous les écosystèmes. Un enseignement que le visiteur n’est pas près d’oublier.


Paramètres des cookies