Tibet

Depuis des siècles, le Tibet a nourri l’imaginaire des Occidentaux, et plus particulièrement les voyageurs en quête de spiritualité ou d’aventures. Aujourd’hui, le Toit du monde continue de fasciner par ses extraordinaires paysages d’altitude, ses monastères, ses routes transhimalayennes et sa culture bouddhique qui résiste à l’oppression depuis un demi-siècle. Mais vous découvrirez sans doute que l’attrait du pays tient autant à la bonne humeur et à la ferveur religieuse de son peuple qu’à son patrimoine naturel et culturel. C’est ce qui fait du voyage une expérience si réjouissante.
Le Tibet évolue encore plus rapidement que le reste de la Chine. Ces dernières années, les tensions politiques ont entraîné des restrictions à la circulation des étrangers dans toute la région autonome, limitant le voyage à des itinéraires établis à l’avance. Malgré tout, la magie du Tibet est encore bien présente – l’atteindre demande simplement un peu plus d’effort.

Quand partir

  • Mars Mois sensible sur le plan politique, ce qui entraîne fermetures et problèmes de permis. À éviter.
  • Mai-septembre Haute saison : temps chaud, avec risque de pluie en juillet-août. Idéal pour la randonnée.
  • Avril et de mi-octobre à novembre Mois parfaits : temps chaud dans la journée et moins de touristes.

lhasa-cc

À ne pas manquer

  1. La ferveur religieuse des pèlerins à Lhassa, centre spirituel du Tibet
  2. Les magnifiques fresques du kumbum de Gyantse, un chorten monumental, doté de 73 chapelles
  3. Les de 3 jours de randonnée, empreints de spiritualité, autour du mont Kailash
  4. Le lever du soleil depuis le camp de base de l’Everest, après une nuit sous la tente
  5. Un voyage jusqu’à Lhassa à bord du trainQīnghǎi-Tibet pour saisir pourquoi on a surnommé le Tibet le Toit du monde
  6. Les chapelles et les stupas du monastère de Samye, le plus ancien de la région autonome
  7. Le trajet en 4x4 de Lhassa à Katmandou par la route de l’Amitié, un fabuleux périple de 7 jours
Mis à jour le : 4 juillet 2017

À voir à faire en Chine

Outre les principaux sites et activités indiqués ci-après, n’hésitez pas à explorer les ruelles de la vieille ville qui cachent de nombreux sanctuaires, des boutiques d’artisanat et un intéressant quartier musulman.

  • Sculptures rupestres de Chagpo Ri

    site historique

    药王山 . Sur la face arrière du Chagpo Ri, ce site méconnu de Lhassa abrite plus de...

    Lire la suite
  • Barkhor

    chemin de pèlerinage

    བར་འཁོར་八廓. Difficile de rester insensible à l’extraordinaire vague de...

    Lire la suite
  • Temple du Jokhang

    temple bouddhique

    ཇོ་ཁང༌ 大昭寺. Reconnaissable à son toit doré, ce temple est le centre spirituel du...

    Lire la suite
  • Palais du Potala

    monument

    པོ་ཏ་ལ་布达拉宫er. Ancien siège du gouvernement tibétain et résidence d’hiver du...

    Lire la suite
  • Monastère de Drepung

    cité monastique

    འབྲས་སྤུང་哲蚌寺à 8 km à l’ouest de Lhassa, Drepung est, avec Sera et...

    Lire la suite
  • Norbulingka

    palais d’été

    ནོར་བུ་གླིང་ཁ་罗布林卡. À quelque 3 km à l’ouest du Potala, ce...

    Lire la suite
  • Musée du Tibet

    culture, histoire

    འགྲེམས་སྟོན་ཁང་西藏博物馆. Abstraction faite de la propagande...

    Lire la suite
  • Tenzin Blind Massage Centre

    massage

    Rien de tel pour se détendre après un long voyage qu’un massage. Rejoignez l’école Braille...

    Lire la suite
  • Monastère de Pelkhor Chöde

    monastère bouddhique

    白居寺. Cet ensemble ceint de hauts murs rouges, dans l’extrême nord de la ville, abrite le...

    Lire la suite
  • Dzong de Gyantse

    forteresse

    La vue fabuleuse sur le monastère de Pelkhor Chöde et la vieille ville de Gyantse, avec ses édifices...

    Lire la suite
  • Monastère de Sera

    cité monastique

    སེ་ར་དགོན་པ་  色拉寺Fondé en 1419 par un disciple de Tsongkhapa, à 5 km...

    Lire la suite
Paramètres des cookies