Tibet : Visa

Avant le départ, il est impératif de contacter les ambassades et les consulats chinois dans votre pays  pour s’assurer que les modalités d’entrée sur le territoire n’ont pas changé.
Hormis les citoyens du Brunei, du Japon et de Singapour, tous les visiteurs du Tibet doivent être dotés d’un visa chinois. Le visa pour un touriste seul est habituellement simple à obtenir dans la plupart des ambassades de Chine ou dans leurs bureaux consacrés aux visas.
Ces bureaux émettront un visa standard de 30 jours (parfois 60 ou 90 jours) à entrée simple (catégorie “L”) en seulement 3 à 5 jours ouvrables. Le “L” signigie lüxing (voyage). Les tarifs sont variables (renseignez-vous avant votre départ) :
à partir de 35/50 € pour les Français/les Belges, 80 FS pour les Suisses, 50 $C pour les Canadiens.
Dans beaucoup de pays, les visas sont émis par le China Visa Application Service Centre (www.visaforchina.org) qui facture des frais supplémentaires pouvant doubler le prix initial.
Vous devez être physiquement présent dans le pays où vous faites la demande (les autorités n’accepteront pas que vous leur envoyiez votre passeport si vous êtes à l’étranger).
Certaines ambassades proposent un service postal (en supplément) qui prend trois semaines. Au Canada, les demandes par la poste doivent passer par un agent qui implique un surcoût.
Hong Kong est un endroit fiable pour récupérer les visas, souvent délivrés le lendemain. Vérifiez toutefois auprès des agences indiquées ci-dessous avant de vous engager sur cette voie pour obtenir votre visa.
Le visa standard à entrée simple doit être utilisé dans les 3 mois suivant son émission, et est activé à votre arrivée en Chine.
Vous pouvez voyager au Tibet avec un visa touristique (L), étudiant (X), résident (D) ou affaire (M, F ou Z), mais pas avec celui de journaliste (J). Pour les visas M, F et Z, l’agence qui a demandé votre permis auprès du Bureau touristique du Tibet (BTT) peut exiger un document indiquant l’endroit où vous allez travailler ou une lettre d’invitation.
 

Hong Kong

Visas à simple, double ou entrée(s) multiples, mais aussi d’affaires, sont valables aux agences suivantes à Hong Kong.
À titre indicatif, un visa à entrée simple “L” coûte 350 $HK et prend quatre jours ou 650 $HK pour le jour suivant.
China Travel Service (CTS ; 852-2315 7171 ; www.ctshk.om ; 1e ét, Alpha House, 27-33 Nathan Rd, Tsim Sha Tsui, entrée sur Peking Rd)
Forever Bright Trading Limited (%852-2369 3188 ; www.fbt-chinavisa.com.hk ; Rm 916-917, Tour B, New Mandarin Plaza, 14 Science Museum Rd, Tsim Sha Tsui East, Kowloon)
 

Katmandou (Népal)

Ces dernières années, l’ambassade de Chine à Katmandou n’a pas émis de visas aux voyageurs indépendants, mais seulement à ceux participant à un tour organisé (visa de groupe). Si vous vous présentez avec un visa chinois dans votre passeport, il sera annulé.
Les agences népalaises facturent actuellement 58 $US par personne pour un visa. Comptez au moins trois jours de procédure – un service express est proposé avec un surcoût.
Le bureau des visas de l’ambassade de Chine (444 0286 ; np.china-embassy.org/eng ; Hattisar, Kathmandu), au Népal, accepte vos demandes de 9h45 à 11h du lundi au vendredi. Le siège de l’ambassade est à Baluwatar, mais le bureau des visas se trouve à Hattisar.
Si votre avion part de Katmandou pour une ville chinoise en-dehors du Tibet (par exemple Chengdu ou Shanghai), vous pourrez entrer en Chine avec un visa touristique émis à l’étranger. Ainsi, pour continuer à voyager en Chine après votre séjour au Tibet, le plus simple est de vous rendre à Katmandou puis de rejoindre Chengdu en avion (il y a une escale à Lhassa mais le permis BTT n’est pas requis pour un simple changement). Enfin, vous pourrez retourner à Lhassa avec votre permis BTT et votre visa chinois standard.

Prorogation du visa

La section waishike (Affaires étrangères) du BSP local se charge des extensions de visa. Il est difficile d’en obtenir au Tibet (et seulement à Lhassa) et mieux vaut ne pas y compter. Il est bien plus simple d’étendre votre visa dans une autre région de Chine, comme Chengdu, Xining ou Xian, où une extension de 30 jours est monnaie courante.
 

Mis à jour le : 31 juillet 2015

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable au Tibet

Paramètres des cookies