Tibet : Santé

En matière de santé, le Tibet pose quelques problèmes bien spécifiques, essentiellement liés à l’altitude. Toutefois, inutile de s’alarmer outre mesure : peu de voyageurs sont durablement affectés par le mal des montagnes.

Vaccins

Officiellement, la Chine ne requiert aucun vaccin spécifique pour l’entrée sur son territoire. Toutefois, plus on s’éloigne des circuits classiques, plus il faut prendre ses précautions.
Planifiez vos vaccinations à l’avance (au moins 6 semaines avant le départ), car certaines demandent des rappels ou sont incompatibles entre elles. Les vaccins ont des durées d’efficacité très variables
Voici les coordonnées de quelques centres de vaccination en France :
Institut Pasteur (01 45 68 80 88 ; www.pasteur.fr/fr/sante ; 209-211 rue de Vaugirard, 75015 Paris ; hlun-sam, vaccinations sans rdv)
Centre de vaccination Air France (01 43 17 22 00 ; www.vaccinations-airfrance.fr ; 148 rue de l’Université, 75007 Paris ; hlun-sam sans rdv)
Hôpital Saint-Louis – Centre de vaccination internationale et d’information aux voyageurs (01 42 49 46 83 ; www.vaccin-voyage-ghparis10.aphp.fr ; 1 av. Claude-Vellefaux, 75010 Paris ; jeu sur rdv, sam sans rdv)
Centre de vaccinations ISBA (04 72 76 88 66 ; www.isbasante.com ; 7 rue Jean-Marie-Chavant, 69007 Lyon ; hlun-ven sur rdv). Autres centres en France (coordonnées sur le site Web).

Vaccins recommandés

Diphtérie Recommandé. Le vaccin dure 10 ans.
Hépatite A et Hépatite B La Chine (pas forcément le Tibet) est une zone de forte endémie en matière d’hépatite B, une maladie qui se transmet par le sang et les rapports sexuels. Il existe un vaccin combiné hépatite A et B qui s’administre en trois injections.
Grippe Le vaccin de la grippe est recommandé aux personnes souffrant de maladies chroniques, comme le diabète, l’instabilité pulmonaire ou la fragilité cardiaque. Au vu du taux élevé de maladies respiratoires au Tibet, il est conseillé à tous les voyageurs d’envisager
la vaccination.

  • Méningite Recommandé pour les voyageurs se rendant en zone d’infection pendant la saison épidémique.
  • Tétanos et poliomyélite Vaccins fortement recommandés, administrés habituellement dans l’enfance. Des piqûres de rappel sont ensuite requises (à condition que la croissance de la personne soit terminée), surtout si l’on visite un pays frappé récemment par la poliomyélite, comme le Népal.
  • Rage En matière de maladies infectieuses, la rage est la première cause de décès en Chine. Le vaccin est fortement recommandé aux enfants et aux personnes séjournant plus d’un mois au Tibet (surtout si vous prévoyez de faire du vélo, de côtoyer des animaux, de pratiquer la spéléologie ou de visiter des régions isolées). Si vous êtes vacciné, l’administration de globuline immune (probablement non disponible au Tibet) est inutile en cas de morsure ; deux injections supplémentaires devront être effectuées au plus vite, à trois jours d’écart. Si vous n’êtes pas vacciné, vous devrez subir une injection de globuline immune, plus cinq injections dans les 28 jours. Le vaccin complet ne requiert aucun rappel, à moins que vous ne soyez mordu.
  • Tuberculose Pour les voyageurs, le risque de tuberculose (TB) est généralement très faible, à moins que vous ne soyez en contact étroit avec des habitants vivant dans des zones exposées.
  • Typhoïde Un vaccin essentiel pour le Tibet, où le niveau d’hygiène est faible.
  • Fièvre jaune Non endémique en Chine et au Tibet. Mais le vaccin est demandé par les autorités chinoises si vous arrivez d’une région infestée. À éviter en début de grossesse.

Disponibilité et coût des soins médicaux

L’autodiagnostic et l’automédication sont risqués. Aussi, chaque fois que cela est possible, adressez-vous à un médecin. Les posologies mentionnées dans ce chapitre ne doivent servir qu’en cas d’urgence. Un diagnostic exact reste essentiel.
En général, les hôtels haut de gamme sauront vous conseiller une bonne adresse. Le niveau des prestations médicales est tellement bas au Tibet que pour certaines affections, mieux vaut se rendre directement à Lhassa, voire, dans des cas extrêmes, prendre un avion pour Katmandou ou Chengdu.

Précautions élémentaires

Faire attention à ce que l’on mange et à ce que l’on boit est la première des précautions à prendre. Les troubles gastriques et intestinaux sont fréquents, même si la plupart du temps ils restent sans gravité.

Eau

Règle d’or : ne buvez jamais l’eau du robinet. Dans les villes, les Tibétains, tout comme les Chinois, portent l’eau à ébullition pour qu’elle soit propre à la consommation, chaude ou froide. Dans les campagnes et en randonnée, faites bouillir votre eau avant d’ajouter des comprimés pour la désinfecter ; en effet, le bétail contamine de nombreuses sources d’eau potable. En revanche, vous ne risquez rien en buvant du thé. Quant à la bière brassée localement (chang), c’est une autre affaire. Elle est souvent produite à partir d’eau contaminée et comporte donc des risques pour le consommateur.
Préférez donc les eaux minérales, si possible, et les boissons gazeuses, tout en vous assurant que les bouteilles sont décapsulées devant vous.

Désinfection de l’eau

La façon la plus simple de désinfecter votre eau consiste à la porter soigneusement à ébullition. Dans les hautes terres tibétaines, l’eau bout à une température plus basse que la moyenne et les germes résistent mieux. Faites bouillir pendant au moins 15 minutes.
Si vous ne pouvez faire bouillir l’eau, traitez-la chimiquement avec des comprimés ou des gouttes, comme le Micropur (vendu en pharmacie) très efficace.
Vous éviterez bien des problèmes de santé en vous lavant souvent les mains. Brossez-vous les dents
avec de l’eau traitée.

Alimentation

Attention au lait, rarement pasteurisé. Pas de problème pour le lait bouilli et les yaourts. Par prudence, évitez également de manger des crudités, qui sont bien souvent lavées avec de l’eau. La cuisine chinoise se prépare généralement à feu vif, ce qui permet de détruire la plupart des germes. Privilégiez les restaurants et les échoppes très fréquentés, où vous verrez des Tibétains et des touristes attablés.

Mis à jour le : 31 juillet 2015

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable au Tibet

Paramètres des cookies