République Dominicaine : Histoire

Histoire de la République Dominicaine

 

Vers 2 600 av. J.-C.

Arrivée sur l'île des premiers habitants connus, des Indiens nomades venus d'Amérique du Sud.

250 av. J.-C.

Une deuxième vague de migrants, les Saladoïdes, liés aux anciens Arawaks, s'installe dans l'île. Ils maîtrisent parfaitement l'art de la céramique.

VIIIe siècle

Troisième groupe à s'installer sur l'île, les Taínos ("peuple ami" dans leur langue) ont à cette date assimilé les groupes antérieurs. Peuple pacifique, aux techniques agricoles développées, les Taínos cultivent le manioc (que les esclavagistes introduisent plus tard en Afrique), la patate douce, le haricot, la courgette, l'arachide et l'ananas (exportés en Europe).

1492

Pensant avoir atteint les Indes, Christophe Colomb débarque sur l'île, qu'il baptise la Isla Española, devenue Hispaniola. Objectif numéro un de cet ambitieux marin : trouver de l'or.

1494-1519

Réduits en esclavage par les soldats espagnols qui les forcent à exploiter les mines d'or, les Taínos succombent à la malnutrition, aux maladies et aux mauvais traitements. De 400 000 à l'arrivée de Colomb, leur nombre passe à moins d'un millier 25 ans plus tard. En 1519, les mines d'or sont épuisées et les derniers Taínos s'enfuient dans les montagnes.

1520

Arrivée des premiers esclaves africains amenés par les Espagnols, planteurs de canne à sucre et éleveurs de bétail. En 1568, les esclaves sont au nombre de 20 000.

1697

Le traité de Ryswick partage l'île entre la France (partie occidentale) et l'Espagne (partie orientale)

1795

L'île entière devient française.

1801

Le général haïtien Toussaint Louverture, chef des esclaves, s'empare de Saint-Domingue. Les troupes de Napoléon Bonaparte regagnent la capitale un an plus tard.

1808-1809

Les Dominicains chassent les Français.

1814-1821

L'Espagne reprend le contrôle de son ancienne colonie.

1821

Proclamation de la République dominicaine.

1822-1843

Les Haïtiens réunifient l'île. Les tensions s'accroissent entre Haïtiens et Dominicains.

1844

Juan Pablo Duarte instaure sans coup férir la seconde République dominicaine.

1861

Le général Pedro Santana Familias, chef de l'armée dominicaine, accepte l'annexion du pays à l'Espagne.

1865

Les Dominicains reconquièrent leur indépendance à l'issue d'une guerre contre l'Espagne qui laisse le pays en plein chaos.

1870-1916

Livrée à l'anarchie, la République dominicaine tombe peu à peu sous le contrôle américain.

1916-1924

Domination américaine.

1930-1947

Sanglante présidence du dictateur Rafael Trujillo.

1947-1961

Par présidents fantoches interposés, Trujillo règne jusqu'à son assassinat en 1961.

1962-1963

Juan Bosch Gaviño, président du Parti révolutionnaire dominicain, est élu président. Il est chassé un an plus tard par un coup d'État militaire.

1965

Les forces révolutionnaires se soulèvent contre le régime militaire. Intervention militaire américaine pour les empêcher de reprendre le pouvoir.

1966

Élection à la présidence de Joaquín Balaguer.

1978

Le dirigeant du parti révolutionnaire dominicain, Antonio Guzmán, est élu président.

1982

Jorge Blanco accède à la présidence, mettant un terme à quatre années de népotisme, corruption et dilapidation de l'économie.

1986-1994

Retour au pouvoir de Balaguer qui impose un régime dictatorial, truque les élections pour se maintenir en place et provoque la ruine économique du pays.

1996

Élection à la présidence de l'avocat Leonel Fernández.

Mai 2000

Élection d'Hipólito Mejía à la présidence (Parti révolutionnaire dominicain), qui entame un plan de lutte contre la corruption et la pauvreté.

Mai 2002

Les élections législatives confortent la suprématie du parti au pouvoir.

2004

En août, Leonel Fernandez est réélu président de la république. Il améliore les relations avec les États-Unis, destination de 85% des exportations, en supprimant des taxes douanières. Un ouragan cause de grands dommages en République Dominicaine et tue près de 1 000 personnes en Haïti.

2006

Les élections législatives, sénatoriales et municipales du 16 mai ont permis au Président et à son gouvernement de disposer d’une majorité absolue au Sénat et à l’Assemblée Nationale. Par ailleurs, ils remportent près de la majorité des 151 municipalités du pays. Bien que disposant de tous les leviers institutionnels indispensables pour la réforme du pays, Leonel Fernandez n’a fait avancer aucun des chantiers jugés prioritaires, à savoir l’éductation, la santé et l’énergie électrique en proie depuis plus de deux décennies à une profonde crise particulièrement handicapante pour le développement du pays.

2008

Leonel Fernández est réélu Président de la République lors des élections du 16 mai.

2012

Danilo Medina est élu Président de la République. Il veut réorienter les efforts davantage vers les programmes sociaux que vers l'infrastructure.

2013

Une décision du tribunal constitutionnel déchoit de leur nationalité des centaines de milliers de Dominicains ayant une ascendance haïtienne.

2016

Certains fonctionnaires du gouvernement dominicain sont impliqués dans le scandale Odebrecht, l’une des plus grosses affaires de corruption de l’Histoire.
Danilo Medina est réélu un an après la modifi cation de la Constitution permettant (à nouveau) à un président de briguer un second mandat consécutif.

Mis à jour le : 27 février 2018
evaneos

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la République dominicaine