Hôtels et hébergements en République Dominicaine

Se loger en République Dominicaine

 
Budget économique : < 2 100 $RD (50 US$ ; 38 €)
Budget moyen : 2 100 - 4 200 $RD (50-100 US$ ; 38-75 €)
Budget supérieur : > 4 200 $RD (US$ ; 75 €)
 
 
En comparaison avec d’autres destinations des Caraïbes, l’hébergement en République dominicaine est relativement abordable. Ceci étant, le nombre d’établissements s’adressant à ceux qui voyagent en indépendant et aiment se décider à l’improviste, ou encore doivent veiller à leur budget, reste limité.
 
Voici quelques recommandations à garder à l’esprit :
- En basse saison, tablez sur des tarifs entre 20% et 50% moins chers qu’en haute saison.
- Les chambres réservées sur Internet au moins 3 jours à l’avance sont beaucoup plus économiques (en particulier dans les hôtels-clubs) que celles réservées par téléphone – la solution la plus coûteuse consistant à se présenter à l’improviste sans réservation.
- Assurez-vous que le tarif annoncé comprend la taxe hôtelière de 23% afin d’éviter la mauvaise surprise de devoir payer une addition d’un montant bien plus élevé que prévu après avoir réservé en ligne.
- Le gouvernement dominicain attribue entre 1 et 6 étoiles (très peu d’établissements en comptent six). Sachez cependant que les critères d’attribution ne correspondent pas à ceux d’Europe et d’Amérique du Nord.
- Les hôtels ciblant une clientèle d’affaires, surtout à Santo Domingo et Santiago, proposent des réductions le week-end.
- Il est conseillé de réserver en haute saison dans les hôtels indépendants.

Hôtels-clubs

L’hôtel-club est de loin la formule d’hébergement la plus populaire dans le pays. La majeure partie du littoral paradisiaque est d’ailleurs colonisée par ce type d’établissements. La plus grande concentration se trouve dans le secteur de Bávaro/Punta Cana, à l’est. Vient ensuite Playa Dorada, au nord. Boca Chica et Juan Dolio, facilement accessibles en voiture depuis Santo Domingo, en regroupent également.
Le principal attrait des hôtels-clubs avec forfaits tout compris tient au fait que vous n’aurez à ne vous occuper de rien. La majorité d’entre eux proposent un buffet à volonté et plusieurs restaurants (ces derniers nécessitent parfois une réservation à l’arrivée, et peuvent coûter un supplément). En outre, il est généralement possible de se restaurer 24h/24. Les boissons sont également servies à volonté pratiquement 24h/24. Sur la plage, transats et serviettes sont mis à votre disposition. Tous les établissements comptent également plusieurs piscines.

Camping

Outre les bungalows rudimentaires gratuits sur le chemin du Pico Duarte, il n’y a guère qu’une poignée de véritables campings. Vous aurez peut-être de la chance dans les zones de montagne rurales et le long des plages désertes. Dans l’arrière-pays, pensez à demander l’autorisation au propriétaire du terrain avant d’y planter votre tente. Sur la plage, on ne le répétera jamais assez, demandez à la Politur (la police touristique) ou au poste de police local si le camping est autorisé et sûr.

Locations

Si vous séjournez plusieurs semaines en République dominicaine, louer une résidence en copropriété ou une villa peut se révéler pratique et avantageux. Nombre de maisons et d’appartements se trouvent dans des résidences privées et sécurisées, bénéficient de réductions à la semaine ou au mois, et abritent souvent plusieurs chambres. L’idéal quand on voyage à plusieurs (il est même parfois possible d’avoir un chef attitré). Autre option : les “appart’hôtels”. Qu’il s’agisse de studios, ou d’appartements à une ou deux chambres, ils possèdent généralement une cuisine tout équipée. 
 
 

Mis à jour le : 10 février 2017