Panama : L'essentiel

Capitale

Panamá

Langue

Espagnol (langue officielle), anglais et langues amérindiennes

Décalage horaire

GMT/UTC -5 heures (-6 heures de début avril à fin octobre)

Formalités d'entrée

Un visa n'est pas nécessaire pour les ressortissants européens, suisses et canadiens dont le séjour ne dépasse pas 3 mois. Il suffit d'avoir un passeport en cours de validité. 

Adresses et numéros utiles

  • Ambassade à l'étranger

Plaza de Francia, Las Bovedas, San Felipe AP 0816-07945 Panamá – tél. +507 211 62 00 ; fax. +507 211 62 01 ; www.ambafrance-pa.org

  • Ambassade en France

145, avenue de Suffren 75015 Paris – tél. +33 (0)1 45 66 42 44 ; fax. +33 (0)1 45 67 99 43 ; panemba.francia@wanadoo.fr

Electricité

Le courant électrique au Panamá est de 110 V (60 Hz). Les prises ont deux broches, comme aux États-Unis et au Canada (parfois trois pour les appareils équipés de prises de terre).

 

Téléphone

L’indicatif pays du Panamá est le +507. Pour joindre le Panamá depuis l’étranger, composez l’indicatif international (normalement 00), suivi du +507 (indicatif du Panamá) et du numéro local à 7 chiffres (fixe) ou à 8 chiffres (portable). Il n’y a pas d’indicatifs régionaux.
Les cabines téléphoniques ont été remplacées par les appels via Internet. Pour un long séjour, une carte SIM (5 $US) peut être utile si votre téléphone est débloqué. Sinon, des kiosques installés dans les centres commerciaux et la plupart des chinitos (épiceries aux horaires étendus tenues par des Chinois) vendent des téléphones prépayés à partir de 20 $US, souvent pré-crédités de quelques minutes de communication. Un téléphone peut s’avérer très utile pour une réservation de dernière minute ou si vous avez besoin qu’on vous indique la route, d’autant plus que certains hébergements ne répondent pas aux e-mails. 

Portables

Les cartes SIM locales peuvent être utilisées avec un téléphone débloqué. Choisissez soigneusement votre opérateur (par ex. Más Móvil, Digicel, Movistar) − car seuls certains couvrent les îles de San Blás et la province du Darién. 

Appels internationaux

Pour passer un appel international, les visiteurs peuvent utiliser le Wi-Fi public. Certains cafés disposent de casques destinés aux appels via Internet. Joindre un opérateur international depuis un fixe est simple. Pour être mis en relation avec un opérateur international local, composez le +106.  Pour un opérateur costaricain, faites le %107 ; pour un opérateur colombien, faites le +116.

Santé

Avant le départ

Assurance santé

Il est conseillé d’avoir une assurance de voyage couvrant les frais d’un rapatriement d’urgence ou avançant les frais de soin. 

Vaccins

Aucun vaccin n’est obligatoire pour le Panamá, mais plusieurs sont recommandés (fièvre jaune, typhoïde, rage et hépatites A notamment). Plus vous vous éloignez des circuits classiques, plus il faut prendre vos précautions. Faites inscrire vos vaccinations dans un carnet international de vaccination (livret jaune) que vous pourrez vous procurer auprès de votre médecin ou d’un centre. Il est obligatoire dans les pays qui exigent une preuve de vaccination contre la fièvre jaune. Le ministère des Affaires étrangères (www. diplomatie.gouv.fr/voyageurs) 

effectue une veille sanitaire et met régulièrement en ligne des recommandations sur les vaccinations. Planifiez vos vaccinations à l’avance (au moins 6 semaines avant le départ), car certaines demandent des rappels ou sont incompatibles entre elles. Les vaccins ont des durées d’efficacité très variables ; certains sont contre-indiqués pour les femmes enceintes. Par ailleurs, la durée de certains vaccins a été revue dernièrement, tout comme le nombre d’injections utiles. Renseignez-vous auprès de votre médecin ou d’un centre. 

Santé sur internet

Il existe de très bons sites Internet consacrés à la santé en voyage. Avant de partir, vous pouvez consulter les conseils en ligne du ministère des Affaires étrangères (www.diplomatie.gouv.fr), de l’Organisation mondiale de la santé (OMs ; www.who.int/fr) ou le site très complet du ministère de la Santé (www.sante.gouv.fr). Vous trouverez, par ailleurs, plusieurs liens sur le site de Lonely Planet (www.lonelyplanet.fr). 



Pendant le voyage


Vols long-courriers

​Les trajets en avion, principalement du fait d’une immobilité prolongée, peuvent favoriser la formation de caillots sanguins dans les jambes (par exemple une phlébite). Le risque est d’autant plus élevé que le vol est plus long. Généralement, l’un des premiers symptômes est un gonflement ou une douleur du pied, de la cheville ou du mollet. En prévention, buvez en abondance des boissons non alcoolisées, faites jouer les muscles de vos jambes lorsque vous êtes assis et levez-vous de temps à autre pour marcher dans la cabine

Décalage horaire et mal des transports

Le décalage horaire est fréquent dans le cas de trajet traversant plus de trois fuseaux horaires. Il se manifeste par des insomnies, de la fatigue, des malaises ou des nausées. En prévention, buvez abondamment (des boissons non alcoolisées) et mangez léger. En arrivant, exposez-vous à la lumière naturelle et adoptez les horaires locaux aussi vite que possible (pour les repas, le coucher et le lever).
Pour réduire les risques d’avoir le mal des transports, mangez légèrement avant et pendant le voyage. Si vous êtes sujet à ces malaises, essayez de trouver un siège dans une partie du véhicule où les oscillations sont moindres : près de l’aile dans un avion, au centre sur un bateau et dans un bus. Les antihistaminiques préviennent efficacement le mal des transports, qui se caractérise principalement par une envie de vomir, mais ils peuvent provoquer une somnolence.
 

Au Panamá

Les soins médicaux sont omniprésents à Panamá et à David – ils sont même très recherchés, et ces villes s’enrichissent rapidement grâce au tourisme médical – mais ailleurs, ils sont limités. La plupart des médecins et des hôpitaux exigent un paiement en liquide, que vous ayez ou non une assurance santé.

Précautions élémentaires

Faire attention à ce que l’on mange et à ce que l’on boit est la première des précautions à prendre. Les troubles gastriques et intestinaux sont fréquents, même si la plupart du temps ils restent sans gravité. Ne soyez cependant pas paranoïaque et ne vous privez pas de goûter la cuisine locale, cela fait partie du voyage. N’hésitez pas également à vous laver les mains fréquemment.
 

Liste de quelques maladies infectieuses (retrouvez le descriptif et les précautions à prendre ici) :

  • Chikungunya

  • Dengue

  • Fièvre jaune 

  • Hépatite A

  • Hépatite B 

  • Leishmaniose

  • Leptospirose

  • Paludisme

  • Rage 

  • Diarrhée du voyageur

  • Typhoïde

 
 
 
 
 


Mis à jour le : 12 septembre 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : Comprehensive and inspirational guides with thousands of detailed listings, reviews and recommendations for…

Paramètres des cookies